enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
capture d'écran lady gaga album chromatica image pochette cover musique
© Capture d’écran Instagram Lady Gaga / D.R.

Critique / « Chromatica » (2020) de Lady Gaga : un retour loupé et sans réel tube

Après les informations et l’habituel teasing destiné à faire de chaque album d’une artiste de cette envergure un grand événement, place à la critique. Bulles de Culture a écouté l’album Chromatica de Lady Gaga censé « faire danser la planète » durant le printemps et l’été 2020. Notre avis et critique musique.

Chromatica : indigne pour une artiste comme Lady Gaga

Fini Joanne et A Star Is Born, l’auteure-compositrice et chanteuse américaine Lady Gaga est officiellement revenue ce vendredi 29 mai 2020 avec Chromatica, son sixième album studio. Le premier en quatre ans. Quatre ans d’attente pour cela, est-on tenté de dire tout de suite. Aucun frisson, si ce n’est pour les deux instrumentaux plutôt bien fichus et plus sombres que l’album entier. D’où cette impression qu’ils ne collent pas avec la tonalité de ce disque très mou, sans aucun relief et indigne d’une artiste aussi performante que Lady Gaga.

Durant une heure, les chansons s’enchaînent et aucune ne vient confirmer qu’on tient le tube de l’été. Le titre Stupid Love s’est au final révélé sympathique au fil des écoutes mais il est déjà « grillé » car sorti depuis le 28 février 2020. Il restait alors Rain On Me dévoilé récemment. Ce duo avec Ariana Grande est le second extrait officiel de l’album Chromatica et même s’il est loin de faire l’unanimité, il s’offre une belle vitrine en réunissant deux vedettes pop à succès. En voyant d’ailleurs le clip ci-dessous, on se demande à quoi joue Lady Gaga.

Hommage aux années 90 ?

Tantôt lutin, tantôt elfe, tantôt femme-papillon, c’est à une imagerie innocente très années 90 que fait penser Chromatica. Embrasser une décennie aujourd’hui célébrée à travers des tournées-chorales dans de grandes salles en France, pourquoi pas. Mais la star régresse. Éloquent : le titre Fun Tonight — que vous n’aurez aucun mal à traduire en français — porte une chanson qui ne nous donne même pas envie de nous lever. Un comble !

Habitués à écouter des chansons où elle mixait audacieusement des instruments et des boîtes à rythme ensemble — sur un ton parfois agressif qui sied à sa voix ténébreuse —, nous sommes décontenancés par Chromatica. Ce n’est pas nul, c’est vide et sans éclat. Même Elton John, qui s’invite discrètement, méritait tellement mieux…

Tant d’arguments qui nous font dire que Lady Gaga est de nouveau dans un creux comme elle l’était fin 2013 avec l’album qui s’appelait ArtPop. Certes avant-gardiste pour un public mainstream qu’elle n’a cessé d’aller chercher au fil des ans, celui-ci se révèle néanmoins aujourd’hui supérieur à Chromatica… mais nous doutons que ce dernier puisse réellement faire date pour la postérité.

En savoir plus :

  • Chromatica, le nouvel album de Lady Gaga, est dans les bacs depuis ce 29 mai 2020 sur le label Interscope Records (Universal Music)
  • Site officiel de Lady Gaga
Luigi Lattuca
Follow me

9 Commentaires

  1. Et bien, je viens d’écouter l’album, pour moi c’est plutôt un très bon retour de cette artiste ! l’album est remplis de bonnes chansons au rythme qui donne envie de se lever ! y a que quelques chansons (rares) qui ne sont pas top top, mais le reste est très bon, comme Free Woman par exemple ! Bref je trouve votre critique bien sévère et surtout injustifié !

  2. Vous êtes juste un imbécile qui ne connait rien à la pop et à qui est Gaga. Cet album est un excellent retour aux sources et une énorme prise de risque stylistique mais ça un journaliste médiocre comme vous ne peut le voir. Vous faites de la musique vous aussi ? Ah non j’oubliais vous êtes juste celui qui critique à défaut de faire mieux.

  3. Les lacunes de ce journaliste musical concernant la musique électronique sont flagrantes. Ensuite ce genre de jugement sur les années 90 est limite pour un professionnel.. Et surtout il n’y a pas d’effort pour comprendre le sens des paroles. « Fun tonight » est un morceau ironique ou elle chante clairement son mal être et son abandon donc pas forcément le titre le plus dansant malgré le titre.
    Très mauvaise critique, arguments non justifiés et invalides, laissez ce travail aux personnes qualifiées merci.

