enfr
Informations
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
© EMMANUELLE JACOBSON-ROQUES

Critique / « Les Héritières » (2020) de Nolwenn Lemesle

Diffusé sur ARTE le vendredi 4 juin, le téléfilm Les Héritières de Nolwenn Lemesle invite à se pencher sur la discrimination positive et la méritocratie à travers le portrait d’une jeune lycéenne de Seine-Saint-Denis débarquant dans un grand lycée parisien. La critique et l’avis film de Bulles de Culture.

Synopsis :

C’est la rentrée au lycée parisien Henri-IV. Originaire de La Plaine Saint-Denis, Sanou (Tracy Gotoas), 15 ans, dénote parmi ses petits camarades, issus des quartiers huppés de la capitale : seule élève noire de sa classe de seconde, fille d’un ouvrier et d’une femme de chambre, elle a pu intégrer le prestigieux établissement grâce à un dispositif d’égalité des chances…

Les Héritières : égalite des chances et solidarité entre femmes

Les Héritières (2020) de Nolwenn Lemesle photo téléfilm
© EMMANUELLE JACOBSON-ROQUES

Avec un tournage à Paris et en Seine-Saint-Denis, un scénario de Laure-Elisabeth Bourdaud et Johanna Goldschmidt, une image de Léo Lefevre, des décors de Chloé Cambournac, des costumes d’Alice Cambournac, un montage de Louise Decelle, une musique de Ronan Maillard — Prix de la meilleure musique originale au Festival de Luchon en 2021 — et une réalisation de Nolwenn Lemesle, la fiction unitaire Les Héritières, dont le titre s’inspire du livre éponyme de Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron, propose une plongée auprès d’une lycéenne de 15 ans, brillante, ambitieuse et déterminée, qui tente de concilier ses envies d’émancipation et de réussite, qui doivent passer par un autre milieu social que le sien, et son désir de ne pas oublier qui elle est et d’où elle vient.

Incarnée par la talentueuse Tracy Gotoas, cette lycéenne est filmée au plus par la réalisatrice Nolwenn Lemesle dans son combat. Ainsi, tout en se confrontant à un univers dont elle doit assimiler rapidement les codes auprès de ses nouveaux amis, incarnés entre autres par Lucie Fagedet (vu dans Parents mode d’emploi et Skam France) et Jérémy Gillet, elle doit aussi composer avec son autre vie de l’autre côté du périph’ (argent, distance, promiscuité).

Heureusement, elle peut compter sur le soutien de nombreux personnages féminins autour d’elle telle que son ancienne CPE, campée par une Déborah François particulièrement investie dans le rôle, mais aussi sa mère, sa tante et une de ses soeurs, jouées respectivement par Tatiana Rojo dite Amoutati (vue dans les longs métrage Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? et Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ?), Fadily Camara (vue dans les séries Mytho et Carrément Draignos) et Chanel Victor (vue dans le feuilleton Demain nous appartient), ainsi que la collègienne, interprétée par Fanta Kebe (vu dans la websérie Tu préfères), qu’elle encadre et qui, même si elle est aussi brillante qu’elle, a d’autres attentes sur son avenir.

Notre avis ?

Même s’il perd un peu en rythme dans sa seconde partie, le téléfilm Les Héritières s’appuie sur un beau casting pour traiter la question de l’égalite des chances et brosser de beaux portraits de femmes solidaires entre elles.

En savoir plus :

  • Les Héritières est diffusé sur ARTE le vendredi 4 juin 2021 à 20h55. Le téléfilm est également diffusé en streaming et disponible en replay sur Arte.tv
Jean-Christophe Nurbel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.