enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / FILMS / TELEFILMS / [Critique] « Le poids des mensonges » (2017) avec Sara Martins et Thierry Godard
Le poids des mensonges de Serge Meynard image téléfilm policier
© Jean-Philippe BALTEL / FTV

[Critique] « Le poids des mensonges » (2017) avec Sara Martins et Thierry Godard

Adaptation d’un livre de Patricia MacDonald, Le poids des mensonges est un téléfilm policier de Serge Meynard avec Sara Martins, Thierry Godard et Anne Suarez. L’avis et la critique de Bulles de Culture sur cette fiction unitaire rediffusée sur France 2 le vendredi 8 novembre 2019.

Synopsis :

Luisa (Sara Martins) a tout pour être heureuse : elle vit avec Mathieu (Thierry Godard), l’homme qu’elle aime, et Arthur (Felix Simon Caron), le fils que Mathieu a eu avec Émilie (Chloé Andre), décédée quelques années plus tôt dans un accident. Le jour de ses 6 ans, devant toute la famille, le petit garçon prononce pour la première fois ces mots qui la touchent tant : « Merci, maman ! » Mais le lendemain, durant la fête de l’école, Arthur disparaît sans laisser de traces. Le Commandant Sophie Colbert (Anne Suarez) est chargée de l’affaire. Il faut agir vite, chaque heure passée rend plus inquiétante la disparition de l’enfant et éloigne les chances de le retrouver en vie…

Le poids des mensonges : secrets et conséquences sur une famille

Avec un tournage dans la région Hauts-de-France (Avelin, Chereng, Croix, Ennevelin, Lille et Wambrechies), un scénario d’Elsa Marpeau — d’après un roman éponyme de l’écrivaine américaine Patricia MacDonald —, une image de Dominique Bouilleret, une musique originale de Christophe Marejano et  une réalisation de Serge Meynard, Le poids des mensonges porte sur les secrets et ses possibles conséquences sur une famille. Ainsi, Luisa Castelli, une photographe au chômage jouée par Sara Martins, est en couple avec Mathieu Ricoeur, un père de famille veuf et médecin généraliste interprété par Thierry Godard. Tout serait parfait entre eux si le frère de Luisa n’avait pas été responsable trois ans plus tôt de la mort de l’ancienne compagne de Mathieu. Sauf que si Luisa le sait, Mathieu ne se doute de rien car elle a rompu tous les ponts avec son passé. Mais très vite, la disparition inquiétante du petit Arthur (Felix Simon Caron), le fils de Mathieu, attire l’attention sur leur couple avec le risque de révéler l’identité de Luisa et de faire porter tous les soupçons sur elle. Cette dernière va alors tout faire pour prouver son innocence et découvrir la vérité. Mais son couple pourra-t-il surmonter le poids des mensonges ?

Un téléfilm peu captivant

Avec un scénario classique et des dialogues explicites, la fiction unitaire Le poids des mensonges prend beaucoup de temps à démarrer et il faut bien attendre la moitié du film pour que les personnages commencent à agir et qu’il se passe enfin quelque chose. Côté casting, c’est Sara Martins qui porte le récit et qui se démène pour mener à bien une intrigue à la trame (et à la fin) linéaire et prévisible. A ses côté, Thierry Godard campe un personnage étonnement peu actif et en retrait tandis qu’Anne Suarez interprète une enquêtrice suspicieuse un poil caricaturale. Bref, Le poids des mensonges est un téléfilm peu inspiré et peu captivant. Dommage.

En savoir plus :

  • Le poids des mensonges est diffusé sur France 2 le vendredi 8 novembre 2019 à 21h05. Le téléfilm est également diffusé en streaming et disponible en replay sur France.tv
Follow me

Jean-Christophe Nurbel

Rédacteur en Chef / Editor in Chief chez Bulles de Culture
Accro aux films, aux pièces de théâtre, aux séries et à la culture en général, j'aime les œuvres qui me surprennent.

Top 3 Cinéma : "À bout de souffle" (1960), "Blade Runner" (1982), "Casablanca" (1942)
Top 3 TV : "Engrenages" (2005-...), "The Wire" (2002-2008), "Twin Peaks" (1990-1991)
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.