enfr
ABCD Honoré au Forum des images film cinéma
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Le contrat de trop de Lars Becker image téléfilm policier
Fritz Karl et Jessica Schwarz dans le téléfilm "Le contrat de trop" © Marion von der Mehden / Network Movie / ZDF / ARTE

Critique / « Le contrat de trop » (2021) de Lars Becker

Clap de fin pour le duo de flics Erich Kessel et Mario Diller dans le téléfilm policier allemand Le contrat de trop (Alles auf Rot) de Lars Becker. L’avis et la critique film de Bulles de Culture sur cette fiction diffusée sur ARTE le vendredi 12 novembre.

Synopsis :

Trois ans après sa condamnation pour trafic de drogue, Erich Kessel (Fritz Karl) s’apprête à sortir de prison. La période s’avère particulièrement éprouvante pour cet ancien policier des stups sevré de ses addictions, dont la fille gravement malade vient de mourir.

Alors que son épouse, Claire (Jessica Schwarz), est prête à lui accorder une seconde chance après des années de séparation, et que son ancien collègue et ami, le commissaire Mario Diller (Nicholas Ofczarek), lui a dégoté un job de barman, Kessel entend bien se montrer irréprochable.

Mais peu avant sa libération, le double meurtre d’un jeune dealer (Yasin el Harrouk) et de sa fiancée (Aleyna Cara), fille du puissant caïd du crime syrien Walid Schukri (Kida Khodr Ramadan), menace de ruiner ses belles promesses…

Le contrat de trop : quatrième et dernier épisode

Le contrat de trop de Lars Becker image téléfilm policier
Nicholas Ofczarek et Fritz Karl dans le téléfilm « Le contrat de trop » © Marion von der Mehden / Network Movie / ZDF / ARTE

Après Entre ennemis (2013), Trop tôt pour mourir (2015) et Mort ou riche (2017), Le contrat de trop signe le quatrième et dernier épisode issu du roman Unter Feiden (Entre ennemis, 2012) de l’écrivain allemand Georg M. Oswald avec :

  • un tournage du côté de Hambourg,
  • une image de Felix Novo de Oliveira,
  • des décors de Daniela Herzberg,
  • des costumes de Katrin Aschendorf,
  • un montage de Sanjeev Hathiramani et Alexander Schnell,
  • une musique originale de Hinrich Dageför et Stefan Wulff,
  • un scénario et une réalisation de Lars Becker.

Une dernière sortie pour un anti-héros plus apaisé

Le contrat de trop de Lars Becker image téléfilm policier
Fritz Karl et Kida Khodr Ramadan dans le téléfilm « Le contrat de trop » © Marion von der Mehden / Network Movie / ZDF / ARTE

Après la case prison, l’ex-enquêteur corrompu et toxicomane Erich Kessel, une nouvelle fois campé par Fritz Karl (vu dans les séries Tatort et Marie de Bourgogne), va-t-il enfin se ranger des voitures ?

Le voilà en tout cas libéré sur parole et prêt à travailler dans un bar — un job dégoté par son ancien coéquipier et meilleur ami, Mario Diller, interprété par Nicholas Ofczarek (vu dans les longs métrages Cortex et Les Conquérantes) —, à essayer de recoller les morceaux avec son ex et son fils, incarné.e.s par Jessica Schwarz (vue dans la série Biohackers et You Are Wanted) et Piet Puddu, et voire même aider une prostituée, jouée par Josefine Israel, victime de la violence de son souteneur, incarné par Sascha Reimann, alias le rappeur allemand Ferris MC.

Sauf que pour éponger ses dernières dettes et pouvoir repartir à zéro, Kessel pourrait flirter à nouveau avec l’illégalité en se laissant tenter par la proposition de son voisin de cellule, interprété par Kida Khodr Ramadan (vu dans les séries Tatort et 4 Blocks), qui lui propose beaucoup d’argent pour retrouver le meurtrier de sa fille, joué par Slavko Popadic (vu dans la série Tatort) ?

Le problème est que la procureure, incarnée par Melika Foroutan (vue dans les séries Berlin, brigade criminelle et Tribes of Europa), l’a toujours dans le viseur et que Diller et son ancien boss, joué par Martin Brambach (vu dans les longs métrages Good Bye, Lenin ! et La vie des autres), ne pourront peut-être pas le sauver.

Notre avis ?

Le contrat de trop est une conclusion réussie pour la collection de téléfilms écrits et réalisés par Lars Becker. Derrière le comptoir d’un bar, il offre une dernière enquête et une dernière sortie à l’anti-héros plus apaisé qu’aura incarné Fritz Karl pendant huit ans.

En savoir plus :

  • Le contrat de trop est diffusé sur ARTE le vendredi 12 novembre 2021 à 20h55
  • Le téléfilm est également proposé en streaming et en replay sur Arte.tv
Jean-Christophe Nurbel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.