enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
La sentence de John Grisham image couverture livre thriller

Critique / « La sentence » (2020) de John Grisham

Dernière mise à jour article : 13 juin 2020 à 15:40

L’écrivain américain John Grisham revient en 2020 avec un nouveau roman. Critique et avis livre sur La sentence, un thriller judiciaire se déroulant dans le sud des États-Unis après la Seconde Guerre mondiale et à découvrir pendant le confinement.

Cet article vous est proposé par un rédacteur-invité, le chroniqueur Gilles M..

Synopsis :

Nous sommes en 1946 à Clanton, un village de l’état du Mississippi. Dès les premières pages, Pete Banning, honorable fermier, revenu récemment en héros de la Guerre du Pacifique, après avoir été annoncé mort, abat de trois balles le pasteur méthodiste de la ville de Dexter Bell. En dépit de nombreuses pressions, il refuse de s’expliquer. Que s’est-il passé pour que Pete, citoyen exemplaire se transforme en meurtrier ? Le lecteur devra attendre les dernières pages pour le savoir.

Pourquoi se lancer dans la lecture de La sentence ?

Pour ceux qui ne le saurait pas encore, John Grisham est l’auteur de trente et un romans, tous best-sellers. La plupart de ces livres ont été adaptés au cinéma consolidant sa réputation de spécialiste mondial du thriller notamment La Firme (avec Tom Cruise et Gene Hackman), L’Affaire Pélican (avec Julia Roberts), L’Idéaliste (de Francis Ford Coppola, avec Claire Danes et Matt Damon), Le Client (avec Susan Sarandon et Tommy Lee Jones), Le Droit de tuer ? (avec Matthew McConaughey et Samuel L. Jackson). Ses livres sont traduits dans le monde entier et ses ventes dépassent les cent millions d’exemplaires.

Beaucoup de détails pour une immersion totale

John Grisham multiplie les détails sur la vie au début du 20e siècle dans une ville du sud des États-Unis. Le personnage de Pete Banning exploite comme ses ancêtres des champs de coton. Nous partageons l’histoire de sa plantation où travaille toujours les anciens esclaves noirs et où se succèdent de bonnes et mauvaises années de récoltes. Et même emprisonné, Pete fera toujours partie de la vie du village dont toute la communauté sera également décrite. Rien d’étonnant d’ailleurs à ce souci du détail dans ce livre puisque né en 1955 d’un père travaillant dans les champs de coton, John Grisham a commencé sa vie professionnelle comme avocat dans une petite ville du Mississippi.

Le livre La sentence revient aussi sur la guerre de Pete dans les Philippines pour y rechercher une éventuelle explication à son geste. Les sévices de ses cruels geôliers japonais dans le camp où il était prisonnier pourraient-ils être une explication ou du moins la base de circonstances atténuantes ?

Une lecture addictive

Une fois commencé la lecture du roman La sentence, il est difficile de s’arrêter tant l’envie de connaitre les raisons du meurtre est pressante. Attendez-vous à ce que vos proches, confinés aussi, s’impatientent quand ils veulent vous sortir de cette lecture ! Car l’auteur sait y faire. Les personnages du roman sont attachants. Nous suivons notamment les deux enfants de Pete, Joël et Stella, encore étudiants, dans leurs interrogations. Ils mènent l’enquête pour nous. Ils devront eux aussi affronter un procès dont la description est la spécialité d’un John Grisham réputé pour ses « thrillers judiciaires ». On perçoit que l’auteur a du plaisir à décrire les stratégies de chacune des parties qui s’opposent dans les procès.

La sentence ? Vous êtes condamnés à lire ce roman. Cependant, compte tenu de circonstances atténuantes, vous aurez le bénéfice d’échapper pendant votre lecture, pour quelques heures, au sentiment de confinement !

En savoir plus :

Bulles de Culture - Les rédacteur.rice.s invité.e.s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page