enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Critique / "Rocks" (2020) : ce favori aux BAFTA 2021 aux airs de Ken Loach 1 image
© D.R.

Critique / « Rocks » (2020) : ce favori aux BAFTA 2021 aux airs de Ken Loach

Rocks part en tête de la prochaine cérémonie des BAFTA 2021 avec 7 nominations. Pour l’occasion, le film de Sarah Gavron est diffusé sur la chaine Canal+ Cinéma le dimanche 11 avril à 22h, tout de suite après la fin de la cérémonie. La critique et l’avis de Bulles de Culture sur ce long métrage. 

Synopsis :

Un quartier défavorisé de Londres. Shola ‘Rocks’ Omotoso (Bukky Bakray), 15 ans, et son jeune frère Emmanuel (D’angelou Osei Kissiedu) se retrouvent seuls après que leur mère les a abandonnés sans crier gare. L’adolescente doit veiller sur son frère et s’en occuper tout en évitant les services sociaux qui les placeraient immédiatement. Rock trouve un peu de réconfort et d’aide auprès de sa meilleure amie Sumaya.

Rocks, une caméra engagée

Sarah Gavron aborde depuis plusieurs années une filmographie résolument revendicatrice. A la réalisation du film Les Suffragettes (2015), elle suit le combat des femmes britanniques pour obtenir le droit de vote au début du siècle dernier. La cinéaste s’investit également dans la réalisation d’un épisode de la série Transparent, sur un père de famille qui a décidé de changer de sexe. Avec Rocks, Sarah Gavron montre ici son appétence plus marquée pour un cinéma social contemporain.

L’allure de Rocks a tout d’un film de Ken Loach où on suit le parcours d’une adolescente laissée seule avec son frère après le départ d’une mère touchée par la dépression. On voit alors monter les douleurs d’une classe sociale défavorisée qui lutte contre une administration britannique qui n’est pas en faveur des pauvres. A la différence du réalisateur de Sorry We Missed you, la caméra de Sarah Gavron adopte un angle résolument plus féminin, rapprochant Rocks de Divines d’Houda Benyamina, avec laquelle elle semble partager quelques valeurs, notamment sur la question de l’égalité homme/femme.

La bande de filles à laquelle la protagoniste appartient est un emblème important du scénario permettant à Rocks de prôner la prépondérance des valeurs amicales et le soutien indéfectible entre la jeunesse. Adoptant une mise en scène travaillée, la comédienne principale est filmée au plus près sans artifice dans la pure tradition réaliste. En revanche, la construction dramatique est décevante avec un scénario qui tend vers l’immobilisme jusqu’à une fin abrupte.

En savoir plus  :

  • Rocks est diffusé sur Canal+ Cinéma à partir du dimanche 11 avril à 22h  et en streaming sur mycanal.
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.