enfr

Tag Archives: Romane Bohringer

« Le Gang des antillais » sur France Ô : un thriller basé sur une histoire vraie

Le gang des antillais image film cinéma

A la télévision ce soir et en streaming sur France Ô : Le Gang des antillais (2016) de Jean-Claude Barny avec Djedje Apali, Eriq Ebouaney, Adama Niane, Vincent Vermignon, Djibril Pavadé, Zita Hanrot, Lucien Jean-Baptiste, Romane Bohringer, Jocelyne Beroard et Mathieu Kassovitz. Infos, résumé et bande annonce sur Bulles de Culture de ce thriller rediffusé le mardi 7 juillet 2020.

Plus d'infos »

« L’amour flou » sur OCS : une comédie décalée sur le couple et la famille

L'Amour Flou Philippe Rebbot Romane Bohringer critique film avis

Dernière mise à jour article : 2 mai 2020 à 15:02À la télévision ce soir et en streaming/replay : L’amour flou (2018) de Romane Bohringer et Philippe Rebbot avec Romane Bohringer, Philippe Rebbot, Rose Rebbot-Bohringer, Raoul Rebbot-Bohringer, Reda Kateb et Richard Bohringer. L’avis de Bulles de Culture sur cette comédie diffusée sur OCS City le jeudi 30 avril 2020.

Plus d'infos »

[Critique & Interviews] « Héroïnes » (2017) d’Audrey Estrougo : Une mini-série féminine, engagée et citoyenne

Héroïnes image-3

Dernière mise à jour article : 11 avril 2019 à 16:31Avec la mini-série Héroïnes pour Arte, l’auteure-réalisatrice Audrey Estrougo prend le sujet social de la crise économique à bras-le-corps avec quatre personnages féminins en proie aux problèmes du quotidien sur fond de catch féminin. Découvrez notre avis sur la série ainsi que notre interview d’Audrey Estrougo et de la co-scénariste Nathalie Saugeon réalisée lors du Festival des Créations Télévisuelles de Luchon 2017.

Plus d'infos »

« Ouragan » (2016), une immersion époustouflante et poétique

OURAGAN affiche

Dernière mise à jour article : 5 avril 2019 à 01:25Alors que le documentaire 3D Ouragan, de Cyril Barbançon, Andy Byatt et Jacqueline Farmer, vient de sortir en salle, Bulles de Culture est allé à la Géode pour voir la version Imax 3D. Une version plus courte (45 min au lieu des 83 min de la version cinéma), mais dans un format extra-large, à l’échelle du film et de son sujet. Époustouflant.     

Plus d'infos »

You cannot copy content of this page