enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.

♥ [Critique] « The People v. O.J. Simpson : American Crime Story » : Épisode par épisode

Dernière mise à jour article : 5 mars 2020 à 08:45

The People v. O.J. Simpson : American Crime Story – Épisode 1 : La chute d’une idole

Scénaristes : Scott Alexander et Larry Karaszewski
Réalisateur : Ryan Murphy

Le début du premier épisode de The People v. O.J. Simpson : American Crime Story plante le contexte dans lequel va se tenir cet incroyable procès. Des archives nous montrent des arrestations violentes de Noirs par des policiers américains, suivies d’images d’émeutes raciales. Puis la série raccorde deux ans après, le 13 juin 1994, sur O.J. Simpson sortant tranquillement de chez lui. Plus tard, les corps massacrés de Nicole Brown Simpson (Kelly Dowdle) et Ron Goldman (Jake Koeppl) sont découverts par les voisins et la police.

« He [NDLR : O.J. Simpson] didn’t ask how she [NDLR : son ex-femme] died », s’étonne un des flics de l’enquête. En effet, très rapidement, tout accuse O.J. Simpson : preuves, témoignages… et même un test de détecteur de mensonges commandé discrètement par sa défense.

Son ami Robert Kardishian (David Schimmer) lui conseille rapidement d’engager l’avocat Robert Shapiro (John Travolta). Tandis que convaincu de la culpabilité d’O.J. Simpson, la procureure Marcia Clark (Sarah Paulson) demande son arrestation. Mais cet épisode se conclut par la fuite du suspect.

Steadycam, mouvements de caméra circulaires, la mise en scène de la série The People v. O.J. Simpson : American Crime Story est faite pour nous plonger au cœur de cette affaire et nous faire revivre sa chronologie au rythme de chacun des protagonistes.

The People v. O.J. Simpson : American Crime Story – Épisode 2 : Délit de fuite

Scénaristes : Scott Alexander et Larry Karaszewski
Réalisateur : Ryan Murphy

L’épisode commence par l’une des plus célèbres scènes autour de cette affaire : la chasse à l’homme en live d’un O.J. Simpson suicidaire avec l’image de sa Bronco blanche suivie par un impressionnant cortège de voitures de police sur une autoroute. Cette situation inédite pour l’époque est magnifiquement reconstituée par la série. Celle-ci nous place tour à tour au côté :

  • d’O.J. Simpson dans la voiture,
  • de la famille d’O.J. Simpson,
  • de son ami Robert Kardishian et de son avocat Robert Shapiro, tous les deux inquiets par les lettres de suicide laissées par O.J. Simpson,
  • des flics qui hésitent au comportement à adopter vis-à-vis de cette célébrité,
  • de l’accusation complètement dépassée par la situation,
  • des téléspectateurs qui sont tellement captivés par ce qui arrivent que les chaînes n’hésitent pas à zapper une finale en cours du  championnat de basket-ball NBA pour retransmettre en direct cette course-poursuite.

A la fin de cet épisode, O.J. Simpson finit par accepter de se rendre. Et alors que la procureure compte bien le faire juger pour ses crimes, le soutien de la foule envers O.J. et le respect de la police vis-à-vis de lui annoncent que ce ne sera pas une affaire criminelle comme les autres.

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page