enfr
Et si New York s'appelait Angoulême critique avis

Critique / « Et si New York s’appelait Angoulême » (2019) de Marie-France Brière

C’est à Marie-France Brière, déléguée générale du Festival du Film Francophone d’Angoulême, également réalisatrice, que nous devons une étonnante découverte. Grâce à son documentaire, Et si New York s’appelait Angoulême, diffusé aujourd’hui sur Public Sénat, nous avons peut-être une nouvelle explication sur le lien indéfectible qui existe entre les français et la ville qui ne dort jamais. Explications

Synopsis :

Les français savent-ils que Verrazzano a découvert et décrit pour la première fois le site de New York qu’il baptisa Angoulême en l’honneur de son roi François Ier, Comte d’Angoulême? Il est temps de résoudre cette énigme de l’histoire.

Et si New York s’appelait Angoulême ? Mais pourquoi Stéphane Bern ne nous en a jamais parlé ?

Et si New York s’appelait Angoulême ? Incroyable mais vrai ! Le documentaire de Marie-France Brière va nous démontrer ce lien entre la France et New York grâce à une enquête très sérieusement menée par Florent Gaillard, directeur des archives municipales d’Angoulême. 

De la ville du Poitou Charente si chère à son cœur à New York, avec un petit détour bien obligé par Paris, le fier Angoumoisin partage avec nous sa passion pour l’histoire en général et son excitation pour ce fait en particulier. On l’accompagne dans cette investigation qui a pour lui une saveur toute particulière, puisqu’elle le relie à un souvenir d’enfance. C’est en effet à l’âge de 5 ans seulement qu’il assiste à une conférence de Jacques Habert, auteur d’une thèse sur le propos, accompagnant sa grand-mère. Des instants qui lui ont laissé des traces indélébiles auxquelles on doit son émotion sincère à la découverte d’éléments fort édifiants qu’il va retrouver à New York.

Et si New York s’appelait Angoulême ? est ainsi un pan levé sur une partie de l’histoire commune entre les deux pays, mais aussi une ode aux pépites architecturales que recèlent aussi bien la ville d’Angoulême, que la ville de New York. Le tout rythmé par l’air très connu de Franck Sinatra, mais aussi par une chanson moins connue  d’Yves Simon qui a tendance à rester dans la tête ! On a envie d’aller voir de plus près ces merveilles… et on se demande pourquoi Stéphane Bern ne nous en avait jamais parlé…

En savoir plus :

  • Le documentaire est diffusé à partir du 24 décembre 2019 sur la chaîne Public Sénat
Fanny N.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.