enfr
Informations

Critique & Interviews / « Maman a tort » (2018) : première adaptation en série d’un thriller de Michel Bussi

Dernière mise à jour : juin 7th, 2020 at 02:15

Un polar classique et un thème psychologique original

Une autre des qualités de cette série Maman a tort, dont le tournage a eu lieu au Nord de la France, à Deauville, à Lille et surtout à Le Havre que le réalisateur François Velle nous fait redécouvrir avec talent le centre-ville totalement reconstruit par l’architecte Auguste Perret après la Seconde Guerre mondiale. « Cette série est assez originale dans le paysage actuel, nous a expliqué la coproductrice Delphine Wautier. Ce n’est pas un récit classique, et avec le passé de sociologue et de géographe de Michel Bussi, elle décrit une certaine France, elle est très ancrée dans un territoire, la Normandie. On n’est pas à la surface des choses. C’est une population du Havre qui est décrite à travers ces jeunes gens qui sont devenus des malfrats un peu malgré eux. Cette mine, cette population ouvrière, c’est intéressant parce que c’est un vrai background à cette série. On n’est pas juste dans un divertissement ».

Certes, mais c’est surtout l’idée géniale de François Velle de retranscrire en image une des idées importantes du livre dans un de lieux emblématiques de la ville portuaire normande qui est une des réussites de sa réalisation pour cette série. Ainsi, …

Cliquer sur le dossier pour afficher le spolier sur Maman a tort
… la fusée en Guyane et l’oiseau rouge et vert d’Auchan qui ravivaient les souvenirs du petit Malone dans le livre sont repris et symbolisés différemment mais dans une grande évidence par l’incroyable architecture de l’Église Saint-Joseph du Havre.
Jean-Christophe Nurbel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.