enfr
Informations
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Pop féminisme - Des militantes aux icônes pop image documentaire
© Benoît Do Quang

Critique / « Pop Féminisme – Des militantes aux icônes pop » (2020) : les multiples facettes d’un ancien gros mot

Dernière mise à jour article : 8 mars 2021 à 00:26

Inspiré par #MeToo et les dénonciations en tout genre dans le champ artistique, les chanteuses pop ont épanché les sujets féministes sans que cela ne soit plus un gros mot. Le phénomène est tel dans la pop culture qu’ARTE s’y est intéressé dans un documentaire diffusé récemment sur sa chaîne et disponible jusqu’en janvier 2021. La critique et l’avis de Bulles de Culture sur le doc Pop Féminisme – Des militantes aux icônes pop d’Élise Baudouin et Ariel Wizman.

Synopsis :

« Who run the world? Girls! » Depuis l’onde de choc de l’affaire Weinstein, qui a libéré leur parole, des milliers de femmes ont déferlé dans les rues pour dénoncer les violences qui leur sont faites, en chantant à tue-tête que les filles gouvernent le monde.
Comment le tube de Beyoncé a-t-il remplacé l’hymne du MLF ? Comment le féminisme du XXIe siècle s’incarne-t-il dans la pop culture, des charts aux défilés de mode, de la littérature aux blockbusters hollywoodiens ? Que disent ses icônes des combats et des débats qui l’animent ?
Dans les années 1990, des pop stars telles que Madonna, Cyndi Lauper ou Neneh Cherry entonnent des refrains libérateurs, avant que les Spice Girls, dans le sillage du collectif punk Riot Grrrl, ne popularisent le « Girl Power ». La femme puissante, indépendante et bientôt féministe revendiquée, dont le mantra devient au fil des années l’ »empowerment », s’affiche dans les clips, les salles obscures (Mad Max : Fury RoadWonder Woman…) et arbore des T-shirts aux messages évocateurs, à l’instar du « We should all be feminists » (« Nous devrions tous être féministes« ) de Dior, emprunté à l’écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie.
Après la vague #MeToo, le ton se fait plus direct et intime, de l’univers acidulé d’Angèle au flow de Chilla.

Pop Féminisme – Des militantes aux icônes pop : la lumière sur un phénomène omniprésent

La question de la médiatisation du féminisme n’est pas neuve mais il était temps qu’ARTE s’y intéresse. Les réseaux sociaux, YouTube, les prises de parole de célébrités, les marches contre Donald Trum.. entre continuité et rupture, le passionnant documentaire Pop Féminisme – Des militantes aux icônes pop nous présente les positionnements politiques des unes et des autres dans un large éventail d’actions et de prises de parole (ou de positions à travers des clips où on joue de son corps).

L’apport des célébrités au mouvement est considérable et important. Quand Madonna sortait un clip érotique et sulfureux en 1990 (Justify My Love) ou en 1992 (Erotica), on disait en rigolant que ça fait mieux avancer les choses de dix ans qu’un bouquin de Simone de Beauvoir.

Depuis, de nombreuses filles ont retenu la leçon et ont lancé leur carrière en s’inspirant de ces recettes. Mais alors s’agit d’une réelle authenticité ou d’un concept marketing se voyant un peu trop ? Les féministes sont-elles une communauté sociale homogène ? 

Effet de mode ou révolution ?

La confrontation à la définition du féminisme est sans doute ce qui fait que le sujet est difficile à supporter pour beaucoup. Point positif : il créé aujourd’hui le débat plus que jamais. Car il y a vingt ans, les Spice Girls étaient devenues les nouvelles maîtresses de la pop en écartant intelligemment le mot de leurs interviews et slogans marketés. Geri Halliwell, la rousse du groupe, disait que plus personne ne voulait entendre « féminisme » et que leur mantra « Girl Power ! » n’en était que la déclinaison années 90.

Le documentaire Pop Féminisme – Des militantes aux icônes pop revient donc sur les techniques qui ont changé et les points à continuer améliorer dans ce grand combat universel. Grâce à des intervenantes intéressantes, qui tentent de synthétiser au mieux le féminisme contemporain et « les mini-féminismes » qui en découlent, ARTE propose une réflexion sur les formes très individuelles que peuvent prendre ce concept progressiste.

Sociologiquement, le féminisme a étendu ses effets et ses adeptes sont (heureusement) de plus en plus nombreux·euses. Mais comme il y aurait presque autant de définitions différentes que d’êtres humains sur la Terre, Pop Féminisme – Des militantes aux icônes pop aborde aussi ce mouvement sous un angle contemporain : complexe et avec tous ses antagonismes — l’intellectuelle qui se heurte à la rappeuse Nicki Minaj, nouvelle féministe qui choque avec un clip obscène comme Anaconda). Une belle façon d’introduire le sujet à table !

En savoir plus  :

  • Pop Féminisme – Des militantes aux icônes pop a été diffusé sur ARTE le vendredi 6 novembre à 22h45. Le documentaire est disponible en streaming et en replay sur Arte.tv jusqu’au 4 janvier 2021
Luigi Lattuca
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.