enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Cheyenne et Lola saison 1 image de tournage série télé
© Jean-Christophe Nurbel / Bulles de Culture

Sur le tournage de « Cheyenne et Lola » saison 1

« C’est une histoire de femmes qui boostent un peu les hommes et qui prennent le pouvoir »

Cheyenne et Lola saison 1 image de tournage série télé
© Jean-Christophe Nurbel / Bulles de Culture

Le tournage du matin de la série Cheyenne et Lola achevé, nous nous rendons ensuite au Touquet-Paris-Plage où il va se poursuivre autour d’une fête foraine reconstituée au bord de la plage.

A la cantine et dans les loges, avant la reprise du tournage, nous en profitons pour discuter à bâtons rompus avec l’équipe et tout d’abord avec trois seconds rôles bien connus des téléspectateurs, Xavier Mathieu, Brigitte Aubry (Un si grand soleil) et Patrick d’Assumçao. Ils nous parlent de leurs personnages et élargissent ainsi notre perception de l’univers de la série.

Les personnages de Yannick Bontemps, Clotaire et Audrey

Pouvez-vous nous dire un mot sur vos personnages dans Cheyenne et Lola ?

Xavier Mathieu : Je joue Clotaire, qui est le bras droit du caïd, son homme de main, de confiance et qui est toujours là pour faire les basses besognes. C’est le genre de rôle qu’on rêve de faire enfant. Moi, quand je jouais au gendarme et au voleur, je voulais toujours jouer le voleur, le bandit. Et depuis la série Guyane où j’ai laissé pousser mes cheveux, je me suis mis à jouer des gangsters, des braqueurs, des hommes de main et ça me plaît bien.

Il vous ressemble ?

Xavier Mathieu : Non, Clotaire, c’est un taiseux qui est calme et qui ne s’énerve jamais. Tout le contraire de moi. Moi, je parle tout le temps, j’ai besoin de m’exprimer, je m’énerve facilement. Et ce mec est ce que je rêverais d’être dans le comportement. Lui, il reste calme, droit, froid, déterminé.

Et qu’en est-il d’Audrey ? Qui est-elle ?

Brigitte Aubry : C’est la cheffe du personnel où travaille Cheyenne et où va travailler Lola. Elle a un souci dans la vie, c’est qu’elle joue au casino, donc elle n’a plus ni père ni mère quand il s’agit de rembourser ses dettes. Il lui arrive de faire des petits coups, de ne pas être trop honnête. Du coup, elle se heurte à Cheyenne à qui elle lui doit de l’argent et Cheyenne va se venger en lui faisant un coup funeux. Je vais être en porte-à-faux avec elle et je vais aussi retourner ma veste pour pouvoir me défendre.

C’est un personnage qui est ambigu parce que c’est quelqu’un d’extrèmement sincère. A la base, ce n’est pas quelqu’un de pourri, c’est quelqu’un d’honnête sauf qu’elle joue et avec ses dettes, c’est compliqué.

Avez-vous effectué une préparation particulière pour votre rôle ?

Brigitte Aubry : Moi, j’ai lu et vu des films qui parlent de femmes de ménage, de bateaux et de gens qui sont à la rue et qui n’ont rien à bouffer. Parce que les vraies femmes de ménage sur les bateaux, elles ont des sessions d’1h-2h et après elles courent bosser au supermarché. Elles y font le ménage pendant 2h et après elles vont ailleurs.

Ce sont des nanas qui existent aujourd’hui et qui ont des vies infernales. C’est pour ça que mon personnage a trouvé ce truc de jouer pour donner un petit peu de piment à sa vie.

Les caïds et les nanas

Yannick Bontemps [NDLR : le personnage joué par Patrick d’Assumçao] et Clotaire sont-ils des petits ou des gros caïds dans Cheyenne et Lola ?

Patrick d’Assumçao : Ce sont de gros trafiquants à l’ancienne avec un côté décalé. Ils sont issus du peuple et ils ont un franc parler.

Xavier Mathieu : Et ils vont se confronter à deux femmes qui vont mettre le bordel dans leur trafic.

Patrick d’Assumçao : Les femmes prennent le dessus sur les hommes dans cette série, même si elles n’ont pas de rôles glorieux. Là, on a 2-3 nanas qui arrivent et qui fracassent les habitudes.

Brigitte Aubry : Oui, c’est une histoire de femmes qui boostent un peu les hommes et qui prennent le pouvoir. C’est aussi une série avec beaucoup de femmes et ça, c’est très rare aujourd’hui à la télé et au cinéma.

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page