enfr
Accueil / CINEMA (page 88)

CINEMA

Sur Bulles de Culture, chaque jour, la culture sort de sa bulle.

[CRITIQUE] « Adaline » (2015), who wants to live for ever?

C’est peu de dire que le e-Cinéma a le vent en poupe. Après Les Enquêtes du Departement V : Miséricorde (2013) chez Wild Bunch, TF1 se lance aussi dans l’aventure du cinéma sur internet avec Adaline (The Age of Adaline) de Lee Toland Krieger, une romance qui lorgne du côté de L’Étrange histoire de Benjamin Button et de L’Homme sans âge.

Plus d'infos »

[CRITIQUE] « Plus fort que les bombes », « Marguerite et Julien » et « La loi du marché »

marguerite et julien affiche

C’est déjà le jour 7e du Festival de Cannes ! Le mi-parcours passé, il fait basculer les festivaliers dans un tunnel qui les mènera vite à la fin. On commence à avoir en tête une idée de palmarès. La journée fut pourtant très décevante avec deux films en deçà des espoirs : Plus fort que les bombes (Louder Than Bombs) de Joachim Trier et Marguerite & Julien de Valérie Donzelli. Heureusement, La loi du marché de Stéphane Brizé vient nous sortir de cette torpeur en créant LE choc du festival. Ci-dessous notre résumé quotidien.

Plus d'infos »

[Critique] « À la poursuite de demain » (2015) de Brad Bird

A la poursuite de demain de Brad Bird affiche film

Coécrit par Damon Lindelof (Lost, les disparus), réalisé par Brad Bird (Mission : Impossible – Protocole fantôme), éclairé par Claudio Miranda (L’Odyssée de Pi), interprété par George Clooney (Gravity) et Hugh Laurie (Docteur House), monté par Walter Murch (Apocalypse Now) et Craig Wood (Les Gardiens de la Galaxie), A la poursuite de demain (Tomorrowland) s’annonce comme un ambitieux et original film de science-fiction Disney. L’avis et critique film de Bulles de Culture sur ce long métrage.

Plus d'infos »

#Cannes2015 – JOUR 3 « Trois souvenirs de ma jeunesse », « L »homme Irrationnel » et « Le Fils de Saul »

Le Fils de Saül - poster

En ce 3ème jour sur la Croisette, le vent se lève, du titre d’une précédente palme. Une petite brise recouvre la croisette. Elle donne un bol d’air permettant aux festivaliers de découvrir deux films exigeants, aux sujets durs : Le Fils de Saül  (Saul Fia) de László Nemes et The Lobster de Yorgos Lanthimos. C’est sans compter l’heureuse dépression de Woody Allen qui propose L’Homme Irrationnel (Irrational Man) hors compétition, déjà applaudi comme le nouveau Match Point. Enfin, Arnaud Desplechin se promène du côté de la Quinzaine pour présenter son Trois souvenirs de ma jeunesse. Les péripéties cannoises de Bulles de Culture continuent.

Plus d'infos »

[CRITIQUE] #Cannes2015 « Trois souvenirs de ma jeunesse » (2015)

Pour le plus grand plaisir des cinéphiles, Arnaud Desplechin reprend la caméra et l’un de ses personnages qu’il affectionne – joué par Mathieu Amalric -, pour  Trois souvenirs de ma jeunesse qui vous rappellera son film Comment je me suis disputé… (ma vie sexuelle), sorti vingt ans plus tôt. Le film est retenu dans la section de la Quinzaine des Réalisateurs lors du Festival de Cannes 2015.

Plus d'infos »

[CRITIQUE] #Cannes2015 « La Tête haute » (2014) d’Emmanuelle Bercot

Présenté en ouverture du 68e Festival de Cannes, La Tête haute d’Emmanuelle Bercot est un drame énergique et émouvant, élevé par la relation entre deux acteurs dont la carrière est aux antipodes : Rod Paradot – qui fait une entrée fracassante dans le cinéma français – et Catherine Deneuve – qui règne sur les grands écrans depuis plus de 50 ans -. Notre avis sur le film.

Plus d'infos »

#Cannes2015 – JOUR 1 Un point sur nos attentes pour Cannes 2015

Et c’est reparti pour une nouvelle édition du Festival de Cannes… La 68ème déjà ! On oublie Winter Sleep, Julianne Moore ou encore le phénomène Mommy, et on est prêt à découvrir pendant cette quinzaine Cannes 2015 (qui ne dure en réalité que 10 jours) la nouvelle sélection concoctée par Thierry Fremaux et son nouveau Président, Pierre Lescure. Bulles de culture y est !

Plus d'infos »

[CRITIQUE] « Zaneta » (2014) de Petr Václav

Dans la même veine que Eastern Boys de Romain Campillo l’année dernière, le réalisateur Petr Václav s’attaque au sujet délicat de la communauté gitane dans son nouveau film, Zaneta (Cesta ven), en apportant une vision singulière de ces Roms au sein de leur propre pays. Notre avis sur le film.

Plus d'infos »