  4. Et bien ! Je savais qu’il y aurait des critiques de journalistes ayant passer vite fait les pistes histoire de dire je m’y suis intéressé. On sent le professionnel du milieu bobo parisien amateur de cinéma d’auteur et ne connaissant vraiment pas grand chose à la culture populaire.
    Chromatica s’écouter en une fois d’un bloc comme si c’était une grande piste. Il faut le digérer et recommencer pour l’apprécier comme il se doit ! Un retour en grâce la ou on ne l’attendais pas. Du GRAND Lady Gaga !

    Ps : ARTPOP (2013) Était trop tôt pour le public. Mais c’est un super album!

  5. Aucune analyse des paroles : pour une critique, on peut mieux faire ! Si vous considérez l’album superficiel, votre article l’est alors d’autant plus. Je trouve que ce retour à la pop était voulu (si pas attendu) par sa communauté. De plus, les charts actuelles américaines sont plus tentées de mettre en vedette le r&b et le rap : sortir un album « house/edm » est donc un pari qui reste risqué autant pour le public que pour les charts. Bref, une analyse superficielle, incomplète et qui manque cruellement de nuances car, même si un album peut nous déplaire, on peut toujours nuancer son propos.

  6. Très mauvaise critique selon moi, il n’y a pas de travail la-dedans…..
    Pour commencer, il n’y a pas deux instrumentaux, mais trois.
    Ensuite, l’ambiance est certes teinté eurodance 90’s, mais le journaliste n’a probablement pas écouté Babylon, très 80’s et Rain on Me, pourtant dans l’air du temps.
    Fun Tonight ne donne pas envie de se lever? Mais il n’y a aucune analyse des paroles…pourtant très personnelles et profondes! Bref……
    Je trouve au contraire cet album très réussi, homogène et cohérent, et qui atteint son objectif à 100%: faire danser le monde ! Bravo à cette immence artiste qu’est Lady Gaga!

  7. Et bien je vais rejoindre l’ensemble des commentaires laissés suite à cette note inutile!
    Pour moi Chromatica est ce qu’elle a fait de meilleur! Un sublime visuel, un concept audacieux et inspiré, un univers incroyable!
    Après avoir franchis l’épique et inquiétant portail spacio-temporel qui nous fait basculer dans l’univers “Chromatica”, c’est Alice ou plutôt, ce n’est pas Alice qui est chargée de nous ouvrir le chemin de ce monde merveilleux. Le ton y est donné direct…Quittons le temps du voyage cette étrange année 2020 post confinement pour une grande fête providentielle aux sonorités 90. Un voyage vers la résilience, la réparation, la joie…Lady Gaga veut nous faire danser, bouger, chanter, crier et veut résolument rendre son public heureux ! Et ça marche incroyablement bien ! Son album est diablement efficace et de loin celui que j’espérais depuis très longtemps. « Chromatica ne ralentit jamais » ! D’ailleurs les trois titres qu’elle a envoyé en éclaireurs n’avaient pour but que de nous ouvrir le chemin de la piste de danse et nous faire comprendre la direction qu’elle souhaite prendre. Rien à voir avec l’introspectif Joanne ou l’expérimental Artpop…Même si le ton peu davantage rappeler ses premiers albums, l’intention est tout de même bien différente. J’adore ce nouvel opus aux titres courts, directs et tellement festifs ! Et ce duo de fou avec Elton John aux percussions bondissantes ! Un morceau dans le plus pur style drum’n’bass très en vogue dans les années 1990 !!!! Cette femme est un génie et nous montre une nouvelle fois l’étendue de son talent ! Une claque monumentale!! Je n’ai pas eu un tel coup de foudre depuis l’album « 13 » d’Indochine! (et avant…13…euuuhhhh ben ça fait longtemps lol).

  8. Critique poubelle, autant sur le fond que sur la forme. Le manque d’objectivité se fait sentir et votre haine est palpable durant tout le long de l’article. Est-ce ça le vrai « journalisme » ? Écouter 30s de chaque piste n’est pas suffisant pour faire une critique. Que vous le vouliez ou non, cet album est un retour à la vraie « Gaga » et est rempli de musiques qui vont nous faire danser. Les mélodies sont catchy et quand on s’intéresse un minimum aux paroles on se rend compte facilement de leur double sens (chose que vous n’avez apparement pas fait). De plus, les 3 featuring sont tout simplement excellents.
    Bref un excellent album, peut être pour moi l’un de ses meilleur.
    Pour ma part je passe mon tour et je ne viendrai plus sur votre site. Votre haine et votre aigreur ne fond que ressortir de cet article (si on peut appeler ça comme tel) et ce manque d’objectivité fait froid dans le dos.

    PS : pour ceux qui se posent encore la question, allez écouter Chromatica et faite-vous votre propre avis. On peut ne pas aimer, certes, mais ne vous arrêtez pas à cet article insipide.

  9. Euh vous êtes qui vous au juste pour vous permettre ce genre de critique ? L’album est incroyable. Certainement un de meilleurs depuis sont premier!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page