enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Un mouton nommé Elvis image film cinéma
© ZDF / Georges Pauly

Critique / « Un mouton nommé Elvis » (2015) de Johannes Fabrick

Un mouton nommé Elvis (Kleine Ziege, sturer Bock) est le deuxième long métrage du réalisateur autrichien Johannes Fabrick. La critique et l’avis film de Bulles de Culture sur cette comédie familiale allemande diffusée sur ARTE le vendredi 26 juin 2020.

Synopsis :

À bientôt 40 ans, Jakob (Wotan Wilke Möhring) a du mal à gagner sa vie. Ses imitations d’Elvis dans les maisons de retraite ne lui apportent pas des revenus suffisants. Un jour, il apprend qu’il a une fille de 12 ans, Mai (Sofia Bolotina), et que celle-ci souhaite le rencontrer. Mais cette nouvelle tombe mal : il vient d’accepter une improbable mission de chauffeur qui doit le mener jusqu’en Norvège, avec comme passager… un bélier !

Un mouton nommé Elvis : un road trip touchant

Un mouton nommé Elvis image film cinéma
© ZDF / Georges Pauly

Avec un tournage en Allemagne — à Hambourg, dans les Lands de Basse-Saxe (Neu Wulmstorf, Hanstedt, Nordheide), de Bavière (Munich) et de Schleswig-Holstein —, au Danemark et en Norvège (dans le comté de Hordaland), un scénario de Petra Katharina Wagner, une image de Helmut Pirnat, un montage de Tobias Haas, une musique originale de Christoph Zirngibl et une réalisation de Johannes Fabrick, Un mouton nommé Elvis est un road trip père/fils qui nous entraîne de la ville d’Hambourg en Allemagne à l’île de Fedje en Norvège.

L’occasion pour un père trentenaire et une jeune adolescente, dont il ignorait l’existence avant qu’elle ne débarque dans sa vie douze ans après sa naissance. Et pour apprendre à se connaître, les plus de 1000 kilomètres en voiture ne seront pas de trop pour que ce père de famille libre et éternellement fauché apprivoise une enfant gâtée et aussi têtue que le bélier qu’il doit convoyer.

Côté distribution, le père est interprété par l’acteur Wotan Wilke Möhring (vu dans la série Tatort), la fille est jouée par la jeune actrice Sofia Bolotina et la mère et chanteuse lyrique par la comédienne Julia Koschitz (vue dans la série Le Journal de Meg).

Un mouton nommé Elvis image film cinéma
© ZDF / Georges Pauly

Notre avis ?

Avec un point de départ amusant — traverser l’Allemagne puis la Scandinavie pour livrer un mouton récalcitrante et fan du chanteur américain Elvis Presley —, le film Un mouton nommé Elvis offre un duo familial touchant et un road trip dépaysant en ces temps de déconfinement avec de superbes paysages naturels filmés.

En savoir plus :

  • Un mouton nommé Elvis est diffusé sur ARTE le vendredi 26 juin 2020 à 21h, puis le dimanche 28 juin 2020 à 9h30. Le film est également diffusé en streaming et disponible en replay sur Arte.tv
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page