//insérer vidéo facebook
enfr
Accueil / CINEMA / Argentina (2015) de Carlos Saura
affiche Argentina

Argentina (2015) de Carlos Saura

affiche ArgentinaArgentina de Carlos Saura nous transporte dans une véritable œuvre artistique à la découverte des racines culturelles argentines. Le film nous immerge dans un ensemble harmonieux de musiques, de chants et de danses réalisé par des artistes de talents.
       

Synopsis :

De la Pampa aux Andes, de l’univers des indiens Mapuches à celui des villageois qui chantent leur nostalgie dans les cafés, du monde des Gauchos à celui des grandes villes d’aujourd’hui… Argentina nous propose un voyage musical et sensoriel dans l’espace et le temps, composé des chants, des danses et des couleurs qui font toute l’âme de l’Argentine.

     
Une œuvre à part entière
     

Argentina photo
© Epicentre Films

            
Il est important de préciser qu’Argentina n’est pas réellement un documentaire sur la musique ou la danse argentine. Ce film est une œuvre cinématographique, pouvant être qualifiée d’œuvre impressionniste.

Comme dans une grande salle de spectacle, vous assistez à un bel ensemble de musiques et de danses réalisées par des artistes de talents. Seule nuance : vous êtes au cinéma confortablement installé dans des fauteuils rouges velours et vous vous laissez transporter par les images au cœur de la culture Argentine.

Dès les premières minutes, vous vous apercevez que ce film n’est pas non plus porté par une histoire impliquant des protagonistes.

Passé cet effet de surprise, au fur et à mesure des chants et des chorégraphies, le spectateur comprend le souhait de l’auteur : à travers l’art et la culture, représenter l’histoire de l’Argentine… tout simplement.
            

Une mise en scène simple mais efficace
    

Argentina photo
© Epicentre Films

     
Argentina
est une œuvre cinématographique sans superflue, traitant de thèmes liés à l’essence même du pays. La mise en scène est dans ce même esprit de sobriété.

Les costumes sont classiques mais colorés, sans trop le souci du détail.

Les décors paraissent minimalistes. Ils sont basés sur des jeux d’ombres et de lumières, sur l’utilisation de la réflexion grâce à de nombreux miroirs.

Toutes les scènes semblent se passer dans un même endroit, sur une même scène. À nouveau, cette particularité de l’œuvre de Carlos Saura la rapproche davantage du théâtre que du cinéma.
            

Entre (re)découverte et transmission
        

          
Argentina
sera une découverte pour certains, ou une redécouverte pour d’autres, des danses folkloriques et des chants argentins. Les connaisseurs reconnaîtront sûrement une inspiration du groupe Chalchalaros.

Les thèmes sont simples mais riches en émotions :

  • la nature,
  • le soleil,
  • la terre,
  • le peuple argentin…

Les thèmes musicaux prennent une autre dimension grâce à la danse. On apprécie les chorégraphies multiples (en solo, en duo ou en groupe) mais surtout les transitions tellement fluides que les univers s’enchainent et vous font oublier totalement la présence de la caméra. Le spectacle semble réel à deux pas de vous.

En outre, si Carlos Saura semble vouloir faire mieux connaître ses racines au grand public, il est aussi tourné vers l’avenir. Différents rythmes entraînants sont mélangés et représentent des influences diverses, telle que celle de l’Espagne. Mais d’autres thèmes sont plus modernes et une place particulière est laissée aux enfants du pays comme symbole de la continuité de la transmission d’un riche patrimoine empreint d’histoire.

Alors si vous souhaiter être transporté en Argentine à travers les arts et voir un beau spectacle mais au prix d’une place de cinéma, courez voir Argentina !
        

      

   
En savoir plus :

  • Date de sortie France : 30/12/2015
  • Distributeur France : Epicentre Films

Check Also

L'amant double affiche film

Cannes 2017 « L’amant double » (2017), le cinéma français content de lui par François Ozon

L’amant double de François Ozon a été présenté vendredi en Compétition du 70ème Festival de …

Affiche Mobile Homes film

[Cannes 2017] « Mobile Homes » (2017) : Vladimir de Fontenay, un jeune réalisateur à suivre

Mobile Homes est le premier long-métrage de Vladimir de Fontenay, jeune réalisateur français installé aux …

Laisser un commentaire