enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Rêver le futur - affiche série documentaire

Critique / « Rêver le futur » (2016) : nom de Zeus !

Dernière mise à jour : mars 10th, 2021 at 12:30

Alex Fighter nous propose un voyage dans le temps grâce à sa série documentaire Rêver le futur. Même si la virée ne se fait pas au bord d’une DeLorean ou sur un overboard, la balade « a de la gueule » (dixit le Doc). L’avis et la critique de Bulles de Culture sur cette série documentaire.

Synopsis :

La série Rêver le futur diffusée sur Planète+, énonce les diverses problématiques actuelles que tente de résoudre l’humanité. Qu’il s’agisse des transports, de notre alimentation, de la médecine, de l’habitat, tous les sujets sont passés au crible et à la loupe d’Alex Fighter.

Rêver le futur : plongée dans le fleuve de l’avenir

Oubliez tout ce que vous savez ! Tout ça, c’est du passé.

Soyez avant-gardistes et fous : Rêver le futur !

Depuis ma roulotte, je sors mon jeu de tarot et je m’apprête à vous prédire votre avenir. Du moins, celui que vous passerez très prochainement devant votre tube cathodique.

Euh… Votre home cinéma, image HD — avant-gardiste, on a dit !

Chacun des épisodes est construit de la manière suivante. Après un bref exposé du sujet, le récit narre comment celui-ci a accompagné Homo sapiens depuis sa naissance jusqu’à son débarquement dans les temps modernes et les sociétés concupiscentes actuelles. Après cette brève épopée à travers les époques archaïques, on nous plonge dans le fleuve de l’avenir.

Une curiosité satisfaite

Rêver le futur image série documentaire
© 2015 Update Productions

Pourrons-nous vivre éternellement ? Quels seront les soins apportés pour résoudre nos maux ? Les culs-de-jatte envieront-ils encore Robocop ? Avons-nous atteint nos limites physiques ? Pourrais-je imprimer le rein dont j’ai besoin ? Prierons-nous le dieu du soleil pour qu’il daigne faire avancer la bagnole le matin ?

Tant de questions qui ne resteront plus en suspens et n’encombreront plus votre esprit curieux.

Rêver le futur tend le micro à de nombreux intervenants, spécialistes en tout genre. Chacun nous expose les recherches actuelles de sa discipline, les techniques à la pointe, leurs espérances et bien entendu, ce qui nous attend dans notre avenir proche, c’est-à-dire lorsque nous n’aurons plus assez de dents pour prononcer les mots correctement.

Car évidemment, les progrès en question serviront davantage à nos marmots, que pour nos propres intérêts. Par ailleurs, ils nous exposent les faits, cassent parfois nos conceptions initiales et nous ramènent vers le droit chemin.

Je vois… Je vois…

Rêver le futur image série documentaire
© 2015 Update Productions

Rassurez-vous, Rêver le futur nous ouvre sur un horizon encourageant où l’Homme connecte ses neurones, pour prendre son destin en main : plus altruiste et prenant conscience qu’il fait parti d’un écosystème précieux, fragile. Peut-être nous dirigeons-nous vers un nouveau siècle des lumières !

Un peu d’espoir est toujours réconfortant. On ne peut regretter que le futur ne soit pas plus étoffé et précis sur certains sujets. A mettre sur le compte du format, qui n’autorise pas de pousser le détail à son paroxysme, mais qui permet de faire germer la graine de la curiosité.

Rats de laboratoire, rationnels, excités des peoples et de fanfreluches en tout genre, casaniers troglodytes, studieux, obsédés libidineux, tous seront ravis et sûrement rassurer par les visions de notre diseuse de bonnes aventures, Alex Figther. Cette boule de cristal a le mérite de nous instruire et nous éclairer en ces temps de disette intellectuelle.

En savoir plus :

  • Rêver le futur est une série de 10 documentaires de 52 minutes
  • Rêver le futur a été diffusé tous les dimanches sur Planète+ du 13 mars au 8 mai 2016
Pierre L.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.