enfr
A la Une
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
L'intrusion Quentin Lafay livre couverture

Critique / « L’intrusion » (2020) de Quentin Lafay

Alors que notre vie est de plus en plus connectée et que les informations échangées sur les réseaux sont devenues des monnaies d’échange entre entreprises, le livre L’intrusion de Quentin Lafay imagine le bouleversement provoqué par la divulgation sur internet des données personnelles d’un narrateur. La critique et l’avis livre de Bulles de Culture sur ce roman largement inspiré de la vie de son auteur. 

Synopsis :

« Je me suis fait pirater.
Toute mon existence est là, répandue sur Internet. Mes documents, l’ensemble de mes emails professionnels, tous mes courriels privés : des milliers de messages, reçus et envoyés. Depuis un moteur de recherche, n’importe qui est désormais en mesure d’accéder à ma correspondance privée, à douze années d’intimité. Demain, lorsqu’ils se réveilleront, mes parents pourront appréhender ma vie intime et sexuelle. Mon patron entreprendra peut-être l’archéologie des messages hargneux et absurdes que j’ai échangés à son propos avec des collègues ou des amis. Mes collègues saisiront mes photos de soirées, perceront à jour mes projets, mes goûts, mes opinions. Comme chacun, je vis de front une multitude de vies, disparates et compartimentées, faites de désirs antagonistes et d’intérêts incohérents. Mes amis découvriront les masques et les costumes variés que je porte lorsque je ne suis pas auprès d’eux ; ils verront l’étudiant que j’étais, l’amant que je suis devenu. Ma compagne, Sophie, aura accès à mes secrets, aux erreurs et aux tares que je tentais de lui cacher.
Me voilà nu. »

L’intrusion : l’histoire vraie de Quentin Lafay

Il n’est pas anodin que Quentin Lafay ait choisi la thématique du piratage informatique des données pour son deuxième roman, après La Place Forte, sorti en avril 2017. En effet, l’écrivain de 30 ans a lui même été victime de cette intrusion dans sa vie privée en 2017. Alors membre de l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron en 2017 et plume de ce dernier pour ses discours politiques, celui-ci a fait les frais de la MacronLeaks à quelques jours du second tour de l’élection présidentielle. Le conseiller politique a vu alors apparaitre un certain nombre de ses échanges sur WikiLeaks, dont certains les plus privés issus de sa boite mail personnel. Malgré cette intrusion dans son intimité, Quentin Lafay reste pourtant aujourd’hui un fervent défenseur de la liberté de la presse et de Julian Assange, fondateur de WikiLeaks. 

Dans L’intrusion, l’auteur raconte l’histoire de Gaspard, salarié cadre dans une société de conseil, qui se fait pirater ses données personnelles. Les auteurs de cette attaque informatique cherche en premier lieu à révéler au grand jour les excès de l’entreprise du protagoniste, Avicenne, qui a notamment fait appel à des prostituées. Pourtant, en souhaitant porter atteinte à la personne morale, le livre nous révèle que c’est un individu qui est brisé par cette grave violation à sa vie privée. 

Les conséquences graves liées à l’absence de vie privée

Les conséquences sont multiples pour Gaspard. Ce déballage d’intimité révèle des secrets enfouis et partagés seulement avec amis, sans même que sa femme soit au courant. Son réseau amical se réduit pour quelques mots déplacés écrits il y a des années. Le personnage connait également le harcèlement incessant d’anonymes sur les réseaux sociaux qui le menacent. Quentin Lafay réussit parfaitement à retranscrire la douleur intérieure de son personnage principal, dont la vie est complètement anéantie. 

L’intrusion critique aussi l’absence totale d’aide de la part de l’entreprise Avicenne pour accompagner son salarié dans cette rude épreuve. Aucune mesure n’est prise à l’égard de Gaspard, le laissant seul face à un désordre dû pourtant aux dérives de cette société. Les seules préoccupations de cette dernière sont de renforcer les sécurités informatiques pour éviter que leurs propres serveurs ne soient piratés. Faut-il voir dans cet abandon un ressenti personnel de l’auteur envers Emmanuel Macron par rapport à sa propre histoire ? Le roman restera évidemment taiseux sur ce point. 

Un ouvrage court qui aurait pu être plus consistant

Même si l’ouvrage est très court, L’intrusion regorge donc de réflexions personnelles sur la valeur d’une vie privée et sur la déstabilisation provoquée par sa perte. Le livre est également très instructif sur les nouvelles méthodes de piratage. En effet, une simple pièce jointe d’un e-mail, ouverte par mégarde, peut permettre à un hacker d’accéder à votre ordinateur pour y extraire toutes vos données. La cyberattaque est d’ailleurs devenue le nouveau fléau des temps modernes, notamment pour les grandes entreprises qui se voient contraintes de payer des rançons pour que leurs outils informatiques soient libérés.  

Le sujet est tellement consistant qu’on peut reprocher à Quentin Lafay de ne l’avoir traité que sur si peu de pages. La pluralité d’éléments que contient son roman aurait mérité davantage de développement autour notamment de l’impact personnel et les conséquences psychologiques qu’ont ce vol de données sur le personnage principal. L’intrusion est cependant un très bon moyen de prendre conscience que la place prépondérante de l’internet, qui construit désormais nos vies, peut être dans certain cas aussi à l’origine de leur destruction.

En savoir plus :

  • L’intrusion, Quentin Lafay, éditions Gallimard, collection Blanche, 06 février 2020, 128 pages, à partir de 9.99 euros
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.