enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
"Comment parler des lieux où l'on n'a pas été ?" de Pierre Bayard image couverture de livre

Critique / « Comment parler des lieux où l’on n’a pas été ? » (2012) de Pierre Bayard

Pierre Bayard est un écrivain atypique. Son ouvrage le plus connu est Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ? (2007), écoulé à près de 80 000 exemplaires et traduit en plus de vingt-cinq langues. Dans le prolongement de ce livre, il a publié en 2012, Comment parler des lieux où l’on n’a pas été ?. Avis et critique livre dans un moment où il est difficile de prévoir quand nous pourrons voyager à nouveau.

Cet article vous est proposé par un rédacteur-invité, le chroniqueur Gilles M..

Synopsis :

L’étude des différentes manières de ne pas lire un livre, des situations délicates où l’on se retrouve quand il faut en parler et des moyens à mettre en œuvre pour se sortir d’affaire montre que, contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible d’avoir un échange passionnant à propos d’un livre que l’on n’a pas lu, y compris, et peut-être surtout, avec quelqu’un qui ne l’a pas lu non plus.

Autour de voyages fictifs

Comment parler des lieux où l’on n’a pas été ? est structuré en 3 parties (différentes manières de ne pas voyager, description d’occasions d’inventer des voyages, conseils pour mentir) mais, en fait, il est fondé sur l’analyse d’une douzaine de livres décrivant des voyages dont on est sûr que l’écrivain ne les a pas réalisés — en raison d’aveux tardifs ou de partis pris assumés — et d’autres dont il existe de forts doutes. Dans cette dernière catégorie, Pierre Bayard place les récits de Marco Polo, Chateaubriand ou encore Blaise Cendras, ce dernier étant auteur d’une hypothétique traversée à bord du Transsibérien, reliant Moscou à Vladivostok sur plus de 9 000 kilomètres, qui semble tout droit sortie de son imagination.

En conclusion, Pierre Bayard argumente en faveur du voyage fictif, qui seul permet d’aborder le voyage dans tous ces aspects, avec davantage de profondeur et non pas à partir de vues physiques obligatoirement partielles. Ne pas être tributaire du réel offre aussi à l’écrivain plus de liberté pour intéresser et toucher davantage le lecteur. Il poursuit en défendant l’idée que le véritable voyage serait intérieur, rendant sa réalité ou non complètement secondaire !

Allant même plus loin et se fondant sur son thème de prédilection d’une interactivité entre le livre et l’écrivain, Pierre Bayard se demande si le livre en train de s’écrire n’échappe pas à son créateur en lui suggérant des paysages et des mondes à son insu. Vous aurez ainsi deviné que Pierre Bayard est non seulement un analyste de la littérature mais aussi un analyste tout court. Normalien, il est devenu psychanalyste tout en enseignant à l’université de Paris 8 depuis 1992, où il a précisément créé une chaire intitulée « Psychanalyse et littérature ».

Les livres de Pierre Bayard s’appuient donc sur d’autres livres qu’il se plait à déconstruire. Ainsi, en quelques centaines de pages, il pourra vous démontrer que le beau-père d’Hamlet n’est pas l’assassin de son père (Enquête sur Hamlet. Le Dialogue de sourds, 2002) ou qu’Agatha Christie s’est trompée en désignant l’assassin de Roger Ackroyd (Qui a tué Roger Ackroyd ?, 1998 et 2002) ou des dix petits nègres (La Vérité sur « Dix petits nègres », 2019). 

3 raisons de lire Comment parler des lieux où l’on n’a pas été ? 

1/ Pour vous sentir intelligent

L’auteur Pierre Bayard suggère qu’il existe une vérité qui vous a peut-être été cachée. Quel plaisir de partager avec lui ce recul et ce sentiment de devenir un initié. « Tout le monde pense que Chateaubriand avait exploré l’Amérique du Nord mais je fais partie de ceux qui savent que cela n’est pas vrai ! » Ce plaisir de savoir est accentué par l’humour de l’auteur. Nous partageons sa jouissance à se déplacer au milieu de tous ces menteurs !

2/ Pour voyager par l’esprit

Au fil des chapitres courts et incisifs de Comment parler des lieux où l’on n’a pas été ?, vous visitez des livres et des pays. L’Île de Pâques, Formose (ancien nom de l’île de Taiwan) ou les Philippines se rappellent ainsi à vous. Bien sûr, ces destinations sont devenues plus touristiques — à cause des livres en question parfois ! — et vous envirez les vrais ou faux explorateurs qui décrivent ces îles dans leurs versions originelles.

3/ Pour vous consoler de ne pas voyager

Vous rêviez de recettes pour briller en société et captiver l’auditoire avec des voyages que vous ne pouvez plus faire ? Vous trouverez dans ce livre de Pierre Bayard quelques-unes de ces recettes : accumuler des détails comme le fait par exemple Chateaubriand, qui décrivait minutieusement les fleurs et les insectes de régions d’Amérique qu’il se serait bien gardé d’explorer ; entrecroiser subtilement de voyages réels et imaginés pour faire rêver vos auditeurs ; et enfin donner à votre auditoire ce qu’ils ont envie d’entendre ou de lire.

« On connaît le monde sans pousser la porte »

La principale consolation à l’impossibilité de voyager en ces temps de crise de sanitaire du coronavirus pourrait venir des idées de lecture données par Pierre Bayard ou déclenchées par d’autres écrivains voyageurs. Rappelons-nous ainsi la réponse de Blaise Cendrars au journaliste Pierre Lazareff qui doutait de la réalité de son voyage en Transsibérien : « Qu’est-ce que ça peut te faire, puisque je vous l’ai fait prendre à tous ! »

Enfin, sans en lire beaucoup, le plus sûr moyen de voyager est peut-être plus près de vous qu’on ne le pense. Ecoutons pour cela Lao Tseu, le spécialiste des voyages intérieurs : « On connaît le monde sans pousser la porte. / On voit les chemins du ciel sans regarder par la fenêtre. / Plus on va loin, moins on apprend. »

En savoir plus :

  • Comment parler des lieux où l’on n’a pas été ? de Pierre Bayard, Les Éditions de Minuit, collection « Paradoxe », 158 pages , à partir de 10.99 euros
Bulles de Culture - Les rédacteur.rice.s invité.e.s

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.