enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Critique / "L'Ordre des médecins" (2018) de David Roux 1 image

Critique / « L’Ordre des médecins » (2018) de David Roux

Dernière mise à jour article : 27 novembre 2020 à 12:04

L’Ordre des médecins de David Roux est sorti dans les salles de cinéma le 23 janvier 2019. Ce film avec Jérémie Renier raconte l’histoire d’un médecin hospitalier confronté au cancer de sa mère. L’avis et la critique film de Bulles de Culture.

Synopsis :

Simon (Jérémie Renier), 37 ans, est un médecin aguerri. L’hôpital, c’est sa vie. Il côtoie la maladie et la mort tous les jours dans son service de pneumologie et a appris à s’en protéger. Mais quand sa mère (Marthe Keller) est hospitalisée dans une unité voisine, la frontière entre l’intime et le professionnel se brouille. L’univers de Simon, ses certitudes et ses convictions vacillent…

L’Ordre des médecins : Jérémie Rénier retrouve Zita Hanrot

Pour son premier long-métrage, David Roux montre que les histoires de médecins ne sont pas réservées qu’à Thomas Lilti. Ce réalisateur de 42 ans livre un film beaucoup plus intimiste que ce dernier. Le psychologique y dépasse en effet le phénomène descriptif du milieu médical. L’Ordre des médecins ne s’attache donc pas à décrire un système. L’œuvre est une réflexion personnelle sur la force d’un individu confronté quotidiennement à la maladie et qui craque quand le cancer touche sa propre mère.

Si la pression mise sur les médecins est brièvement évoquée — pas de vacances depuis 2 ans pour le pneumologue du film —, le film dépeint surtout la force des liens familiaux. Autour de cette mère malade, il se forme un noyau de bienveillance. Les enfants soudés sont au chevet de la mourante. Le mari essaie de croire à la guérison de sa femme, tout en acceptant peu à peu la fatalité. 

Une proposition dans l’affectif

Jérémie Renier (L’Amant Double, La Fille inconnue), acteur fleuron du cinéma social des frères Dardenne, livre dans le film une prestation convaincante. L’Ordre des médecins est d’ores et déjà l’un des rôles majeurs de sa carrière. Le comédien retrouve également l’actrice Zita Hanrot avec laquelle il avait fait tourné son film Carnivores (2018). Leur connivence se ressent à l’image à travers la relation passionnelle entre une interne et son chef de service. 

L’Ordre des médecins n’est donc pas un film documentaire comme on pourrait le penser mais une fiction intimiste avec un univers médical en arrière-plan. Beaucoup moins réaliste que les films de Thomas Lilti, la proposition de David Roux est davantage dans l’affectif. 

En savoir plus :

Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.