enfr
ENNIO MORRICONE
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
VALIDÉ saison 1 Affiche série télé

Critique / « Validé » saison 1 de Franck Gastambide

Franck Gastambide s’est attaqué à un gros morceau en décidant de faire la première série sur le monde du rap français. La chaîne Canal+, qui lui fait confiance depuis ses débuts, a clairement sorti la grosse artillerie. Il n’y a plus qu’à voir si, comme l’indique son titre, la série, en 10 épisodes et disponible sur myCANAL depuis le 20 mars 2020, est Validé(e) ! La critique série et l’avis de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Un jeune rappeur talentueux (HATIK), épaulé par ses deux amis d’enfance (Saïdou Camara et Brahim Bouhlel), se retrouve du jour au lendemain « validé » par une des stars du milieu du rap. Une « alliance » qui va très vite faire des étincelles.

Une bande originale sur(Validé)e!

Une série qui parle de rap se devait d’avoir un son impeccable. Comme diraient les jeunes de la cité, avec Validé, Franck Gastambide nous a respecté ! Dévoilée en amont sur Twitter, la tracklist faisait déjà saliver. Quand on survole la filmographie du réalisateur, on peut se rendre compte qu’il aime le rap, qu’il a la culture hip-hop et cela s’entend tout le long de la série.

Sous la houlette de Moussa Mansaly a.k.a.  Sam’s, il oublie la rengaine « c’était mieux avant «  en faisant la place aux jeunes. Il rentre dans l’air du temps avec les sonorités du moment. Mais le hip-hop, c’est aussi le respect pour les anciens et dans Validé ils sont souvent cités, quand ils ne sont pas carrément invités, dans une liste de caméos bien chargée avec Kool Shen, Busta Flex, Soprano, Lacrim, MacTyer…).

Qui dit rap dit freestyle, gouaille et punchlines, dit les haut-parleurs qui pètent et des chansons qui font bouger la tête. Mention spéciale pour Validé de Sam’s feat. Lacrim et la bonne rage de HATIK en feat. avec Sam’s dans FLK (Fais les Kiffer). Validé, c’est donc tout ça et en plus, une histoire qui tient la route.

Une histoire bien calibrée

Un jeune qui rêve juste de faire comme ses idoles. Un trio de la cité qui va devoir se faire les dents dans un monde de requins. Les sales coups pour des questions d’égo ou pour la reine du monde, la monnaie. Dans Validé, c’est l’industrie qui est mise à nue. Un monde où le talent n’est pas toujours suffisant, la fraîcheur peut faire peur, la guerre est vite déclarée et les coups pas ménagés. Là encore, Franck Gastambide et ses acolytes, Charles Van Tieghem, Xavier Lacaille, Nicolas Laquerrière et Giulio Callegari, aussi bien sur le scénario que sur les dialogues, n’ont pas chômé.

De situations attendues à celles qui le sont un peu moins, l’équipe mène bien sa barque et n’a pas opté pour le long fleuve tranquille. Dans Validé, avec l’histoire d’une jeune issu de la cité, on navigue forcément en eaux troubles mais sans trahir la réalité. On est dans le milieu du rap mais, en prenant du recul, tout ce qui se passe est assez superposable à d’autres milieux. La route du succès est un long couloir parsemé de trappes.

Alors on tremble pour le trio de petits gars, on veut qu’ils réussissent. Des fois, on n’en peut plus, tellement ils se prennent des scuds, même si, comme dit l’écrivaine Anna Todd, « personnes n’est vraiment innocent ».  Si on ne le savait pas, Validé donne des vraies clés pour comprendre certains événements qui se passent chez nos cousins américains. On peut se projeter en multipliant les effets car le hip-hop est largement plus reconnu et donc plus générateur de business que dans l’Hexagone…

Mais, on a aussi de purs moments d’exaltation quand ils remportent une victoire. Fin de l’épisode 6, on n’a envie de hurler, tellement on est content ! Le scénario est donc de bon goût, mais surtout, porté par un très bon casting. 

Une « dinguerie » de casting et une saison 2

Pour incarner l’outsider qui vient titiller le leader, Franck Gastambide a du se faire bien peur. Dire qu’il a trouvé la perle est en dessous de la vérité . HATIK, rappeur jusque-là inconnu du grand public, éclabousse l’écran de son flow et de son charisme sous les traits de Clément/Apash.

Le trio n’est pas sans rappeler la bande de potes de la série Entourageavec Saïdou Camara (William) en équivalent d’apprenti manager de Eric. Brahim Bouhlel (Brahim), quant à lui, apporte l’indispensable touche humour, parfait mélange entre les personnages de Johnny Drama et Turtle de cette même série citée plus haut qui parle d’une bande de potes prenant d’assaut Hollywood. Inspiration ? Si oui, elle est parfaitement adaptée. Validé doit sûrement beaucoup également à Moussa Mansaly. Outre son implication dans la bande son, il incarne à merveille le méchant qu’on adore détester. 

En ajoutant à cela la collection impressionnante de guests, les mises en situation avec les professionnels du milieu, pas étonnant que la série, hyper attendue, fasse un véritable raz-de-marée. Avec une fin, on ne peut plus judicieuse, on se demande ce que Franck Gastambide et ses compères vont bien pouvoir nous concocter pour la Validée saison 2 déjà annoncée…

En savoir plus  :

  • Validé saison 1 (10 épisodes de 30 minutes) est  disponible en streaming et en intégralité sur myCANAL pour les abonnés Canal+ et Canal+ Séries depuis le samedi 20 janvier 2020
  • La bande originale de Validé est également disponible sur tous les plateformes de streaming depuis le 20 mars
Fanny N.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.