enfr
Informations

Critique & Interview / “Galveston” (2018) de Mélanie Laurent

Dernière mise à jour : avril 8th, 2021 at 12:47

Galveston, film américain de la réalisatrice Mélanie Laurent avec notamment Ben Foster et Elle Fanning, a été présenté en avant-première au Festival du Cinéma Américain de Deauville 2018. L’avis et la critique film de Bulles de Culture ainsi que notre rencontre avec Mélanie Laurent et Elle Fanning à Deauville. 

Synopsis :

1988. Les temps sont durs pour Roy (Ben Foster), petit gangster de la Nouvelle-Orléans. La maladie le ronge. Son boss lui tend un guet-apens auquel il échappe de justesse. Une seule issue : la fuite, en compagnie de Rocky (Elle Fanning), une jeune prostituée. Deux êtres que la vie n’a pas épargnés. En cavale vers la ville de Galveston, ils n’ont plus rien à perdre…

Galveston, passage réussi de Mélanie Laurent au film de genre

Mélanie Laurent se lance dans sa première réalisation américaine avec Galveston, tiré du roman de Nic Pizzolatto (créateur de la série True Détective). La cinéaste réussit avec brio la mise en scène de ce thriller violent, révélant une part sombre de l’Amérique.

Tranchant avec sa filmographie passée, la réalisatrice livre une oeuvre efficace, s’imprégnant des techniques de production américaine, tout en gardant une part de sa touche française. On le remarque particulièrement dans la manière dont elle filme ses acteurs, notamment Elle Fanning, icône platine portant dans son personnage une dimension très sociale. On est alors en quelque sorte dans la succession de Joséphine Japy qui était dans son précédent film, Respire. L’envie de se trouver un protecteur, tout en ayant le besoin d’émancipation, sont des thèmes fondateurs que la réalisatrice française aime raconter.

Avec Galveston, Mélanie Laurent se lance néanmoins de nouveaux défis avec un récit très violent. La cinéaste écorche son côté sage avec des propositions tranchées. Il n’est pas question d’édulcorer la précarité des individus, qu’on ressent à la fois dans les paysages sombres d’une Nouvelle-Orléans pourrie par l’urbanisme, mais également dans la détresse psychologique intérieure des personnages.

Galveston, c’est également une histoire d’amour et d’amitié avec un duo d’acteurs, Ben Foster et Elle Fanning, extrêmement bien dirigés. Le long métrage est donc une très bonne surprise, signant le passage réussi de Mélanie Laurent au film de genre.

Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.