enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Affiche_L_INTOUCHABLE_HARVEY_WEINSTEIN

Critique / « L’intouchable, Harvey Weinstein » (2019) d’Ursula Macfarlane

Le documentaire L’intouchable, Harvey Weinstein (Untouchable) est diffusé sur OCS City le mercredi 25 mars 2020. Le film d’Ursula Macfarlane évoque les scandales sexuels de l’homme le plus puissant d’Hollywood.  L’avis et la critique de Bulles de Culture.

Synopsis :

Une plongée au cœur de la saga la plus explosive de l’histoire du Cinéma : L’intouchable, Harvey Weinstein raconte l’histoire de l’ascension et de la chute du magnat d’Hollywood, Harvey Weinstein. Comment il a acquis et préservé sa toute-puissance au fil des décennies, même quand le scandale menaçait. D’anciens collaborateurs et plusieurs de ses accusatrices décrivent son mode opératoire, ainsi que les conséquences de ses abus sexuels présumés, dans l’espoir que justice soit faite et que les choses bougent enfin…

L’intouchable, Harvey Weinstein : l’incroyable machinerie du silence

Alors que Harvey Weinstein vient d’être condamné à vingt-trois ans de prison pour viol et agression sexuel, le documentaire L’intouchable, Harvey Weinstein revient sur l’épopée de cette affaire qui a ébranlé le cinéma américain et lancé le mouvement #MeToo. Les abus de pouvoir et de domination ont longtemps été un sujet tabou dans le milieu du 7e art. Bien que l’industrie cinématographie ait été dirigée par des femmes — ce que nous montre le documentaire Et la Femme créa Hollywood —, Hollywood est devenu un milieu machiste où la parole a du mal à se libérer.

Cependant, les accusations contre Harvey Weinstein ont été une véritable prise de conscience des inégalités de genre  dans ce secteur. Suite à cette affaire, on a vu un effort des dirigeants hollywoodiens pour mettre les femmes au premier plan. En cela, le succès du film Wonder Woman (2017) de Patty Jenkins, premier blockbuster à être réalisé par une femme, montre la réceptivité du public à un vent « girl power ». La franchise a dépassé les attentes économiques des studios et est devenu le symbole d’un renouveau, grâce notamment à l’investissement de l’actrice Gal Gadot, fer de lance de mouvement de révolution féminine.

Pourtant, au-delà de ce vent vers l’égalité très fort, les droits des femmes sont plus que jamais des valeurs fragiles et sans cesse remises en cause, que ce soit par des loi anti-avortements actuellement à l’étude dans plusieurs états d’Amérique ou par l’accession à la maison blanche de Donald Trump, qui se dit « attrapeur de chattes ». En ce début d’année, le film Scandale de Jay Roach est revenu sur les dérives de Roger Ailes, alors président de Fox News, qui harcelait sexuellement les journalistes travaillant pour sa chaîne de télévision. Avec L’intouchable, Harvey Weinstein, la réalisatrice Ursula Macfarlane revient ainsi sur l’immense machinerie du silence qui a protégé durant plusieurs années le producteur de cinéma, avant de le faire tomber.

Un sentiment de culpabilité et un culte du silence

Le documentaire L’intouchable, Harvey Weinstein commence par montrer le brio sadique de Harvey Weinstein qui a réussi, avec son frère, à construire un empire en s’adossant tout d’abord à la société de production et de distribution de cinéma américaine Miramax, puis en créant The Weinstein Company. Ses talents de négociateur lui ont ensuite permis de faire la pluie et le beau temps sur Hollywood. Il a eu ainsi l’influence nécessaire pour décider de l’évolution de la carrières de jeunes actrices. On voit d’ailleurs que celles-ci se sont présentés à lui dans le but d’une réussite professionnelle, comme Erika Rosembaum que l’on voit intervenir courageusement dans le documentaire.

Mais Harvey Weinstein a utilisé les envies de réussites de ces femmes pour abuser de son pouvoir et imposer à ses victimes de coucher avec lui pour obtenir un rôle. Le film met remarquablement bien en lumière les rouages abominables de cette manipulation orchestrée pour permettre à ce producteur de se servir de son statut pour abuser de ces femmes et créer chez elle un sentiment de culpabilité et un culte du silence. 

La chute d’un homme

Le documentaire L’intouchable, Harvey Weinstein montre également la chute d’un homme grâce notamment aux révélations d’une note interne de The Weinstein Company dans The New York Times en octobre 2017 qui a décrit un « environnement toxique pour les femmes ». Derrière cette industrie du rêve se cachait en réalité des femmes meurtries et abusées, comme Rosanna Arquette, Caitlin Dulany ou encore Nannette Klatt, auxquelles le film rend hommage.

Plus qu’un reportage sur l’affaire en elle-même, L’intouchable, Harvey Weinstein permet donc de mettre au premier plan le statut des victimes et montrer les conséquences désastreuses qu’ont eu les agissements de ce criminel. Un film plein de compassion, d’audace et d’humanité.

En savoir plus :

  • L’intouchable, Harvey Weinstein est diffusé sur OCS City le mercredi 25 mars 2020 à 20h40. Le film est également diffusé en streaming et disponible en replay sur OCS Go
  • Documentaire déconseillé aux moins de 10 ans
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page