Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
ARTHUR RAMBO - AFFICHE film Laurent cantet 2021

« Arthur Rambo » au cinéma : critique et avis sur le film de Laurent Cantet

Laurent Cantet, absent des salles de cinéma depuis son film L’Atelier (2017), revient cette semaine avec Arthur Rambo, sorti le 2 février 2022 sur les écrans. Le réalisateur d’Entre les murs pousse à s’interroger sur les limites de la liberté d’expression, notamment dans un univers numérique où l’anonymisation des réseaux sociaux pousse à de nombreux excès. La critique et l’avis de Bulles de Culture sur le film. 

Synopsis :

Qui est Karim D. ? Ce jeune écrivain engagé au succès annoncé ou son alias Arthur Rambo qui poste des messages haineux que l’on exhume un jour des réseaux sociaux…

Arthur Rambo à voir à partir d’aujourd’hui au cinéma : notre avis

Arthur Rambo film Laurent cantet
© Céline Nieszawer

Extrait de la critique de Bulles de Culture sur le film Arthur Rambo écrite lors de sa diffusion au Festival International du Film Politique de Carcassonne en janvier 2022 :

Laurent Cantet, palme d’or à Cannes pour le film Entre les murs, questionne avec Arthur Rambo les limites de la liberté d’expression en s’inspirant de l’affaire Mehdi Meklat. Peut-on rire de tout ?

Secrets de tournage, anecdotes : le saviez-vous ?

  • Le film est adapté de l’affaire Mehdi Meklat, journaliste et écrivain. A la suite de la polémique autour de ses tweets, l’écrivain s’exile au japon où il écrit le livre Autopsie dans lequel il revient sur l’affaire qui l’a entachée.
  • Laurent Cantet avait déjà transposé une affaire très médiatisée dans son film L’Emploi du temps, librement inspiré de la véritable histoire de Jean-Claude Romand.
  • C’est le réalisateur lui-même qui a écrit les tweets haineux qui apparaissent à l’écran, au début sur un écran noir, puis qui s’insèrent dans l’image.
  • Arthur Rambo a un héritage des punks des années 70. Laurent Cantet qualifie le personnage principal de « punk numérique » et de « troll« .
  • Laurent Cantet retrouve l’acteur Rabah Naït Oufella qu »il a déjà dirigé à 13 ans dans Entre les murs, palme d’or 2008 à Cannes.

En savoir plus :

Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.