enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Critique / "Vénus Beauté (Institut)" (1998) de Tonie Marshall 1 image

Critique / « Vénus Beauté (Institut) » (1998) de Tonie Marshall

Dernière mise à jour article : 18 mars 2020 à 16:34

Pour rendre hommage à l’actrice, scénariste, réalisatrice et productrice Tonie Marshall, disparue le jeudi 12 mars 2020 à l’âge de 68 ans, ARTE rediffuse le lundi 16 mars son plus grand succès dans les salles de cinéma : Vénus Beauté (Institut). L’avis et la critique film de Bulles de Culture sur cette comédie dramatique primée aux César.

Synopsis :

Nadine (Bulle Ogier) dirige un institut au nom plein de promesses : Vénus Beauté. Angèle (Nathalie Baye) est la plus ancienne de ses trois esthéticiennes. Cet univers rose bonbon à l’atmosphère feutrée fait partie intégrante de sa vie. Les clientes – et clients ! – se dévoilent dans des cabines étroites qui laissent filtrer toutes les confidences. Le soir venu, Angèle part à la recherche de rapports plus sexuels qu’amoureux avec des hommes rencontrés au hasard. Ses échecs répétés l’ont persuadée que l’amour n’existait pas. La situation n’est guère plus brillante pour ses collègues : Samantha (Mathilde Seigner) change régulièrement de partenaire et Marie (Audrey Tautou) ne parle que de ses parents. Un jour, un jeune homme aborde Angèle dans un café. Il s’appelle Antoine (Samuel Le Bihan) et lui fait une déclaration d’amour…

Vénus Beauté (Institut) : une comédie dramatique enlevée dans l’intimité d’un salon de beauté

Avec un tournage à Paris, un scénario de Tonie Marshall, Jacques Audiard et Marion Vernoux, une image de Gérard de Battista, un montage de Jacques Comets et une musique originale de Khalil Chahine, Vénus Beauté (Institut) est le quatrième long métrage réalisé par Tonie Marshall. Avec ce film, celle-ci est d’ailleurs la première et seule réalisatrice à avoir reçu pour le moment un César de la meilleure réalisation. Une récompense méritée pour cette comédie enlevée qui fait se croiser dans l’intimité d’un salon de beauté les corps et les coeurs d’employées et de client.e.s. Les premières sont d’ailleurs incarnées par un joli quatuor de comédiennes : Nathalie Baye, Bulle Ogier, Mathilde Seigner et Audrey Tautou. Et les second.e.s sont tout aussi bien interprétées par une belle brochette d’acteur.rices bien connu.e.s des téléspectateur.rice.s et des cinéphiles : Samuel Le Bihan, Jacques Bonnaffé, Robert Hossein (Angélique, marquise des anges), Marie Rivière (La Femme de l’aviateur), Edith Scob (L’Heure d’été), Hélène Fillières (Un homme, un vrai), Brigitte Roüan, Claire Nebout, Micheline Presle (Le Diable au corps), la mère de la réalisatrice, Emmanuelle Riva (Hiroshima mon amour), Claire Denis, Liliane Rovère, Gilbert Melki, Philippe Harel (Extension du domaine de la lutte) et Romain Goupil (Mourir à trente ans).

Succès public (plus d’un millions de téléspectateurs) et critique (4 César en 2000 : meilleur film, meilleure réalisatrice, meilleur scénario original ou adaptation et meilleur espoir féminin pour Audrey Tautou), Vénus Beauté (Institut) a eu droit à une adaptation en série télévisée de 33 épisodes. Intitulée Vénus et Apollon et créée par Tonie Marshall, celle-ci a été diffusée en 2005 (saison 1) et 2009 (saison 2) sur ARTE. Côté casting, Brigitte Roüan, Maria de Medeiros, Maëva Pasquali et Nathalie Grandhomme sont les quatre esthéticiennes de l’institut dans la version télé.

En savoir plus :

  • Vénus Beauté (Institut) est diffusé sur ARTE le lundi 16 mars 2020 à 20h55, puis le samedi 11 avril 2020 à 01h10. Le film est également diffusé en streaming et disponible en replay sur arte.tv
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page