enfr
Accueil / CINEMA / [Critique] « Donne-moi des ailes » (2019) de Nicolas Vanier
Donne-moi des ailes affiches critique avis film 2019

[Critique] « Donne-moi des ailes » (2019) de Nicolas Vanier

Donne-moi des ailes de Nicolas Vanier est dans les salles de cinéma depuis le 9 octobre 2019. Ce film français avec Jean-Paul Rouve et Mélanie Doutey traite de l’histoire vraie du scientifique Christian Moullec qui a organisé le sauvetage des oies sauvages en France. La critique film et l’avis de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Christian (Jean-Paul Rouve), scientifique visionnaire, étudie les oies sauvages. Pour son fils, adolescent obnubilé par les jeux vidéos, l’idée de passer des vacances avec son père en pleine nature est un cauchemar. Pourtant, père et fils vont se rapprocher autour d’un projet fou : sauver une espèce en voie de disparition, grâce à l’ULM de Christian ! Commence alors un incroyable et périlleux voyage…

Donne-moi des ailes, un film sensible avec une vraie portée écologique

En tournant Donne-moi des ailes, le réalisateur n’imaginait pas que cette aventure itinérante serait semée d’embûches. Pourtant habitué aux conditions extrêmes avec Le dernier trappeur (2004) ou Loup (2009), Nicolas Vanier a décidé de suivre le parcours des oies sauvages. Pour ce faire, il décide d’adapter ses contraintes techniques au cycle réel de ces animaux, dont on suit le parcours de l’éclosion des oeufs jusqu’à l’envolée de ces oiseaux vers d’autres contrées. Cette exode migratoire s’est également accompagnée de nombreuses contraintes administratives pour pouvoir capter ces paysages saisissant. 

Nicolas Vanier le fait sentir dans son film, l’administratif peut être un frein. On sent que le poids de cette lourdeur étatique, venue bloquée les travaux de Christian Moullec, n’a pas non plus facilité la production de Donne-moi des ailes. Grâce à l’acharnement de celle-ci pour obtenir le « tampon » pour certaines scènes, le film est un magnifique bijou avec des paysages saisissants tournés avec du matériel à la pointe de l’innovation. L’envol est total pour le spectateur qui prend part à une aventure qui le transporte. 

L’oeuvre est également un récit touchant qui met en avant les relations filiales. D’un savant fou, le personnage de Jean-Paul Rouve devient une figure paternelle attachante.De son côté, le fils, interprété par Louis Vazquez, semble insensible au départ au monde naturel. Le jeune est plutôt focalisé par ses écrans d’ordinateur. Mais Nicolas Vanier sait mieux qui quiconque lié l’enfant aux animaux. Le scénario de Donne-moi des ailes se concentre petit à petit sur un changement de cap pour l’adolescent qui prend conscience de l’importance de sauver ces oies pour le maintien de la biodiversité. 

A travers cette histoire percutante pour toute la famille, le réalisateur fait de Donne-moi des ailes un film sensible avec une véritable portée écologique

En savoir plus :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.