//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / à classer 2 / Casanova Variations (2014) de/by Michael Sturminger

Casanova Variations (2014) de/by Michael Sturminger

Pour son quatrième long métrage, Michael Sturminger filme Casanova à la fin de sa vie dans Casanova VariationsJohn Malkovich se souvient et fabrique une image mentale du célèbre vénitien grâce à un mélange de genres réussis.

For his fourth feature film, Michael Sturminger directs Casanova at the end of his life in Casanova Variations. John Malkovich remembers and makes a mental image of the famous Venetian with a successful mix of genres.

More in English >> (Translation in progress, come bubble later)

Synopsis : Casanova (John Malkovich) a accepté la proposition du Duc de Waldstein (Topi Lehtipuu): il est bibliothécaire du château de Dux, en Bohême. En fin de vie, il s’est mis à y écrire ses Mémoires. C’est là qu’il reçoit la visite d’Elisa von der Recke (Veronica Ferres), qui s’intéresse de près à son manuscrit. Casanova ne reconnaît pas dans les traits de cette femme pleine de charme une jeune fille qu’il avait séduite jadis et qui avait voulu mourir pour lui.
 © Alfama Films

Pour le fameux libertin, l’arrivée d’Elisa est à la fois stimulante – l’occasion de se lancer un nouveau défi (celui de la conquérir) – et menaçante – il s’interroge sur la motivation de la voyageuse -. Vient-elle pour se faire confier le texte et le publier ? Est-elle poussée par la curiosité, inquiète de ce qu’il a pu livrer de leur liaison ? A-t-elle l’intention de lire le texte convoité afin de s’en inspirer pour écrire elle-même une biographie à charge, comme elle le fit pour Cagliostro dans un ouvrage ayant rencontré un réel succès ? Elisa suscite à la fois chez son hôte un sursaut de vie insouciante et la lassitude lucide d’un corps fatigué qui craint la mort.

 © Alfama Films

Pas de doute, Casanova Variations est une restitution originale et truculente des Mémoires du célèbre vénitien. Le réalisateur Michael Sturminger a fait l’excellent choix d’utiliser le cinéma mais aussi le théâtre, l’opéra, la musique et la littérature pour nous donner à voir les souvenirs de Casanova. D’abord étonné, on se lasse un peu de ces changements d’espace, de temps et de traitement, puis la magie finit par opérer. Tous ces modes d’expression fonctionnent en effet comme autant de facettes, provoquant une sorte d’image mentale d’un Casanova tout à la fois séducteur, voyageur, violoniste, érudit, charlatan, escroc, exorciste, poète…

Tel un caméléon, John Malkovich revêt toutes ces peaux, maîtrisant parfaitement les différentes partitions qu’on lui demande. Il nous donne ainsi accès, dans la distance et la démultiplication, à l’humour, à l’intelligence et à toute la profondeur de celui qu’il incarne.

Si vous êtes capables d’oublier les dates, les lieux et l’Histoire, allez voir ces très bonnes variations. Vous vous souviendrez alors longtemps de Casanova !

Lam

En savoir plus :
http://www.alfamafilms.com/index.php?rub=productions&idProjet=Casanova-Variations (site officiel de la société de production)

Laisser un commentaire