enfr

à classer 2

[CRITIQUE] #CEFF2014- « Hasta Mañana » (2013) d’Olivier Vidal et Sébastien Maggiani

[CRITIQUE] #CEFF2014- "Hasta Mañana" (2013) d'Olivier Vidal et Sébastien Maggiani 1 image

Dernière mise à jour article : 11 avril 2019 à 15:43Ce deuxième jour de festival est porté par la jeune génération avec la découverte de Hasta Mañana, co-réalisé par Olivier Vidal et Sébastien Maggiani. Ce dernier, du haut de ses 18 ans, est l’un des plus jeunes réalisateurs de France. Il avoue d’ailleurs avoir passé le bac juste avant la projection officielle sur les Champs.

Plus d'infos »

[CRITIQUE] »Le procès de Viviane Amsalem » (2014) de Shlomi Elkabetz et Ronit Elkabetz

[CRITIQUE]"Le procès de Viviane Amsalem" (2014) de Shlomi Elkabetz et Ronit Elkabetz 2 image

Dernière mise à jour article : 5 avril 2019 à 01:36D’une brutalité inouïe, Le procès de Viviane Amsalem de Shlomi Elkabetz et Ronit Elkabetz livre le témoignage d’une injustice caractérisée. En Israël, les femmes mariées ne peuvent pas divorcer de leur mari sans le consentement de ce dernier. En cas de désaccords, un tribunal religieux, marqué par son archaïsme, essaye d’obtenir la désunion. Cependant, dans ce régime patriarcal, l’intérêt de la femme est secondaire par rapport à l’image sacrée du couple.

Plus d'infos »

[CRITIQUE] « It follows » (2014), alors ça suit ?!?

[CRITIQUE] "It follows" (2014), alors ça suit ?!? 3 image

Dernière mise à jour article : 5 avril 2019 à 01:36Il y a des films qui ne sont pas prévus pour une sortie en salles françaises. Et puis Cannes arrive et remet tout en cause… C’est ce qu’on souhaite à It follows qui a fait le buzz auprès du public cannois au dernier festival. Il serait alors dommage de le laisser dans les cartons plus longtemps tant il est le coup de cœur de l’année. Vous sentez une teinte d’angoisse à l’idée d’être traqué quand vous lisez dans la rue « Souriez, vous êtes filmé » ? Vous allez avoir une crise …

Plus d'infos »

CINEMA: #CEFF2014 – Palmarès du 3ème Champs-Élysées Film Festival/The winners of the 3rd Champs-Élysées Film Festival

CINEMA: #CEFF2014 - Palmarès du 3ème Champs-Élysées Film Festival/The winners of the 3rd Champs-Élysées Film Festival 4 image

Dernière mise à jour article : 4 avril 2020 à 16:38 © Dao Bacon Le Champs-Elysées Film Festival, présidé cette année par l’actrice Jacqueline Bisset et le réalisateur Bertrand Tavernier, referme ses portes après une semaine de compétition et d’avant-premières prestigieuses. L’évènement, qui a attiré 20 000 spectateurs, a décerné 5 prix, remis à la cérémonie du clôture. Voici ce palmarès, couplé à mon coup de cœur. The Champs-Elysées Film Festival closes its doors after a week of competition and prestigious premieres. The event, which attracted 20,000 spectators, has awarded 5 prizes at the closing ceremony. Here is the prize list, coupled …

Plus d'infos »

[CRITIQUE] #CEFF2014 « Fever » (2014) de Raphaël Neal

[CRITIQUE]  #CEFF2014 "Fever" (2014) de Raphaël Neal 8 image

Dernière mise à jour article : 11 avril 2019 à 15:43 Si le Champs-Elysées Film Festival met à l’honneur le cinéma américain indépendant, il porte aussi des projets français à petit budget. Fever de Raphaël Neal, adaptation du roman de Leslie Kaplan, est le premier long-métrage du réalisateur, tourné pour un somme globale de 22 000 euros. Elle a été récoltée en partie par le biais du crowdfunding, dit également financement participatif.  

Plus d'infos »

[CRITIQUE] #CEFF2014 – « Sun Belt Express » (2014) de Evan Buxbaum

[CRITIQUE] #CEFF2014 - "Sun Belt Express" (2014) de Evan Buxbaum 9 image

Dernière mise à jour article : 11 avril 2019 à 15:43Du 11 au 17 juin, les Champs-Elysées s’habillent aux couleurs du cinéma américain indépendant en proposant le Champs-Elysées Film Festival. Présidé par l’actrice Jacqueline Bisset et le réalisateur Bertrand Tavernier, le menu est aussi complet qu’alléchant : une compétition de longs-métrages américains, des avants premières, des invités exceptionnels et des soirées de Gala… Evidemment, le blog y pose sa bulle durant cette semaine pour faire vivre l’événement de l’intérieur avec le premier film en compétition : Sun Belt Express (2014) de Evan Buxbaum.

Plus d'infos »

[CRITIQUE] « Palo Alto » (2014) de Gia Coppola

[CRITIQUE] "Palo Alto" (2014) de Gia Coppola 10 image

Dernière mise à jour article : 5 avril 2019 à 01:36On connaît le grand talent de la famille Coppola dans le milieu du cinéma. Plus besoin de présenter Francis Ford Coppola qui a réalisé de véritables chefs d’œuvre du cinéma. Sofia Coppola, sa fille qui a été dans le Jury du 67ème festival de Cannes, construit son parcours autour de sujets sociaux contemporains. Elle a une appétence toute particulière pour traiter de la jeunesse hollywoodienne. Aujourd’hui, c’est au tour de Gia Coppola, petite fille de Francis, de se lancer dans la réalisation avec un premier film, Palo Alto (2014), aux mêmes préoccupations …

Plus d'infos »

CINEMA: #CANNES2014, #BullesIN/#BullesOFF #08 – C’est la fin ! / This is the end !

CINEMA: #CANNES2014, #BullesIN/#BullesOFF #08 - C'est la fin ! / This is the end ! 11 image

Dernière mise à jour article : 5 avril 2019 à 01:36 Fermeture du Marché du Film Festival de Cannes, 23/05/14 Voici la dernière journée de compétition avec deux films qui n’ont pas transporté la Croisette et qui ne bouleverseront pas notre pronostic final, livré en fin d’article. D’un côté, le réalisateur Andrey Zviaguintsev revient à Cannes avec Leviathan après Elena, Prix Spécial du Jury Un Certain Regard en 2011. De l’autre, le dernier film de la compétition officielle visionné avec Sils Maria de Olivier Assayas. Here is the final day of competition with two films that have not moved the …

Plus d'infos »

CINEMA: #CANNES2014, #BullesIN/#BullesOFF #07 – Y a de la joie !/There’s joy!

CINEMA: #CANNES2014, #BullesIN/#BullesOFF #07 - Y a de la joie !/There's joy! 15 image

Dernière mise à jour article : 7 juillet 2016 à 09:55 Festival de Cannes, 22/05/14 Paris, 22/05/14 Émotion particulière en ce jeudi de festival puisque le jeune réalisateur Xavier Dolan a bouleversé la Croisette avec son film Mommy. De son côté, après une comédie irlandaise (La part des anges), le réalisateur Ken Loach conserve son ton léger pour Jimmy’s Hall. Pendant ce temps, un des cinéastes préférés du « faquin » Quentin Tarentino, Jean-Luc Godard, s’empare avec un plaisir non dissimulé des nouvelles technologies 3D relief dans Adieu au langage. Y a d’la joie ! A particular emotion on Thursday at the …

Plus d'infos »

You cannot copy content of this page