enfr
Sur Bulles de Culture, chaque jour, la culture sort de sa bulle.
La Faute à Rousseau saison 1 image série
© Jean-Philippe BALTEL / DEMD PROD / FTV

Critique / « La Faute à Rousseau » saison 1 avec Charlie Dupont

La Faute à Rousseau d’Agathe Robilliard et Thomas Boullé, avec Charlie Dupont dans le rôle d’un prof de philo singulier, est une nouvelle série à découvrir sur France 2 à partir du mercredi 17 février 2021. L’avis et la critique série de Bulles de Culture sur La Faute à Rousseau saison 1.

Synopsis :

Paul (Bryan Trésor), mystérieux et très beau garçon, est nouveau au lycée. Il fascine tout le monde, à commencer par Théo (Louis Duneton). Lorsque Paul commence à s’ouvrir sur son passé douloureux, Benjamin (Charlie Dupont) découvre un élève persuadé que sa vie est foutue. Paul doit-il pour autant considérer que tout, désormais, est écrit d’avance ? Qu’il sera toujours fatalement ramené à la faute qu’il a commise ?

La Faute à Rousseau : une adaptation de la série espagnole #Philo

La Faute à Rousseau saison 1 image série
© Jean-Philippe BALTEL / DEMD PROD / FTV

Avec un tournage en Ile-de-France (Garenne-Colombes, Rueil-Malmaison, Montrouge, Raincy, Savigny-sur-Orge), des scénarios d’Agathe Robilliard, Thomas Boullé, Ludovic Abgrall, Laure Mentzel, Joris Morio, Cécile Polard et Laura-Mélusine Raynaud, une image de Dominique Bouilleret, des montages de Jérôme Bréau et Thierry Brunello, des musiques de Nicolas Jorelle — dont la chanson des génériques de début et de fin, I Got A Way, chantée par Marie de Lerena et Saul Schmidt — et des réalisations d’Adeline Darraux et Octave Raspail, La Faute à Rousseau est une série française de 8 épisodes de 52 minutes librement inspirée de la série espagnole #Philo (2015-2018) d’Héctor Lozano.

Ainsi, après la récente série Sam sur TF1, qui est elle-même une adaptation d’une série étrangère, France 2 a eu envie de proposer sur ses antennes un professeur atypique et confronté à des élèves en construction. Ici, il s’agit d’un professeur de philosophie pas très habile dans sa vie personnelle, notamment dans ses amours et son rôle de père, mais toujours prompt à aider ses élèves en quête de repères, tout en leur inculquant des notions de philosophie sur l’amour, le droit, l’identité… qui entrent en écho avec ce qu’ils vivent et ressentent.

Une série originale mais qui manque un peu de piquant

La Faute à Rousseau saison 1 image série
© Rémy GRANDROQUES / DEMD PROD / FTV

Côté distribution, Charlie Dupont incarne donc ce professeur de philo, Benjamin Rousseau. Il est entouré du côté des adultes et du corps enseignant par Anny Duperey dans le rôle de la mère de Rousseau, Anne Girouard dans celui de la proviseure du lycée, Samira Lachhab dans celui de la prof d’anglais et Carole Bianic dans celui de l’ancien grand amour de Rousseau.

Du côté des adolescent.e.s, mentionnons notamment Louis Duneton dans le rôle de Théo, le fils de Rousseau ainsi qu’Esther Valding, Bryan Trésor (vu dans le feuilleton Plus Belle La Vie), Grégoire Paturel (vu dans la série Infidèle), Emeline Faure (vue dans la série Camoing Paradis), Chloé Zerbib, Myra Tyllian (vue dans la série Disparue et le feuileton Plus Belle La Vie) et Victor Lefebvre dans les rôles des copain.ine.s et camarades de classe de Théo : Emma, Gabriel, Paul, Anaïs, Margaux, Aïcha et Ethan.

Notre avis ?

La Faute à Rousseau est une série sympathique qui devrait plaire à la fois aux parents et aux enfants grâce à son approche originale de l’éducation et ses personnages attachants. Cependant, ces derniers ainsi que les épisodes dans leur ensemble manquent un peu de surprises et de piquant.

En savoir plus :

  • La Faute à Rousseau saison 1 est diffusé sur France 2 à partir du mercredi 17 février 2021 à 21h05. La série est également diffusée en streaming et disponible en replay sur France.tv

2 Commentaires

  1. Sympathique, oui. Quel plaisir de voir un prof de philo qui sort des sentiers battus en s’appuyant sur les réalités de vie de ses élèves pour les faire réfléchir. Mais la proximité qu’il cherche à avoir avec ses élèves, dont son fils, pour avoir de la matière à réfléchir, pose quand même quelques questions, notamment quand il manipule l’intimité des uns, la met à jour aux yeux des autres pour en faire des exemples. Je connais quelques adolescents qui, dans la vraie vie, auraient réagi à des telles manipulations soit par la violence, soit par la dépression. Mais les images d’adolescents de la série sont finalement bien sages.

  2. Absolument formidable et « addictif » ! Enfin une serie sans femmes flics avec des personnages de tous ages attachants , fantasques , rebelles et qui de plus sont « attractifs » si non parfaitement beaux – Le professeur est incroyable nous passionnant pour des réflexions philosophiques qui à première vue pourraient sembler rébarbatives …Il est magnifique ! Les jeunes sont incroyables de vérité -Annie Duperey toujours un « chouya » trop théatrale est drôle et l’on souhaiterai voir plus de mères comme elle – J’espère qu’il y aura d’autres saisons , car quelle bouffée de tendresse… d’originalité ….du put bonheur ! sans oublier les créateurs de ce bonbon fondant , de l’auteur à la réalisation –

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.