enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
The Heavy Water War - poster

Critique / « Heavy Water War : les soldats de l’ombre » : la guerre de l’eau lourde

Dernière mise à jour article : 7 juillet 2020 à 13:57

Hitler et la bombe nucléaire sont les cocktails explosifs de la nouvelle série norvégienne de Petter Rosenlund, Heavy Water War : les soldats de l’ombre (Kampen om tungtvannet), basée sur une histoire vraie. La critique et l’avis série de Bulles de Culture sur le pilote vu dans le cadre de Série Series.

Synopsis :

Seconde Guerre mondiale. Alors que l’Allemagne souhaite mettre la main sur l’eau lourde de l’entreprise Rjukan en Norvège pour construire la première bombe atomique, saboteurs norvégiens et alliés s’organisent pour faire face à la menace.     

Heavy Water War, les soldats de l’ombre : une série historique

The Heavy Water War - image
© D.R.

Heavy Water War : les soldats de l’ombre est une série historique de 6 épisodes de 45 minutes sur un épisode particulier de la Seconde Guerre mondiale qui s’est joué en Norvège. La série a eu beaucoup de succès dans son pays, notamment auprès de la jeune génération.

Comment une série sur des scientifiques, certes célèbres, comme Werner Heisenberg (Christoph Bach) et Niels Bohr (Søren Pilmark) a pu autant passionner alors que les filières d’études scientifiques sont en perte d’attractivité — tout du moins en France ?

Car le sujet, Hitler + bombe atomique, a de quoi séduire. Qui plus est l’auteur Petter Rosenlund et le réalisateur Per-Olav Sørensen plantent les enjeux de la série dès les premières minutes avec une longue scène sans dialogue où des soldats s’entraînent à pénétrer dans une usine de fabrication d’eau lourde pour y poser une bombe. Cette simulation se conclut d’ailleurs par un échec et induit toutes les difficultés à venir pour réussir  l’opération de sabotage.

Mais, comme s’interroge un soldat, pourquoi prendre autant de risques pour de l’eau ? Et pourquoi les norvégiens en ont-ils fait une série ?

La guerre de l’eau lourde

The Heavy Water War - image
© D.R.

La réponse à la première question est que cette eau va permettre de fabriquer le premier réacteur nucléaire et par là-même, la première bombe atomique. La réponse à la seconde question s’explique par le fait que les ingénieurs norvégiens étaient les seuls capables de fabriquer cette eau.

Heavy Water War : les soldats de l’ombre est donc une série ambitieuse qui va nous plonger au cœur de la géopolitique de l’époque. D’ailleurs, une réplique ironique est prononcée dans le pilote avant le début de la guerre : après que l’entrepreneur norvégien ait cédé son eau lourde aux Français au détriment des Allemands, il conclut la transaction avec les Français par un « Vous nous paierez quand vous aurez vaincu l’Allemagne ».

Une histoire passionnante mais…

The Heavy Water War - image
© D.R.

Avec des allers-retours dans le temps, des ellipses, des va-et-vients dans l’espace (entre les camps alliés et ennemis) et le temps (flashforward), la série Heavy Water War : les soldats de l’ombre tend à proposer un thriller d’espionnage haletant. Cependant, cette mise en scène faite d’allers-retours disperse un peu le récit et il est difficile de s’accrocher à tel ou tel personnage.

Deux personnages émergent cependant :

  • le physicien allemand et lauréat du Prix Nobel, Werner Heisenberg, pour qui ce qui importe avant tout est de faire avancer les sciences quelle que soit leurs utilisations ultérieures ;
  • le scientifique et agent des services d’intelligence norvégiens, Leif Hans Larsen Tronstad (Espen Klouman Høiner), qui est un des premiers à s’être rendu compte de la menace et qui prendra la tête des saboteurs norvégiens.

Notre avis ?

Au vu d’une histoire si passionnante et de son succès local, on préfèrera voir d’autres épisodes pour se faire une opinion un peu plus précise sur une série dont le pilote de qualité nous a laissé un peu sur notre faim.

Bref, une série à suivre…

En savoir plus :

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page