enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
CRESTONE champs élysées film festival 2020
© D.R.

Critique CEFF 2020 / « Crestone » (2020) : dès ce 13 juin au Champs-Élysées Film Festival

Dernière mise à jour article : 6 juillet 2020 à 23:36

Le Champs-Élysées Film Festival 2020 est en ligne. À quoi ressemblerait la musique s’il n’y avait plus personne pour la partager ? Film documentaire américain sur le postmoderne, Crestone de Marnie Ellen Hertzler incarne le désenchantement radical par des images léchées. La critique et l’avis film de Bulles de Culture.

Synopsis :

Dans un monde oscillant entre réalité et fiction, numérique et physique, un groupe de rappeurs œuvrant sur SoundCloud vit une existence post-sociétale et solitaire dans la ville de Crestone, en plein désert du Colorado. Jadis une Mecque religieuse et spirituelle, ses dunes infinies, ses cascades et ses grottes sombres constituent désormais une toile de fond pour les images de corps tatoués, de garde-robes fantaisistes et de nuages de fumées d’herbe. Crestone explore les aspects souvent dissimulés de la coopération et de l’amitié, mais aussi le désir humain d’avancer contre vents et marées.
À quoi ressemblerait la musique s’il n’y avait plus personne pour la partager ?

Bulles de Culture vous l’avait annoncé : le Champs-Élysées Film Festival se fait en 2020 en ligne – et totalement gratuitement. Parmi la sélection des programmateurs : Crestone, un film documentaire, apparaissant comme un moyen de véhiculer un message politique, et des préoccupations en termes de genre esthétique.

Crestone : un peu long pour un sujet si général, si global

L’on perçoit facilement les facilités filmiques de la réalisatrice Marie Ellen Hertzler, bien que celle-ci a un peu étiré son œuvre. Un rien trop long, Crestone aurait gagné en force s’il avait été plus court car le sujet se sent rapidement. Entre désenchantement social et réenchantement subjectif, c’est le souci de soi qui est ici filmé. La musique et Instagram sont des aides pour que les gens qui se ressemblent, s’entendent et communiquent.

Les plus belles scènes sont sans doutes celles en extérieur où la réalisatrice de Crestone tire une grande partie de la lumière. Coup de cœur pour l’image finale assez parlante.

Si vous avez aimé Crestone au Champs-Élysées Film Festival, vous pouvez voter ici pour le prix du public.

En savoir plus :

  • Crestone, un film de Marnie Ellen Hertzler
  • Crestone est au Champs-Élysées Film Festival en numérique dès ce 12 juin 2020 à 18h – 1500 places virtuelles et entièrement gratuites disponibles.
  • Distribution France : Memory
  • Distinctions :
    2020 : SXSW – Austin (États-Unis) en sélection
    2020 : True/False Film Festival – Colombia (États-Unis) en sélection
    2020 : Champs-Élysées Film Festival – Paris (France) en sélection
  • Site officiel du Champs-Élysées Film Festival pour s’y inscrire dès maintenant et y voir les films et les concerts qui seront proposés en ligne
Luigi Lattuca
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page