enfr

Tag Archives: Shailene Woodley

[DVD] White Bird (2014), retour sur une femme disparue / White Bird in a Blizzard (2014), return on a missing woman

[DVD] <i>White Bird</i> (2014), retour sur une femme disparue / <i>White Bird in a Blizzard</i> (2014), return on a missing woman 1 image

Dernière mise à jour article : 17 août 2016 à 17:41 Retour sur White Bird de Gregg Araki sorti la même année que le Gone Girl de David Fincher. Un même point de départ – une femme disparaît – mais deux approches différentes. La sortie en DVD du film de Gregg Araki permet de se replonger dans cette douce mélancolie véhiculée par le film après l’absence soudaine d’un être cher. Back to White Bird in a Blizzard by Gregg Araki released the same year as Gone Girl by David Fincher. The same starting point – a woman disappears – but …

Plus d'infos »

CINEMA: « White Bird » (2014), une femme disparaît / « White Bird in a Blizzard » (2014), the lady vanishes

CINEMA: "White Bird" (2014), une femme disparaît / "White Bird in a Blizzard" (2014), the lady vanishes 5 image

Dernière mise à jour article : 17 août 2016 à 17:41 Eva Green (Sin City : j’ai tué pour elle, The Salvation) vient hanter les rêves adolescents de Shailene Woodley (Divergente, Nos étoiles contraires) dans le nouveau film de Gregg Araki (Mysterious Skin, Kaboom) : White Bird. Retour sur un film lumineux en contraste avec la noirceur de son propos. Eva Green (Sin City : A dame to kill for, The Salvation) haunts the dreams of the teenager Shailene Woodley (Divergent, The Fault In Our Stars) in the new Gregg Araki‘s film (Mysterious Skin, Kaboom): White Bird in a Blizzard. Back …

Plus d'infos »

Critique / « Nos étoiles contraires » (2014) : être malade, complètement malade

Critique / "Nos étoiles contraires" (2014) : être malade, complètement malade 8 image

Dernière mise à jour article : 11 décembre 2019 à 13:27« Il y a plusieurs façons de raconter une histoire triste. On peut décider de l’embellir (…) mais ce n’est pas la réalité ». Tels sont les mots d’ouverture prononcés par Hazel Grace (Shailene Woodley) qui tranchent avec la vision édulcorée des traditionnelles comédies romantiques. Avec Nos étoiles contraires (The Fault in Our Stars) de Josh Boone, on sait dès le début qu’on sera confronté à une histoire dure, une histoire de souffrance : bref l’histoire de la vie ! L’avis et la critique film de Bulles de Culture.

Plus d'infos »

You cannot copy content of this page