enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Les Éblouis - Photo Camille Cottin, Céleste Brunnquell, Eric Caravaca critique film
© Pyramide Distribution

« Les Éblouis » sur Canal+ : un premier film sur les dérives sectaires

Dernière mise à jour article : 12 décembre 2020 à 15:38

A la télévision ce soir et en streaming/replay sur Canal+ : Les Éblouis (2019) de Sarah Suco avec Camille Cottin, Jean-Pierre Darroussin, Eric Caravaca, Céleste Brunnquell et Laurence Roy à la distribution. L’avis de Bulles de Culture sur ce drame traitant des dérives sectaires et diffusé le mardi 8 décembre 2020.

Synopsis :

Camille, 12 ans, passionnée de cirque, est l’aînée d’une famille nombreuse. Un jour, ses parents intègrent une communauté religieuse basée sur le partage et la solidarité dans laquelle ils s’investissent pleinement. La jeune fille doit accepter un mode de vie qui remet en question ses envies et ses propres tourments. Peu à peu, l’embrigadement devient sectaire…

Les Éblouis à voir à la télévision, en streaming et en replay sur Canal+ : notre avis

Extrait de la critique de Bulles de Culture sur le long métrage Les Éblouis écrite lors de sa sortie dans les salles de cinéma :

Si la première partie du film, la phase d’embrigadement, est intense, Les Éblouis souffre cependant de moments de faiblesse une fois la narration installée lorsque Sarah Suco s’attache à décrire le quotidien de cette communauté. Mais certaines scènes chocs viendront réveiller les consciences comme celles tournant autour des instants de prières expiatoires où Camille doit se libérer de l’esprit malin qui siège en elle.

La chute finale, à la fois forte et abominable, viendra redonner une énergie à ce film, magnifique confession d’une réalisatrice en hommage à ses proches victimes d’une secte.

Secrets de tournage, anecdotes : le saviez-vous ?

  • Initialement intitulé Les Voeux, le long métrage Les Éblouis s’inspire-t-il d’une histoire vraie ?
    Oui, enfant, l’auteure-réalisatrice Sarah Succo a vécu pendant dix ans dans une communauté charismatique.
    « Ces communautés charismatiques, importées des États-Unis depuis les années 70, appellent à un renouveau spirituel basé sur le Saint-Esprit, explique Sarah Succo dans le dossier de presse du film. Ces communautés reposent sur de nobles intentions de base : vœux de charité, de solidarité, d’entraide… Dans les années 70, elles ont fleuri un peu partout dans les villes et leur nombre continue de se maintenir, d’autant plus aujourd’hui avec le sentiment d’isolement, les valeurs grandissantes du vivre ensemble… »
  • Où a eu lieu le tournage du film ?
    Le tournage s’est déroulé dans les départements de la Charente (Angoulême, Barbezieux-Saint-Hilaire, Charras, Cognac, Segonzac) et de la Vienne (Châtellerault) dans la région Nouvelle-Aquitaine.
  • Qui a composé la musique de ce long métrage ?
    La musique originale a été composée par Laurent Perez Del Mar.
    Et pour son premier film, Sarah Succo souhaitait « que la musique exprime le cœur du personnage, non le personnage vu de l’extérieur. (…) Je voulais assumer le romantisme de jeune fille de Camille sans pour autant qu’il envahisse tout. (…) J’ai dit à Laurent que je voulais de la dissonance, que la musique ne vienne pas surligner ce qu’on a déjà dans l’image ni évoquer une dimension religieuse, déjà très présente dans les chants des communautaires ».

En savoir plus :

  • Les Éblouis est diffusé sur Canal+ le mardi 8 décembre 2020 à 21h. Le film est également diffusé en streaming et disponible en replay sur myCANAL
  • Film déconseillé aux moins de 12 ans

Bulles de Culture - La Rédaction
Follow us

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.