enfr
Informations
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Faites l’amour, pas la guerre (Petting statt Pershing) de Petra Lüschow photo film cinéma
© Jutta Pohlmann

Critique / « Faites l’amour, pas la guerre » (2018) de Petra Lüschow

Dernière mise à jour article : 8 mars 2021 à 00:16

Diffusé le vendredi 5 mars 2021 sur ARTE, Faites l’amour, pas la guerre (Petting statt Pershing) est un long métrage allemand de Petra Lüschow sur le passage à l’âge adulte avec Anna Florkowski, Florian Stetter, Christina Große et Hermann Beyer. L’avis et la critique film de Bulles de Culture.

Synopsis :

Allemagne de l’Ouest, 1983. Ursula, 17 ans, vit à la campagne auprès de parents conservateurs, qui la destinent à l’école ménagère. Elle s’y oppose catégoriquement, aspirant surtout à perdre sa virginité. Pour ce faire, elle jette son dévolu sur l’un de ses professeurs, le charismatique Siegfried, écolo, pacifiste et adepte avant l’heure du « polyamour »…

Faites l’amour, pas la guerre : dans l’Allemagne de l’ouest des années 80

Faites l’amour, pas la guerre (Petting statt Pershing) de Petra Lüschow photo film cinéma
© Jutta Pohlmann

Avec un tournage dans le sud du Land de Hesse (Darmstadt, Babenhausen, Griesheim), une image de Jutta Pohlmann, un montage de Karl Riedl et Milenka Nawka, une musique de Moritz Krämer, Philip Reising et Francesco Wilking, Faites l’amour, pas la guerre est le premier long métrage de l’auteure-réalisatrice Petra Lüschow.

C’est là que mon histoire commence, elle raconte le politique dans l’intimité et les mécanismes qui nous retiennent prisonniers. Nous sommes plus que nos désirs et nos revendications. Les personnages aspirent à se libérer, mais leurs influences et leurs peurs sont souvent inconscientes, ils ne savent souvent pas eux-mêmes qui ils sont vraiment, ce qu’ils veulent et ce qui les animent. Mais les faiblesses humaines sont plus faciles à raconter et l’humour les rend plus supportable.
— Petra Lüschow

Dans l’Allemagne de l’ouest des années 80 du chancelier Helmut Kohl, le film de Petra Lüschow nous fait suivre l’entrée dans l’âge adulte d’Ursula Mayer, une adolescente intelligente et curieuse de 17 ans, incarnée par Anna Florkowski (vue dans le téléfilm Le prix de l’amour). Coincée dans une famille de parents très conservateurs, entre un père médecin rigide et infidèle, joué par Thorsten Merten (vu dans les séries Le dernier mot et Tatort), une mère au foyer frustrée, interprétée par Christina Große (vue dans la série Tatort), et un grand-père ancien nazi, incarné par Hermann Beyer (vu dans la série Dark), Ursula rêve de perdre sa virginité quand débarque dans sa campagne un groupe adepte du Peace and Love ».

Parmi eux, Siegfried Grimm, un beau et séduisant professeur de sciences interprété par Florian Stetter (vu dans le long métrage Sophie Scholl, les derniers jours), prône la non-violence, la liberté sexuelle et ne laisse pas indifférent notre héroïne. Entre les cours d’éducation sexuelle pour les femmes, les ateliers pour faire son pain complet, les appels à manifester ou le « polyamour » version Siegfried, Ursula va voir son horizon s’élargir alors que la menace de finir à l’école ménagère et de rentrer dans le rang pèse toujours sur elle.

Notre avis ?

S’appuyant sur un casting réussi et nourri des propres souvenirs de son auteure-réalisatrice Petra Lüschow, Faites l’amour, pas la guerre propose la satire plein d’humour d’une époque, les années 80, où les rêves de liberté et d’émancipation d’une jeune fille pouvaient se heurter aux limites d’une société encore très conservatrice.

En savoir plus :

  • Faites l’amour, pas la guerre est diffusé sur ARTE le vendredi 5 mars 2021 à 20h55, puis le vendredi 26 mars 2021 à 01h05. Le film est également diffusé en streaming et disponible en replay sur Arte.tv
Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.