//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / [DVD] « Dope » (2015) de Rick Famuyiwa
Dope affiche

[DVD] « Dope » (2015) de Rick Famuyiwa

Prix du public au Festival du Cinéma Américain de Deauville et présenté à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes en 2015, Dope de Rick Famuyiwa est un petit film indépendant, fun et plein d’énergie qui mérite le coup d’œil. Si vous aviez loupé le buzz lors de sa sortie en salles, l’édition DVD/Blu-Ray est l’occasion de rattraper le coup !
  

Synopsis :

Malcom (Shameik Moore), jeune geek fan de hip-hop des années 90 vit à Inglewood, un quartier chaud de Los Angeles. Avec ses deux amis Diggy (Kiersey Clemons) et Jibs (Tony Revolori), ils jonglent entre musique, lycée et entretiens pour entrer à l’université. Une invitation à une soirée underground va entrainer Malcolm dans une aventure qui pourrait bien le faire passer du statut de « geek » à celui de mec cool, un « dope ». 

 

Critique du film Dope

 

 

Pour son quatrième film, Rick Famuyiwa retourne à un cinéma plus « indie » et donc plus personnel, dans la lignée de son premier succès, The Wood (1999). Et avec l’expérience, le réalisateur/scénariste aguerri est aussi devenu plus ambitieux, comme le prouve la richesse du scénario de Dope.

Bien que dominé par la comédie, le film explore une variété de thèmes et de genres différents. Conte initiatique du passage à l’âge adulte doublé d’une intrigue criminelle rocambolesque, Dope est aussi le témoignage d’une culture geek afro-américaine qui prend ses racines dans la culture hip-hop des années 90.

Un programme chargé pour un film indépendant. Mais Rick Famuyiwa sait où il va. Et avec le soutien financier de Forrest Whitaker, Pharrell Williams ou encore Sean Combs aka Puff Daddy, le réalisateur a les moyens et le temps pour offrir à son film ambitieux une narration et une mise en scène fun et appliquée — qui sera d’ailleurs récompensée par le prix du meilleur montage au Festival de Sundance 2015.

 

 

La multiplicité des thèmes et des intrigues fait de Dope un film très divertissant, renforcé par l’énergie de ses jeunes acteurs et la coolitude de sa bande son efficace. Mais en voulant tout couvrir, le film manque de profondeur sur certains aspects, notamment sur la question identitaire de ses protagonistes qui se résume à un jeu de mot : Oreo, noir à l’extérieur, blanc à l’intérieur.

Dans le même genre, on préfèrera donc Dear White People : un autre film indé, peut-être moins cool et moins divertissant mais certainement plus intelligent et pertinent.

Malgré tout, Dope vaut le coup d’œil pour une simple et bonne raison: c’est le premier et seul film (à notre connaissance) à mettre au premier plan cette culture geek afro-américaine 3.0, dont Pharrell Williams se fait ici l’ambassadeur. Un mouvement fort et original qui, malgré son succès sur la scène musicale (Kanye West, Pharrell, Odd Future,…) n’avait jusque là pas vraiment trouvé sa place au cinéma.

Avec Dope, c’est chose faite.

 

Critique du DVD

 

Pas grand chose à se mettre sous la dent avec ces bonus DVD qui consistent seulement en deux montage vidéos de trois minutes. 

  • Dope Is Different (3min14) est une petite présentation de Dope à travers de nombreux extraits du film et quelques bouts d’interviews des acteurs, du réalisateur et des producteurs qui parlent exclusivement de l’intrigue du film.
    Sans grand intérêt donc.
  • Music Featurette (3min21) est un montage tout aussi court centré sur la culture geek du film et sa bande son. L’accent est porté sur des extraits d’interview de Pharrell Williams qui parlent de l’identité musicale du film et du groupe fictif Oreo dont il a lui-même écrit et produit les chansons.
    C’est court, mais on a tout de même un aperçu des trois jeunes acteurs en train d’enregistrer ces morceaux en studio avec Pharrell himself.

 

 

En savoir plus :

  • Dope est disponible en DVD et Blu-Ray chez Happiness Distribution depuis le 23/03/2016.
  • Bonus DVD : Dope is different (3min14) et Music Featurette (3min21).

Check Also

Grave image Garance Marillier

[INTERVIEW] Entretien avec l’actrice Garance Marillier (« Grave »)

Sorti dans les salles en mars 2017, le film Grave de Julia Ducournau nous avait …

jamais contente image dvd

[CRITIQUE DVD] « Jamais contente » (2016) : Une comédie familiale touchante

Adapté des livres jeunesse Le Journal d’Aurore de Marie Desplechin, publiés aux éditions L’école des …

Laisser un commentaire