enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Jean-Luc Lagarce image couverture Journal 1990-1995

Top 3 des meilleurs livres de Jean-Luc Lagarce pour dépasser « Juste la Fin du monde »

Dernière mise à jour article : 16 novembre 2020 à 16:21

Le film Juste la Fin du monde de Xavier Dolan vous a donné envie de découvrir l’auteur de la pièce de théâtre du même nom ? Bulles de Culture vous propose d’aller à sa rencontre à travers un Top 3 des meilleurs livres autour de Jean-Luc Lagarce et Juste la Fin du monde.

Le succès du film de Xavier Dolan, Juste la Fin du monde, a permis de faire la lumière sur l’auteur dramatique de la pièce du même nom : Jean-Luc Lagarce.

Juste La Fin du Monde Affiche

Jean-Luc Lagarce : qui est cet homme ?

Petite biographie : Jean-Luc Lagarce est né dans le pays de Montbéliard, a fait ses armes à Besançon, puis s’est fait connaître dans le milieu théâtral parisien. Il est metteur en scène au théâtre de la Roulotte, basé à Besançon. Il écrit des œuvres dramatiques qu’il monte avec sa troupe. Ses succès sont aléatoires.

S’il faut le situer dans une époque, il est né en 1957 et c’est dans les années 80 et 90 que sa carrière se déploie. Reconnu comme metteur en scène, peu connu comme auteur de son vivant, il meurt du Sida en 1995. Les textes de ces pièces de théâtre sont publiés aux éditions Théâtre Ouvert, où il est protégé par Lucien et Micheline Attoun, puis aux éditions Les Solitaires Intempestifs qu’il crée avec son ami de toujours, François Berreur.

C’est un boulimique de lecture, de cinéma, d’aventures amoureuses. C’est aussi un homme exigeant et susceptible, souvent à vif, comme le laissent voir nombre de pages de son Journal.

Jean-Luc Lagarce est encore l’auteur dramatique le plus joué à notre époque. On le connait notamment pour des pièces comme Derniers remords avant l’oubli ou Les règles du savoir vivre dans la société moderne, très souvent mises en scène.

Jean-Luc Lagarce et Juste la Fin du monde

Le succès de ses pièces de théâtre de nos jours et celui de Juste la Fin du monde au cinéma font oublier à quel point son parcours a été difficile. Sa pièce de théâtre Juste la Fin du monde en est d’ailleurs un bel exemple.

Jean-Luc Lagarce travaille dès février 1988 à l’écriture de cette pièce. Dans son projet initial, elle s’appelle Les Adieux. Voici comment l’auteur l’évoque pour la première fois dans son Journal :

Cinq personnages, la mère, le père, la sœur, le fils et l’ami du fils. Le fils vient, revient. Il va mourir, il est encore jeune. Il n’a jamais vraiment parlé. Il vient écouter. Il est avec un homme. Ils passent la journée là à ne pas faire grand-chose. Ils écoutent » (Jeudi 11 février 1988).

Les Adieux est envoyé aux éditions P.O.L. et refusé la même année.

Jean-Luc Lagarce retravaille la pièce de théâtre. Elle doit s’appeler alors Quelques Éclaircies. Elle deviendra Juste la fin du monde en 1990 où elle est refusée par Théâtre Ouvert.

Entre 1988 et 1990, Jean-Luc Lagarce découvre qu’il est atteint du Sida.

Juste la fin du monde est mis en scène pour la première fois en 1999 par Joël Jouanneau. Son succès est donc posthume.

Dépasser Juste la Fin du monde

Le film de Xavier Dolan rend un bel hommage à la pièce et à l’écriture de Jean-Luc Lagarce. Il restitue à merveille cette atmosphère de retrouvailles troubles, ce poids des non-dits et des blessures familiales, ce carcan de manières et de préjugés, ces tensions dans lesquelles le drame affleure jusqu’à éclater bruyamment.

De même, l’interprétation de Gaspard Ulliel dans Juste la Fin du monde, récompensée par le César de meilleur acteur, donne toute sa mesure au personnage de Louis, ce fils sensible qui revient, émouvant dans sa sensibilité et troublant aussi dans son ambiguë cruauté.

Si, comme nous, cet univers vous a convaincu(e) et que vous voulez découvrir un peu plus les œuvres de Jean-Luc Lagarce, vous voilà au bon endroit ! Bulles de Culture vous propose dans les pages suivantes un Top 3 subjectif des meilleurs livres autour de Jean-Luc Lagarce et Juste de la Fin du monde :

  1. Le Pays lointain de Jean-Luc Lagarce
  2. J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de Jean-Luc Lagarce
  3. Journal, I et II de Jean-Luc Lagarce
Morgane P.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.