enfr
Accueil / CINEMA / Djanis Bouzyani, la révélation d’Angoulême : notre interview
Djanis Bouzyani interview tu mérites un amour angoulême
© BdC

Djanis Bouzyani, la révélation d’Angoulême : notre interview

On ne parle que de lui depuis la présentation en compétition officielle du film Tu mérites un amour d’Hafsia Herzi au festival du film francophone d’Angoulême 2019. Djanis Bouzyani est l’une des grandes révélations de cette édition 2019. L’acteur interprète Ali, le meilleur ami du personnage joué par Hafsia Herzi. Notre interview. 

Djanis Bouzyani : « J’ai une formation de danseur« 

Bulles de Culture : Expliquez-nous votre parcours jusqu’à votre participation à Tu mérites un amour ? 

Djanis Bouzyani : J’ai une formation de danseur. J’ai commencé à Paris au centre de danse Rick Odums. Puis, je suis parti à Los Angeles dans l’école créée par l’actrice et danseuse Debbie Reynolds. De retour en France, j’ai travaillé avec plusieurs chorégraphes. En parallèle, j’ai intégré le Crazy Horse où j’ai été dirigé par le chorégraphe Philippe Découfflé, associé au designer Ali Mahdavi. En 2007, la rencontre avec Hafsia Herzi s’est faite lors de l’enregistrement des voix pour le film Le Chat du Rabbin de Joann Sfar et Antoine Delesvaux. Elle venait d’arriver sur Paris après le tournage de La Graine et le Mulet. On a alors échangé nos numéros de téléphone. On s’est mis à se voir tout le temps et à s’appeler tous les jours. L’été dernier, elle m’appelle car le film sur lequel elle travaille, Bonne mère, prend un peu de retard. Elle me propose en attendant de se lancer dans l’expérience Tu mérites un amour, long métrage autoproduit. Je lis le scénario avec beaucoup de textes à apprendre. C’est ce qui m’a paru le plus difficile au départ : retenir mes dialogues. En plus, au moment de tourner, Hafsia pouvait improviser et ne pas suivre exactement le scénario. Mais elle me demandait de ne pas être perturbé et de continuer à interpréter mon texte comme si de rien n’était. 

Bulles de Culture : Dans le film, on te voit notamment dans une scène de danse en pleine boite de nuit. Est-ce que ton expérience dans la danse t’a servi pour interpréter Ali ? 

Djanis Bouzyani : Hafsia ne voulait pas forcément que je danse dans le film. Dans une première scène, elle voulait que je fasse le fou, que je me défoule. Dans une seconde, elle voulait que je sois un peu plus « sexuel » lors d’une danse en boite de nuit. Je ne pensais pas que le tournage de cette scène me gênerait après mon expérience au Crazy. Et pourtant, ça a été le cas au début. La boite de nuit était vide avec que des techniciens que je ne connaissais pas bien encore, la scène ayant été tourné au toutdébut.  A un moment donné, je vois un membre de l’établissement sourire, ce qui m’a bloqué encore davantage. Hafsia vient alors me voir et me met à l’aise en me disant : « soit tu veux faire la scène, soit ce n’est pas grave, on coupe la scène et on rentre chez nous ». J’ai été complètement débloqué.   

« Ali, ce n’est pas moi« 

Tu mérites un amour - Photo Djanis Bouzyani, Karim Ait M'Hand interview
© D.R.

Bulles de Culture : ce personnage du meilleur ami est-il une fiction ou une traduction de votre relation avec la réalisatrice ? 

Djanis Bouzyani : Ali, ce n’est pas moi. Je suis beaucoup plus réservé que lui. Je suis du genre à rester tranquille chez moi au calme. En revanche, l’exubérance d’Ali, je le retrouve beaucoup chez Hafsia. Pour façonner le personnage, elle m’a envoyé plein de petites vidéos de Youtube mais également des films des années 40 avec Marlène Dietrich ou Ava Gardner. Elle me demandait de regarder comment ces deux actrices s’exprimaient, se comportaient. Je ne comprenais pas bien à l’époque la relation entre mon personnage et ces icônes. Maintenant avec le recul, j’ai compris qu’elle voulait un Ali décomplexé, classe et avec un débit de paroles particulier. 

Bulles de Culture : Qu’est-ce qui est prévu pour la suite ? 

Djanis Bouzyani : Ce qui est sûr, c’est que j’ai envi de continuer en tant que comédien. Sur le tournage de Tu mérites un amour, j’ai fait la rencontre de la réalisatrice Sylvie Verheyde qui m’a proposé un rôle dans son film Madame Claude. J’y ai d’ailleurs retrouvé Hafsia Herzi qui joue dedans. Puis ensuite, on verra où ma carrière me portera. Ce qui est sûr, c’est que tourner pour le cinéma me donne des papillons dans le ventre. 

Interview réalisée à Angoulême le 22 août 2019

En savoir plus  :

  • Date de sortie France du film Tu mérites un amour : 11/09/2019
  • Distribution France : Rezo Film
  • Tu mérites un amour est sélectionné en compétition officielle du Festival du Film Francophone d’Angoulême 2019

Antoine Corte

Rédacteur en chef adjoint / Deputy editor in chief chez Bulles de Culture
Toujours à défendre le cinéma français, j'aime particulièrement faire découvrir les films à petites sorties mais à portée universelle.

Top 3 Cinéma : "Moulin Rouge !" (2001), "Titanic" (1997), "Les Parapluies de Cherbourg" (1964)
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.