enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Si tu vois ma mère de Nathanaël Guedj affiche téléfilm

♥ Critique & Interviews / « Si tu vois ma mère » (2019) : sérénade à trois

Pour son premier téléfilm, l’auteur-réalisateur Nathanaël Guedj signe avec Si tu vois ma mère une très excellente comédie. La critique et l’avis de Bulles de Culture sur cette fiction coup de coeur avec Félix Moati, Noémie Lvovsky et Sara Giraudeau diffusée sur ARTE le vendredi 10 avril 2020, ainsi que notre interview de l’équipe.

Synopsis :

Monique (Noémie Lvovsky) décède brutalement, frappée par une crise cardiaque, alors qu’elle s’apprêtait à refaire sa vie au Japon. Peu de temps après, son rejeton chéri, Max (Félix Moati), ophtalmologue, la voit apparaître drapée dans un kimono. Affolé mais heureux, il décide de profiter au maximum de cette mère fantasmée, quitte à s’isoler de ses proches. Œdipe (Esteban) et JC (Raphaël Quenard), ses amis et confrères, alertent alors Ohiana (Sara Giraudeau), la psy du cabinet qu’ils partagent. Max et elle tombent amoureux, mais Monique n’est pas prête à céder la place…

Si tu vois ma mère : un ménage à trois très singulier

Avec un tournage dans le département de la Gironde (ville de Bordeaux, Parc  de l’Ermitage de Lormont, parc cimetière de Mérignac…), un scénario Nathanaël Guedj, Marc Syrigas, Sophie Glaas et Alexandre Smia, une image d’Eric Blanckaert, un montage de Richard Marizy, une musique originale de Philippe Jakko et une réalisation de Nathanaël Guedj, le téléfilm Si tu vois ma mère « est une comédie très nostalgique et mélancolique qui ose travailler sur les émotions, les sentiments et la famille » selon la coproductrice de Tabo Tabo Films, Véronique Zerdoun.

Son concept ? Félix Moati est Max, un fils très attaché à sa mère, à qui Noémie Lvovsky prête ses traits, qui ne va pas se remettre de la disparition inattendue de celle-ci au point de la faire revenir le hanter en kimono japonais et même former avec ce fantôme un très singulier ménage à trois avec sa nouvelle petite amie Ohiana, interprétée par Sara Giraudeau. « Je trouve le film très mélancolique et très dur sur ce qu’il raconte, nous a confié Félix Moati. C’est la dépression d’un personnage qui n’arrive pas à s’ouvrir à la femme qu’il aime et à laisser partir sa mère ». Et c’est cette situation extrème et décalée qui fait tout le charme de cette comédie très réussie qui fourmille d’idées aussi bien à l’écriture qu’à la mise en scène. Mentionnons notamment une scène très drôle dans un bar où le couple formé par Max et Ohiana se moquent d’un couple en face d’eux qui les renvoie à leur propre histoire ou encore cette hilarante séquence d’explication entre eux casques de moto sur la tête.

Une fiction très drôle et très atypique à découvrir sans tarder

Sur cette relation mère/fils fusionnelle et excluante et sur son impossible deuil, Si tu voix ma mère fait donc, et pour notre plus grand bonheur, feu de tout bois jusqu’à aller au bout de sa « logique » et de nous faire entrer dans la folie du personnage principal lors d’une séquence très surprenante et déroutante avec une Noémie Lvovsky comme jamais vue auparavant. « A un moment, la mère…

Afficher le spoiler sur le téléfilm Si tu vois ma mère
… mange son fils et devient ‘Maxenmonique’, nous a expliqué Nathanaël Guedj. On a cherché le moyen d’aller au bout de cette expression visuelle et comme le film ne fonctionne que sur des névroses, dès que Max tombe amoureux d’Ohiana, il s’empêche en faisant revenir sa mère. La névrose ultime est donc que lui-même disparaisse de lui-même. Et on est allé au bout en travaillant cette idée de ‘Maxenmonique’. Je trouvais aussi intéressant cette perte de repères ».

Enfin, ce qui fait aussi la réussite de cette comédie est son super casting. En effet, l’irréstible trio Félix Moati/Noémie Lvovsky/Sara Giraudeau est accompagné d’acteur.rice..s tout aussi talentueux.ses tel.le.s que le touchant Gilles Cohen en oncle de Max, les singuliers Estéban et Raphaël Quenard en collègues et amis ou la parfaite Anne Loiret en mère horrible et toxique.

Bref, téléfilm coup de coeur de Bulles de Culture, Si tu vois ma mère est une fiction très drôle et très atypique à découvrir sans tarder. A noter d’ailleurs que l’auteur-réalisateur Nathanaël Guedj ne semble pas en avoir fini avec les histoires de famille puisqu’il nous a confié travailler sur un nouveau projet de film avec Félix Moati et que celui-ci devrait s’intituler Je suis ton père : « Je pense que la famille m’intéresse pour parler de névroses et de choses plus graves mais avec légèreté ».

Propos recueillis à Paris le vendredi 13 mars 2020.

En savoir plus :

  • Si tu vois ma mère est diffusé sur ARTE le vendredi 10 avril 2020 à 20h55, puis le dimanche 19 avril 2020 à 9h30 et le jeudi 30 avril 2020 à 1h20. Le téléfilm est également diffusé en streaming et disponible en replay sur arte.tv
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page