enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière d'Anne Loussouarn image documentaire
Le documentaire "Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière" © Shutterstock

Critique & Interview / « Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière » (2021) d’Anne Loussouarn

Primé à Luchon et diffusé sur ARTE le mardi 10 mai, Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière est un documentaire d’Anne Loussouarn sur la situation géopolitique inquiétante entre la Chine et les Etats-Unis dans région Pacifique. L’avis et la critique de Bulles de Culture ainsi que notre interview de l’auteure-réalisatrice.

Synopsis :

Depuis son accession au pouvoir en 2012, Xi Jinping n’a cessé de le marteler : la Chine doit « reprendre le flambeau de l’histoire » et « atteindre la grande renaissance ».

En clair, le secrétaire général du Parti communiste chinois et président de la République populaire de Chine depuis 2013 veut restaurer une grandeur impériale évanouie au XIXe siècle, après des décennies de territoires perdus et d’humiliations imposées par les puissances étrangères.

Une posture victimaire qui lui sert d’alibi pour imposer à son peuple une stratégie agressive axée sur l’expansion territoriale. Dans cette quête, le contrôle des océans est devenu un enjeu crucial…

Interview d’Anne Loussouarn pour le documentaire Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière

Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière d'Anne Loussouarn image documentaire
Xi Jin Ping dans le documentaire « Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière » © APCCTV

Rencontre Bulles de Culture avec Anne Loussouarn, l’auteure-réalisatrice du documentaire Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière récompensé d’un Prix Spécial Géopolitique au Festival de Luchon en 2022.

Bulles de Culture : Avant de parler de votre documentaire choc, j’aimerais évoquer votre compte Twitter. Il y est écrit : « Journaliste plus du tout intéressée par la Chine (enfin presque)… » Qu’est-ce qui vous lie tant avec la Chine ?

Anne Loussouarn : J’ai passé dix ans en Chine dans les années 90. Et comme beaucoup de passionnés de ce pays, c’est une histoire d’amour avec des hauts et des bas. En ce moment, la Chine est plutôt déprimante, ça devient une dystopie et c’est bien au-delà de ce que l’on peut imaginer.

Bulles de Culture :  Quelle est la genèse du documentaire Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière ?

Anne Loussouarn : Je venais de terminer le documentaire Chine, stratégie d’une conquête, qui décryptait comment la Chine pense et avance dans le monde en positionnant des pions comme si on était au jeu de go et non au jeu d’échecs.

C’est tout la différence entre la stratégie chinoise et celle occidentale, américaine. Au jeu d’échecs, on « dégomme » les pièces des autres alors qu’au jeu de go, on les entoure, on les paralyse, on empêche juste l’adversaire de bouger mais on ne le fait pas disparaître.

Avec Chine, stratégie d’une conquête, j’étais sur l’économique. Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière en est la suite logique, j’avais envie d’aller plus loin.

« C’est la première fois que l’armée américaine est obligée de repenser sa stratégie en temps de paix »

Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière d'Anne Loussouarn image documentaire
Le documentaire « Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière » © Department of Defense

Bulles de Culture : Ce nouveau documentaire est passionnant mais décrit une situation particulièrement préoccupante. Vous montrez notamment comment les Chinois veulent s’imposer par le nombre : construction effrénée de navires de guerre, grandes parades…

Anne Loussouarn : Oui, leur but est de ne pas faire la guerre. C’est la stratégie de Sun Tzu : la plus grande sagesse, c’est de gagner une guerre sans la faire.

Bulles de Culture : Les images que vous avez déniché pour raconter la prise du récif de Scarborough sont saisissantes ainsi que la stratégie utilisée (pêcheurs, miliciens…).

Anne Loussouarn : Les Américains appellent ça la stratégie du « salami » ou du « chou ». Et je trouve passionnant de décrypter cette manière d’avancer, petit bout par petit bout, et nos faiblesses par rapport à ça.

La communauté internationale démocratique a des représentants élus pour quelques années et elle perd cette vue sur le long terme. Les Chinois, eux, ne la perdent pas et ils savent que c’est notre faiblesse.

Bulles de Culture : Il y a un néanmoins un peu d’espoir dans votre film avec une coalition qui se forme autour des Etats-Unis…

Anne Loussouarn : Je me demande vraiment si la dissuasion marche. En écoutant le colonel chinois dans le film, on a l’impression que cela ne fait que renforcer leur sentiment d’être assiégés, d’être des victimes et de devoir construire une armée encore plus forte.

Bulles de Culture : Vous évoquez aussi dans le documentaire Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière les voisins indiens, australiens…

Anne Loussouarn : Oui, j’avais tellement de choses encore à raconter. C’est une situation tellement subtile.

En fait, les Chinois sont en guerre, ils n’ont jamais arrêté, c’est leur mode de fonctionnement. Mais c’est une guerre différente, à bas bruit. Pour nous Occidentaux, la guerre, c’est à partir du moment où il y a des coups de feu mais pour les Chinois, pas du tout.

Mais, je pense qu’il y a eu un grand électrochoc de la part des démocraties occidentales qui s’aperçoivent qu’elles n’ont pas la stratégie et la pensée pour faire face à ça.

Dans un entretien que je n’ai pas pu mettre par manque de place, le capitaine américain James Fanell [NDLR : ex-directeur du renseignement de la flotte américaine du Pacifique] dit : « C’est la première fois de l’histoire des Etats-Unis que l’armée américaine est obligée de repenser complètement sa stratégie en temps de paix. » Et c’est ce qu’ils sont en train de faire.

Notre avis ?

Même avec une réalisation à distance pour cause de fermeture des frontières suite à la crise sanitaire du COVID-19, Anne Loussouarn livre avec Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière un documentaire captivant et très instructif. Experts et images y décrivent concrètement le nouvel ordre mondial qui se dessine à l’autre bout du monde, dans la mer de Chine du Sud.

A noter que la voix off narratrice est celle de la comédienne Sarah-Jane Sauvegrain et que c’est Olivier Adelen qui a composé la musique originale.

Propos recueillis au Festival de Luchon 2022 le jeudi 10 février.

En savoir plus :

  • Asie-Pacifique : la nouvelle poudrière est diffusé le mardi 10 mai 2022 à 22h30, puis le vendredi 20 mai 2022 à 11h et le lundi 23 mai 2022 à 3h05
  • Ce documentaire est également proposé en streaming et en replay sur Arte.tv
Jean-Christophe Nurbel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.