enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
parasite palme d'or cannes 2019
© 2019 CJ ENM CORPORATION, BARUNSON E & A TOUS DROITS RÉSERVÉS

« Parasite », palme d’or 2019 : le palmarès complet du Festival de Cannes

Dernière mise à jour article : 28 février 2020 à 11:22

Le jury présidé par le réalisateur Alejandro González Iñárritu a attribué la palme d’or du Festival de Cannes 2019 au film Parasite de Bong Joon-ho. Découvrez le palmarès complet de cette 72ème édition. 

Palmarès complet du Festival de Cannes 2019

PALME D’OR

기생충 (Parasite) réalisé par BONG Joon-Ho

GRAND PRIX

ATLANTIQUE réalisé par Mati DIOP

PRIX DE LA MISE EN SCÈNE / BEST DIRECTORS

LE JEUNE AHMED réalisé par Jean-Pierre & Luc DARDENNE

PRIX DU JURY EX-AEQUO / JURY PRIZE EX-AEQUO

LES MISÉRABLES réalisé par Ladj LY

BACURAU réalisé par Kleber MENDONÇA FILHO & Juliano DORNELLES

PRIX D’INTERPRÉTATION MASCULINE / BEST PERFORMANCE BY AN ACTOR

Antonio BANDERAS dans DOLOR Y GLORIA (Douleur et Gloire) réalisé par Pedro ALMODÓVAR

PRIX D’INTERPRÉTATION FÉMININE / BEST PERFORMANCE BY AN ACTRESS

Emily BEECHAM dans LITTLE JOE réalisé par Jessica HAUSNER

PRIX DU SCÉNARIO / BEST SCREENPLAY

Céline SCIAMMA pour PORTRAIT DE LA JEUNE FILLE EN FEU

MENTION SPÉCIALE / SPECIAL MENTION

À Elia SULEIMAN pour IT MUST BE HEAVEN

Le jury a encore une fois déjoué les pronostics

La palme d’or s’est jouée entre Douleur et Gloire (Pedro Almodóvar) et Parasite (Bong Joon-Ho) selon les critiques. En donnant le prix tant convoité pour la première fois à un film coréen, le jury a récompensé l’un des meilleurs films de cette compétition 2019, riche en belles œuvres. Le reste du palmarès est cependant davantage surprenant. A commencer par Atlantique qui n’était pas attendu à ce niveau-là. Le film de Mati Diop raconte le parcours d’ouvriers du chantier d’une tour futuriste, sans salaire depuis des mois, qui décident de quitter le pays par l’océan pour un avenir meilleur. 

De son côté, Pedro Almodóvar aura encore une fois loupé son sacre. Toutefois, l’interprète de son film, Antonio Banderas, est reparti avec le Prix d’interprétation masculine. Sur scène, l’acteur a d’ailleurs rendu hommage à son réalisateur. La consécration de Emily Beecham pour Little Joe en tant qu’actrice a également déjoué les pronostics, là où on attendait davantage Virginie Efira pour Sibyl. Le cinéma français n’est pourtant pas en reste et marque son emprise sur le palmarès. Céline Sciamma, avec Portrait de la jeune fille en feu, a été récompensé du Prix du scénario et Ladj Ly, qui a bouleversé la Croisette avec Les Misérables, a reçu un Prix du jury ex-aequo. 

En savoir plus  :

Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page