enfr
Informations

Critique / « La Nuit des rois » (2020) de Philippe Lacôte

C’est après avoir fait la tournée des festivals et auréolé de belles récompenses que débarque enfin dans les salles, le 2e long-métrage de Philippe Lacôte. La Nuit des rois, à la fois brut et onirique, nous raconte un moment singulier dans un univers particulier, avec de criantes analogies à des schémas politiques connus. La critique et l’avis de Bulles de Culture.  

Synopsis :

La MACA d’Abidjan, l’une des prisons les plus surpeuplées d’Afrique de l’Ouest. Vieillissant et malade, Barbe Noire est un caïd de plus en plus contesté. Pour conserver son pouvoir, il renoue avec le rituel de « Roman », qui consiste à obliger un prisonnier à raconter des histoires durant toute une nuit.

La Nuit des rois : Brut, mais pas que

La Nuit des rois photo film 2021 1
© JHR Films

On reconnaît la patte du documentaliste qu’est Philippe Lacôte dès les premières images du film. De cette forêt dense au bureau du Directeur, le réalisateur nous plonge dans la fameuse MACA, une prison plus proche de OZ que de Prison Break. On y retrouve cette idée de micro-société parfaitement hiérarchisée, avec des codes bien particuliers.

La Nuit des rois démontre cependant le talent de mise en scène de Philippe Lacôte car sa perspective en elle-même est parlante. L’image est crue, sans tomber dans la vulgarité, il filme des corps nus sans transformer le spectateur en voyeur. On le remercie d’ailleurs d’évoquer succinctement l’intimité en milieu carcéral, sans céder aux sirènes de l’explicite car, on l’a bien compris, le message est ailleurs.

Il n’est pas difficile d’imaginer le récit en pièce de théâtre, tant le scénario imaginé par le réalisateur et sa complice Delphine Jacquet s’y prête. On en verrait presque les différents tableaux, où des moments de tension extrêmes succèderaient à des instants de grâce matérialisés par les chants, les danses, le conte.

Réalisateur engagé ?

La Nuit des rois photo film 2021 1
© JHR Films

Difficile de ne pas faire de parallèle entre les événements relatés dans La Nuit des rois et ceux qui se répètent si souvent dans les certaines démocraties. Ironiquement, la sortie du film coïncide avec un putsch en Guinée. Une réaction chaotique que certains attribuent à un refus de céder l’autorité, tout comme pendant cette nuit si spéciale à MACA.

En effet, dans cette prison et ce type de (pseudo) démocraties, on retrouve des héritiers désignés, des opposants affirmés, des outsiders en embuscade. Des trafics d’influences autour d’une figure paternelle incarnée par un impeccable Steve Tientcheu (déjà bien remarqué dans Les Misérables de Ladj Ly). Barbe Noire est en effet la parfaite illustration de ce dirigeant éloquent, qui fascine et manipule les foules, arrivant presqu’à provoquer de la sympathie, alors même que sa fin serait sans doute aussi celle d’une certaine tyrannie.

Si on valide l’hypothèse de transcription d’une certaine réalité, on en vient forcément à s’interroger. Si MACA, prison pratiquement coupée du monde et dirigée par les prisonniers, est une analogie à une de ces fameuses démocraties, que représente dans l’échiquier mondial, ce Directeur sans autre pouvoir que de tirer dans la tas en cas d’esclandre? Et surtout, quelle est la force invisible à laquelle il rend des comptes?

La nuit des rois serait-il une analyse des causes, après le récit des événements qu’était Chroniques de guerre en Cote d’Ivoire (2008)? 

Philippe Lacôte fait-il juste un constat ou met-il brillamment en scène ses opinions?

Notre avis ?

Ce 2e long-métrage montre l’habilité de son réalisateur à naviguer aisément entre les genres et à mixer les arts et c’est pour cela que La Nuit des rois mérite que l’on s’y intéresse. Lorsqu’on enlève une certaine dimension politique, il reste une adaptation très moderne d’une tragédie, portée par des acteurs qui maîtrisent leur partition. Mention spéciale à Bakary Koné pour sa prise du poste très risquée de « Roman »/ Fou du roi.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 08/09/2021
  • Distribution France : JHR Films
Fanny N.