//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SERIES / [CRITIQUE] “Kaboul Kitchen” saison 3 de Marc Victor, Allan Mauduit et Jean-Patrick Benes

[CRITIQUE] “Kaboul Kitchen” saison 3 de Marc Victor, Allan Mauduit et Jean-Patrick Benes

La série comique Kaboul Kitchen de Marc Victor, Allan Mauduit et Jean-Patrick Benes est de retour ce lundi 20 février 2017 sur Canal+ avec douze nouveaux  épisodes de trente minutes. Notre avis sur cette saison 3.

Synopsis :

Sophie (Stéphanie Pasterkamp) gère seule le Kaboul Kitchen depuis qu’elle croit que son père, Jacky (Gilbert Melki), est mort en fuyant Kaboul. Quand la police l’appelle pour la prévenir qu’ils ont arrêté Jacky, Sophie manque de défaillir. Au commissariat, ce n’est pourtant pas son père qu’elle découvre, mais Michel Caulaincourt (Stéphane De Groodt), un petit escroc mondain qui s’incruste au Kaboul Kitchen.
De son côté, le Député-Colone Amanullah (Simon Abkarian) sort de prison, ruiné. Il a eu le temps de réfléchir dans sa cellule. Et il a un grand projet pour son pays…

Suivant Prev

Kaboul Kitchen saison 3 :
Une première saison sans Jacky

 

Trois ans après, la musique de The History Of French Cuisine de Kid Congo & The Pink Monkey Birds ouvre une nouvelle saison de la série de Canal+, Kaboul Kitchen. Mais pour la  première fois, les “Jacky, mon ami” du Député-Colonel Amanullah ne résonneront plus dans les épisodes de la série. En effet, L’acteur Gilbert Melki n’ayant pas souhaité poursuivre l’aventure dans le rôle, c’est Stéphane de Groodt qui reprend le flambeau.

Alors, est-ce que la série a su se renouveler après ce départ ?

Avant de répondre, faisons d’abord le tour du propriétaire pour découvrir ce que les auteurs ont gardé du casting :

  • Sophie (Stéphanie Pasterkamp), la fille de Jacky, est toujours là et c’est même elle le nouveau patron du Kaboul Kitchen qu’elle gère avec son improbable petit ami, Damien (Alexis Michalik) ;
  • le petit Habib (Fayçal Azizi) qui était très présent en saison 2 est là aussi ainsi que Victor (Marc Citti) de la Commission européenne ;
  • le Député-Colone Amanullah, sa fille Lala (Karina Testa) et son gendre Alex (Benjamin Bellecour) sont également toujours de la partie.

Comme chaque saison, quelques nouveaux font leur apparition. C’est le cas :

  • du fils handicapé du Député-Colonel, Jamal (Amir El Kacem),
  • du trafiquant Yazad (Assaad Bouab),
  • et surtout du nouveau “Jacky”, Michel Caulaincourt qui après un Jacky coincé entre le Député-Colonel Amanullah et la C.I.A. en saison 2, va très vite travailler au côté d’Amanullah pour calmer la mafia russe venue spécialement à Kaboul pour lui.

Quelles sont donc les conséquences de l’absence de l’omniprésent Jacky dans Kaboul Kitchen ?

Le Député-Colonel Amanullah
prend les commandes de la série

 

Le premier problème de la troisième saison de la série télévisée Kaboul Kitchen est que contrairement aux saisons précédentes où l’arrivée d’un petit nouveau — Sophie dans la saison 1 et Alex dans la saison 2 — permettait d’entrer avec des personnages “normaux” dans la série face aux personnages haut-en-couleurs tels que ceux de Jacky et d’Amanullah, ce Michel Caulaincourt est un peu entre les deux. Ainsi, l’acteur Stéphane de Groodt propose un personnage différent avec ce Michel car il doit à la fois reprendre cette idée du petit nouveau qui arrive à Kaboul, tout en compensant l’absence du si charismatique Jacky et reprendre son rôle de personnage “à embrouilles”.

Et la nécessaire double caractérisation de ce personnage met par contre-coup celui du Député-Colonel Amanullah plus que jamais sur le devant de la scène où les effets comiques autour de sa façon de s’exprimer en français deviennent vite très répétitifs. Mais c’est bien ce personnage interprété par Simon Abkarian qui donne véritablement le tempo de cette saison 3.

Ce que confirme d’ailleurs l’avant-première de la série organisée à Paris par Canal+ et l’agence d’événementielle WATO autour de sa personne.


Soirée projection #KaboulKitchen saison 3 présentée par #alexismichalik & #benjaminbellecour #series #videos #avp @canalplus @seriescanalplus

Une publication partagée par Bulles de Culture (@bulles_de_culture) le

Une saison 3 décevante

 

Et si la série télé Kaboul Kitchen a dû changer de braquer après le départ de Gilbert Melki, elle a par contre choisi de garder le principe de rester du côté des expatriés. Car si l’espace de la série continue de s’élargir au-delà du Kaboul Kitchen pour nous montrer la maison d’Amanullah, le bureau de Victor à la Commission Européenne mais aussi les champs de pavots ou de roses ainsi que des villages, il n’en reste pas moins que nous restons du point de vue des “expats”, malgré les magnifiques plans de coupe sur le vrai Kaboul. Et ce, même si les épisodes se veulent plus chorales avec des intrigues autour de Michel, du Colonel, de Sophie, de Lala…

Ainsi, si la première saison donnait une “impression” d’être à Kaboul, les saisons 2 et 3, en refusant de s’ouvrir sur l’autre, continuent de donner un côté irréel à la série où tout semble possible car rien n’y semble rattaché à une “réalité” du terrain.

Car sans forcément versé dans le documentaire pur et dur ou le travail sociologique d’une série comme The Wire, Kaboul Kitchen aurait sûrement gagné à s’ouvrir davantage sur le pays car c’était le fait de placer une fiction comique dans un vrai pays en conflit qui en avait fait toute l’originalité. Or, même si des opérations “Pavots contre roses” ont pu réellement existé là-bas, il est dommage d’avoir malgré tout la sensation en regardant cette saison 3 de la série Kaboul Kitchen que cela pourrait se passer n’importe où dans le monde et que le choix de l’Afghanistan ne permet qu’aux auteurs de jouer sur les stéréotypes entourant le pays (drogue, bakchich…).

Bref, au vu de ces premiers épisodes et malgré le Député-Colone Amanullah toujours aussi charismatique et drôle ainsi que la singularité de cette comédie située à Kaboul, cette saison 3 de Kaboul Kitchen nous a beaucoup moins emballés que sa première saison. Surtout que Jacky mort, ce n’est plus pareil…

Suivant Prev

En savoir plus :

  • Kaboul Kitchen saison 3 est diffusé sur Canal+ à partir du lundi 20 février 2017 à 21h
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

2 Commentaires

  1. Fan de la série, j’ai regardé les deux premiers épisodes pour l’abandonner, on y retrouve plus le rythme des saisons précédentes, Gilbert Melki y avait une part trop importante dans le succès de cette série, le soufflet est malheureusement retombé, fort dommage, je me contenterai de mes deux saisons que j’ai en dvd.

  2. Comme a leur habitude les scénaristes et dialoguistes n’ont pas su exploiter les effets de la première saison,on reconnaît le côté frileux franchouillard . Dommages la première saison était sympa et Gilbert Melki collait bien a son personnage.
    De groodt pourrais faire mieux j’en suis sur , mais les scénarios sont trop léger, la peur ou l’appât du gain fini par cassé le côté créatif. Le résultat et là une saison 2 insipide et un public déçu.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :