enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Box 27 d'Arnaud Sélignac image téléfilm
© Philippe Le Roux/FRANCE TV/ADRENALINE

[Critique] « Box 27 » (2016) avec Éric Elmosnino et Zabou Breitman

Dernière mise à jour article : 6 juillet 2019 à 14:23

Triplement primé au Festival de la Fiction TV de La Rochelle 2016, le téléfilm Box 27 d’Arnaud Sélignac, avec Éric Elmosnino, Zabou Breitman et  Marius Blivet dans les rôles-titres, est rediffusé sur France 2 le mercredi 20 février 2019. L’avis et critique de Bulles de Culture.

Synopsis :

Vincent Cassagne (Éric Elmosnino) élève seul son fils de 10 ans, Tom (Marius Blivet). Un amour indéfectible les lie l’un à l’autre. Mais sous les belles apparences, se cache une réalité douloureuse : père et fils vivent nichés dans le box d’un parking souterrain, dans une grande précarité. Alors quand les services sociaux découvrent que Vincent leur a menti sur leurs conditions de vie, c’est l’engrenage, la chute infernale. Vincent risque de perdre la garde de son fils, sa raison de vivre.

Box 27 : un téléfilm émouvant sur une famille en détresse sociale

Avec une écriture de Mikaël Ollivier et Viviane Moore, une réalisation d’Arnaud Sélignac — le tournage a eu lieu à Paris et ses alentours — et une musique originale de Fabrice Aboulker, la fiction unitaire Box 27 aborde le sujet sensible des familles précaires et de la protection de l’enfance. « Box 27 », c’est le box numéroté et situé dans un parking souterrain dans lequel Vincent, un père veuf et au chômage, et son fils Tom, dix ans, vivent sans eau ni électricité — et pour gagner sa vie, le père y laisse parfois seul la nuit son enfant pour aller travailler. Pourtant, rien ne laisse deviner cette situation : à l’école, l’enfant est épanoui, il a des copains et de bonnes notes. Mais suite à une dénonciation, les services sociaux vont se pencher sur ce cas de précarité sociale.

Alors faut-il suivre les protocoles administratifs et séparer de manière urgente ce père et ce fils en attendant que la situation du premier évolue favorablement ? Ou faut-il, comme le pense l’assistante sociale pleine d’empathie et campée par Zabou Breitman, tout faire pour maintenir ce lien père/fils et trouver une solution plus adaptée à cette situation ? La première solution choisie par les services sociaux est celle qui va amener le drame dans cette famille et il faudra toute la volonté du personnage de Zabou Breitman et d’une mère de famille et professeure, jouée par Natalia Dontcheva, pour offrir une issue plus positive à cette histoire, en apportant d’autres réponses à cette famille en détresse sociale à travers notamment un élan de solidarité local et des moyens de pression exercés sur les élus (médias, réseaux sociaux).

Porté par un casting juste, ce téléfilm sociétal émouvant — même si peut-être un peu trop optimiste par rapport à la réalité d’une telle situation — montre la faillite d’un système qui, malgré ses bonnes intentions, est plus prompt à enfoncer les personnes en difficulté qu’à les aider et que seules des prises de conscience individuelles et des initiatives solidaires peuvent contrebalancer. Box 27 a été récompensé des Prix spécial du Jury, Prix d’interprétation masculine pour Éric Elmosnino et Prix de la meilleure musique pour Fabrice Aboulker au Festival de la Fiction TV de La Rochelle en 2016.

En savoir plus :

  • Box 27 est diffusé sur France 2 le mercredi 20 février 2019 à 21h. Le téléfilm est également diffusé en streaming et disponible en replay sur France.tv
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page