enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
007-Spectre-affiche

5 questions sur « 007 Spectre » (2015)

Dernière mise à jour article : 13 octobre 2018 à 17:28

3/ Comment est la mise en scène ?

Sam Mendes est le premier réalisateur à tourner au moins deux épisodes de James Bond d’affilée depuis John Glen. Comme dans le précédent Skyfall (2012), l’image de 007 Spectre est très belle et les scènes d’action (en voiture, en train, en avion ou en hélicoptère) sont impressionnantes de maîtrise.

Pour preuve, le plan d’ouverture le jour de la fête des morts à Mexico est un incroyable plan-séquence qui, en nous plaçant aux côtés de 007, nous fait traverser la foule, entrer dans un hôtel, sortir par la fenêtre d’une chambre, marcher sur les toits, se mettre en position de sniper, observer un ennemi puis l’éliminer dans un grand brouhaha d’explosions.

De même, dans la lignée du précédent film, le réalisateur poursuit son introspection des personnages de la saga et c’est un peu la vraie surprise du film. Fini l’affrontement d’entités indéfinies du Bien contre le Mal dont on ne sait rien. Dans 007 Spectre, aussi bien James Bond que ses ennemis ont un passé, un vécu. Vous en saurez notamment plus sur l’enfance de certains d’entre eux.

Une humanisation et un approfondissement des personnages qui toucheront même les collègues de James Bond comme Moneypenny (Naomie Harris) et Q (Ben Whishaw), beaucoup plus impliqués dans l’histoire qu’avant.

Jean-Christophe Nurbel
Follow me

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page