enfr
Accueil / SPECTACLES / [Critique Avignon OFF 2019] « Platon Vs. Platoche » : philosophante philosophie
Platon Vs. Platoche par la CIE THÉÂTRE DE LA BODERIE image comédie
© Richard Seux / Théatre de la Boderie

[Critique Avignon OFF 2019] « Platon Vs. Platoche » : philosophante philosophie

Marie Guyonnet met en scène au Festival OFF d’Avignon 2019, la pièce de Guillaume Martin, Platon Vs. Platoche, et ressuscite avec elle Platon, Socrate, Diogène, ou encore Aristote dans un semblant d’aujourd’hui. L’avis et la critique de Bulles de Culture sur cette comédie.

Synopsis :

C’est dans un cinéma, allégorie moderne de la caverne, qu’arrive Platon (Benjamin Fouchard), un jeune orgueilleux qui ne sait plus rien de ce qu’il a produit comme œuvre. Le jeune homme retrouve son maître, Socrate (Jean-Marc Lallement) qui le remet sur la voie de la philosophie. S’en suivent une rencontre entre Platon et Diogène (Isabelle Côte Willems), un affrontement entre Platon et Aristote (Rebecca Fels).

Platon Vs. Platoche, une pièce drôlement pédagogique au Festival OFF d’Avignon 2019

C’est à une vision comique, décalée et incarnée des philosophes grecs que nous invite la pièce Platon Vs. Platoche de Guillaume Martin et sa mise en scène par Marie Guyonnet. Les traits sont ainsi forcés entre un Platon, jeune prétentieux et arrogant, un Socrate que la ciguë a rendu rétrospectivement bon vivant, un Diogène dionysiaque, et un Aristote qui dégomme. On imagine sans difficulté que cela marquerait des esprits scolaires. La caricature n’est cependant pas loin tant le trait se trouve parfois être épais.

Cet humour bien tranché entre en balance avec des jeux de mots, pour lesquels il n’est pas inutile de maîtriser un certain nombre de références. Les textes classiques sont assez subtilement convoqués, moqués, détournés. Le sens philosophique ne se perd pourtant pas en chemin, et Platon Vs. Platoche est une bonne introduction à la philosophie. On regrette cependant le parti pris d’une dimension pédagogique aussi nette.

Une aventure musicale « fabulesque »

Platon Vs. Platoche par la CIE THÉÂTRE DE LA BODERIE image comédie
© Richard Seux / Théatre de la Boderie

Ce que la pièce et sa mise en scène mettent en exergue du texte platonicien, ce sont ses lectures allégoriques des mythes. Celui de la caverne fait l’ouverture de Platon Vs. Platoche et sert de fil rouge à la pièce. Analogie est ainsi faite entre le cinéma et la caverne du mythe. On trouve également d’autres mythes tel que celui d’Er par exemple. La pièce se fait l’écho fidèle de cette mise en image des concepts philosophiques.

Le parcours philosophique de Platon Vs. Platoche est encore ponctué de reprises musicales parodiques et… datées. D’Hervé Vilard à Michel Fugain, en passant par la musique folklorique grecque ou la Macarena. On est ainsi presque dans le vintage. Les références cinématographiques fonctionnent mieux, mais disons que l’on n’est ni dans la nuance, ni dans la finesse.

L’énergie de Benjamin Fouchard donne un peu de relief à ce Platon devenu risible personnage, surtout une fois passé au hachoir de l’interprétation freudienne, mais cela ne suffit pas — malheureusement — à ce que l’illusion, qui est certes décriée, se fasse efficace.

En savoir plus :

Morgane P.

Rédactrice/Editor chez Bulles de Culture
Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.