enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
[ITW] #SerieSeries, Anna et Joerg Winger  (<i>Deutschland 83</I>) 1 image
© D.R.

[ITW] #SerieSeries, Anna et Joerg Winger (Deutschland 83)

Dernière mise à jour article : 11 avril 2019 à 16:29

 

Un returning show ?

 

DEUTSCHLAND83-image3
Nik Konietzny

 

Question du public : Comment s’est senti le jeune comédien dans cet univers ?

Joerg Winger : Le comédien principal, pour lui, c’était tout nouveau. Il est né en 1990 donc il n’a même pas connu la chute du mur de Berlin. Mais il s’est très bien adapté, et cela a été pour lui une immersion dans un univers, comme les comédiens ont l’habitude, comme n’importe quel univers, même si celui-là fait partie de son histoire.

Question du public : C’est un returning show [NDLR : série feuilletonnante déclinée sur plusieurs saisons] ?

Joerg Winger : On a toujours pensé à écrire une série sur la longueur. A la base, il y a Deutschland 83, 86 et 89. Donc c’est un returning show, oui.

Modérateur : On a l’impression qu’il y a le côté bad guy du côté Ouest et le côté good guy du côté Est ? Quel est votre sentiment ?

Joerg Winger : Non, pas du tout, il n’y a pas de côté bon-méchant. Chacun pense que le monde sera meilleur selon son point de vue. En tout cas, je n’ai pas du tout cette impression [NDLR : impression partagée par le public dans la salle].

Modérateur : Une saison 2 en préparation ?

Anna Winger : Oui, on est en cours, mais on n’a pas encore le feu vert. C’est assez courant en Allemagne de démarrer l’écriture d’une saison sans avoir l’aval du diffuseur. Berlin est très agréable à vivre et c’est un lieu où l’on peut avoir une writer’s room, parce que les auteurs adorent cette ville.

 

Denis Tison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.