enfr
ENNIO MORRICONE
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
La Fille au bracelet affiche film cinéma

Critique / « La Fille au bracelet » (2019) de Stéphane Demoustier

La Fille au bracelet de Stéphane Demoustier est dans les salles de cinéma depuis le mercredi 12 février 2020. Le film avec Anaïs Demoustier, Chiara Mastroianni, Roschdy Zem et Melissa Guers raconte le parcours d’une jeune femme accusée d’avoir tué sa meilleure amie lors d’une soirée. L’avis et la critique film de Bulles de Culture.

Synopsis :

Lise (Melissa Guers), 18 ans, vit dans un quartier résidentiel sans histoire et vient d’avoir son bac. Mais depuis deux ans, Lise porte un bracelet car elle est accusée d’avoir assassiné sa meilleure amie.

La Fille au bracelet : un regard singulier sur la justice

En s’inspirant d’un thriller argentin, Acusada de Gonzalo Tobal, Stéphane Demoustier va porter avec La Fille au bracelet un regard singulier sur la justice. Alors que la dure épreuve du procès dans le 7ème art est plus souvent réservée à des personnages dans la force de l’âge, l’accusée est ici une frêle jeune femme de 18 ans tout juste sortie de l’adolescence. En train de préparer son bac, Lise est isolée du monde depuis l’affaire de meurtre pour laquelle elle comparait.

Emmurée dans un mutisme troublant, cette figure féminine, interprétée par l’intrigante révélation Melissa Guers, a néanmoins une force de caractère pour affronter sans aucune révolte et avec un calme olympien l’engrenage de cette grosse machine judiciaire. Le film apporte un regard sans jugement sur cette dernière tout en prenant le soin de mettre l’humain au centre de son scénario.  

A la fois intime et réaliste

Si la recherche de la vérité reste prépondérante, Stéphane Demoustier met au cœur de son histoire les valeurs d’humanité, principe qui devrait être prépondérant dans chaque cas tant à l’égard des victimes qu’à l’égard des accusés. De part cette accusation, le destin de la jeune fille s’en trouve bouleversé. Ses camarades la rejettent, sa parole est mise en doute,  jusqu’à ses propres parents qui se questionnent autour de son innocence. Le couple d’acteurs Roschdy Zem et Chiarra Mastroanni (récemment dans Chambre 212) est époustouflant de simplicité. Cette dernière interprète une mère tellement endeuillée par les évènements qui touchent sa fille qu’elle est incapable de se rendre au procès pour soutenir cette dernière.

Affaire de famille, Stéphane Demoustier donne les rênes du parquet à sa sœur, Anaïs Demoustier (Alice et le Maire), qui incarne avec brio l’intransigeante avocat général, loin de sa figure de façade si douce. La Fille au bracelet est donc une œuvre tout en nuance et faux semblant. Les nombreuses scènes en salle d’audience sont tournées quasiment à la façon documentaire, comme si le spectateur était invité à suivre image par image les rouages d’un procès aux enjeux palpitants. A la fois intime et réaliste, La Fille au bracelet donne une vision concrète d’une justice imposante face à la fragilité des individus.

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 12/02/2020
  • Distribution France : Le Pacte
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.