enfr
Accueil / TELEVISION / VOD / SVoD / [Critique] « L’Affaire du sous-marin rouge » (2016) d’Hubert Béasse
L'affaire du sous-marin rouge (c) Vivement Lundi - France Télévisions affiche documentaire de Hubert Béasse

[Critique] « L’Affaire du sous-marin rouge » (2016) d’Hubert Béasse

Diffusé sur la chaîne Histoire ce mercredi 24 avril 2019, L’Affaire du sous-marin rouge d’Hubert Béasse revient sur l’Espagne et la France de la fin des années 30. Un documentaire impressionnant ! L’avis et critique de Bulles de Culture.

Synopsis :

Un sous-marin espagnol et républicain qui accoste à Brest en août 1937, un commando qui tente de s’en emparer un mois plus tard… Voici les prémices d’une affaire fascinante qui découvre les étranges rapports de force dans une France divisée et déchirée par les attentats et les assassinats.

L’Affaire du sous-marin rouge : retour sur une histoire trouble

L’affaire sur laquelle se penche le documentaire L’Affaire du sous-marin rouge est à la fois mystérieuse et troublante. Il s’agit de celle de l’arrivée d’un sous-marin espagnol et républicain à Brest sous un motif discutable et dont un commando armé tente de prendre le contrôle un mois plus tard. La tentative ayant échoué, les protagonistes s’enfuient. Mais une partie du commando est interceptée vers Bordeaux, et comprend le commandant du sous-marin, José Luis Ferrando, et un Français, Robert Chaix.

L’Affaire du sous-marin rouge revient alors sur le déroulement de la guerre civile espagnole autant que sur la vague d’attentats et d’assassinats auxquels la France de Léon Blum, et notamment son ministre de l’intérieur Marx Dormoy, doit faire face. Le documentaire reconstitue ensuite les découvertes de l’enquête sur le commando du sous-marin et sur les maillages qu’elle révèle : l’extrême-droite française en pleine expansion a fomenté un complot réel visant à renverser le régime en place.

Les rebondissements de l’enquête montrent ainsi un complot d’ampleur, lié à une vague d’assassinats et d’attentats, fomenté par l’Action française et armé par l’Allemagne nazie, l’Italie de Mussolini, et l’Espagne de Franco. Ce complot, l’armée française en a eu connaissance et l’a couvert, notamment le célèbre et populaire maréchal Pétain.

L’Affaire du sous-marin rouge nous entraîne ainsi dans les liens troubles d’une Histoire méconnue dont le résultat est sans appel : la constitution en 1940 du gouvernement de Vichy engagé dans la collaboration avec le régime nazi. Les liens que le documentaire établit entre les acteurs de l’ombre de la fin des années 30 et le régime de Vichy sont à ce sens saisissants et éclairants à la fois.

Un documentaire soigné et efficace

Pour conduire son public dans les rouages impressionnants d’une affaire d’État aux révélations incessantes, l’auteur-réalisateur Hubert Béasse choisit une scénographie convaincante qui mêle images et vidéos d’archives à des scènes d’animation sombres et envoûtantes. La narration est menée avec brio, ménageant suspense et effets de révélation.

Pour étayer les propos de L’Affaire du sous-marin rouge, une bonne équipe d’historiens est également de la partie : Patrick Goulay chargé de la supervision, plus Gilles Morin, Olivier Dard, Frédéric Freigneaux et l’Espagnol Juan Carlos Jimenez de Aberasturi. Leurs propos clairs étayent et complètent les éléments apportés par la narration du documentaire.

L’Affaire du sous-marin rouge maintient en outre un équilibre maîtrisé entre affaire politique, histoire d’espionnage et rappels de la situation générale de la France en cette période troublée de la fin des années 30. La fin du documentaire, dans ce qu’elle révèle du traitement judiciaire du commando du sous-marin puis de ce que sont devenus les acteurs principaux de cette affaire, est franchement saisissante et lève le voile sur les rapports de force occultes des factions extrêmes et armées de part et d’autre de la frontière qui sépare la France et Espagne.

En savoir plus :

  • L’Affaire du sous-marin rouge est diffusé le mercredi 24 avril 2019 à 21h35, puis le jeudi 25 avril 2019 à 00h00, le dimanche 28 avril 2019 à 17h10 et le mardi 14 mai 2019 à 07h50. Le documentaire est également disponible en replay
  • Durée du documentaire : 52 minutes

Morgane P.

Rédactrice/Editor chez Bulles de Culture
Littéraire dans l’âme, cœur tendre, j’aime que l’on me raconte des histoires, que l’on m’emmène à la rencontre de personnages qui me fassent vibrer, qui m’emportent, qui me touchent, et vivre à travers eux de belles et incroyables aventures.

Top 3 Littérature : Laurent Mauvignier ; "Journal" de Jean-Luc Lagarce, "Aurélien" de Luis Aragon
Top 3 Poésie : "Les Planches courbes" d'Yves Bonnefoy, "Les Chimères" de Gérard de Nerval, "Un Été dans la Combe" de Jean-Claude Pirotte
Top 3 Théâtre : Jean-Luc Lagarce, Anton Tchékhov, Euripide
Morgane P.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.