//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / ART / MODE / L’Aérosol : Les pépites du street-art se façonnent en plein Paris
L'Aérosol image-14
© Morgane P. / Bulles de Culture

L’Aérosol : Les pépites du street-art se façonnent en plein Paris

18e arrondissement de Paris. Un ancien hangar de la SNCF voué à la destruction. Un écrin splendide où le street-art déploie tout son art. L’Aérosol est un lieu à ne pas rater.

L’Aérosol :
un lieu de street-art hétéroclite
avec de vraies pépites

 

C’est dans un ancien hangar de la SNCF voué à la destruction que le street-art s’est récemment installé à Paris en France, renouant avec le caractère éphémère de son art et avec son esprit de reconquête de la friche urbaine. Direction le 18e arrondissement donc pour entrer dans l’espace utopique de L’Aérosol : food-trucks, bombes à acheter, pistes de skate… L’Aérosol est un lieu ouvert, un lieu à vivre. Chacun vient passer un moment, admirer les splendides fresques sur les murs, boire un verre, acheter une bombe et laisser son empreinte sur l’un des derniers rares espaces disponibles.

Tous les univers du street-art se côtoient sur les murs extérieurs. Les street-artistes aguerris ont réalisé des fresques monumentales et saisissantes, le graff jouxte le pochoir. Les artistes d’un jour ont laissé un nom, un symbole. Les plus expérimentés laissent des empreintes artistiquement plus poussées. C’est une explosion de couleurs, de formes, de messages à explorer. La densité est telle qu’il faut se déplacer avec l’idée de passer un bon moment à L’Aérosol. Car tout mérite qu’on s’arrête, de l’anecdote à l’œuvre d’art. Et disons-le, il règne dans les lieux un parfum d’utopie, de calme paradoxal. On semble pénétrer dans une bulle hors du monde, où l’art retrouve une vocation populaire et universelle.

Un musée à ne pas manquer

 

Une fois que l’on a exploré toutes les facettes extérieures de L’Aérosol, il ne manque plus qu’une chose : se laisser tenter par l’espace musée qui se trouve à l’intérieur. Nous vous promettons que vous ne regretterez pas ce détour. Dès l’entrée, s’offre à vous un espace aussi vaste que riche et dense. Les maîtres du street-art français sont là : Invader, Speedy Graphito, Jayone, Blek le Rat pour l’ancienne garde. À leurs côtés, Banksy, Jonone, Nick Walker, une fresque splendide de Shepard Fairey/Obey, Quik, Dondi White. Graffitis, peintures, pochoirs, collages, toutes les tendances sont présentes et vous en mettent plein la vue.

Et quel est le prisme choisi par L’Aérosol pour vous présenter ces œuvres prêtées par des particuliers ? Une large dominante d’art engagé. Des dénonciations de Banksy à celles de Nick Walker, de la désillusion de Speedy Graphito à la critique saisissante de Shepard Fairey/Obey, l’engagement des street-artistes est ainsi bien mis en valeur.

Vous cherchez une idée de sortie originale et sympathique à Paris ? Ne cherchez plus et courez visiter L’Aérosol, un lieu rempli de pépites, et ce avant qu’il ne disparaisse !

 

En savoir plus :

  • L’Aérosol, 54, rue de l’Évangile, 75018 Paris — Métro : Porte de la Chapelle/Max Dormoy — RER : Gare de Rosa Parks — Bus : Tristant Tzara — Station Vélib’ : Évangile
    Ouverture : mercredi de 16h à 23h, jeudi de 16h à minuit, vendredi et samedi de midi à minuit, et dimanche de midi à 20h
    L’entrée du musée coûte 5€
  • Site officiel de L’Aérosol
Morgane P.

Morgane P.

Rédactrice chez Bulles de Culture
Rédactrice

Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

3 Commentaires

  1. Merci pour votre visite, à bientôt

  2. Désolée mais une coquille s’est glissée dans le texte à 2 reprises
    Banksy et pas Bansky

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :