enfr
Sur Bulles de Culture, art, cinéma, littérature, musique, spectacles, télévision... chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Birds of Prey critique avis film 2020

Critique VOD / « Birds of Prey et la fantastique histoire de Harley Quinn » (2020)

Dernière mise à jour article : 18 avril 2020 à 00:05

Sorti dans les salles de cinéma le 5 février 2020, Birds of Prey et la fantastique histoire de Harley Quinn (Birds of Prey: And the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn) de Cathy Yan bénéficie d’une avancée de sa fenêtre Vidéo à la Demande (VOD) du fait de la crise du coronavirus. Depuis le 8 avril 2020, vous pouvez donc (re)voir de chez vous ce spin off déjanté de Suicide Squad. La critique et l’avis film de Bulles de Culture. 

Synopsis :

Lorsque Roman Sionis (Ewan McGregor), l’ennemi le plus abominable — et le plus narcissique — de Gotham, et son fidèle acolyte Zsasz (Chris Messina) décident de s’en prendre à une certaine Cass (Ella Jay Basco), la ville est passée au peigne fin pour retrouver la trace de la jeune fille. Les parcours de Harley (Margot Robbie), de la Chasseuse (Mary Elizabeth Winstead), de Black Canary (Jurnee Smollett-Bell) et de Renee Montoya (Rosie Perez) se télescopent et ce quatuor improbable n’a d’autre choix que de faire équipe pour éliminer Roman…

Harley Quinn, ex-petite amie du Joker

On a beaucoup parlé du Joker cette année grâce à la magnifique performance de Joaquin Phoenix, récompensée de l’Oscar 2020 du meilleur acteur en 2020. Cependant, ce Birds of Prey et la fantastique histoire de Harley Quinn n’a rien à voir avec le film de Todd Philipps puisque Harley Quinn, sous les traits de Margot Robbie, est apparue dans Suicide Squad où le clown, ennemi juré de Batman, était interprété par Jared Leto et non Joaquin Phoenix. L’ombre de ce fameux personnage plane neanmojns tout au long du film de Cathy Yan, même s’il n’apparait à aucun moment.

Pour autant, pas question de voler la vedette à la féministe Harley Quinn, qui a décidé de s’émanciper de son jules et vivre de ses propres méfaits. Le vent girl power de l’industrie DC Comics continue ainsi de s’intensifier après le succès de Wonder Woman. Dans cette mouvance, Birds of Prey et la fantastique histoire de Harley Quinn, film réalisé par une femme, fait résonner une nouvelle fois la force du pouvoir féminin. Car dans les nombreux combats de ce long métrage, la gente féminine réussit à mater sans problème ces hommes machos via des pirouettes très bien interprétées. Margot Robbie, inoubliable Sharon Tate dans Once Upon A Time…In Hollywood de Quentin Tarantino, donne de ses muscles pour ce premier film dont elle est la vedette. Que ce soit en rollers ou en voiture décapotable, l’actrice est un peu la blonde platine badasse à la Charlize Theron du film Atomic Blonde

Birds of Prey et la fantastique histoire de Harley Quinn : un vent de folie 100% féminin

La génie de Gotham est également de savoir s’entourer d’une bande, là encore 100% féminine, pour botter le cul des méchants. Si au début du film, Harley Quinn est dans une triste solitude, se remettant tout juste de sa rupture avec le Joker, celle-ci finit par se rendre compte de la force du collectif (féminin) pour lutter contre les bad boys. C’est d’ailleurs un des paradoxes de ce Birds of Prey et la fantastique histoire de Harley Quinn : l’iconique méchante de l’univers de l’homme chauve-souris n’est finalement pas si sans pitié que ça. Il se cache en réalité derrière ses délires dans Suicide Squad un personnage au coeur tendre, auquel le public arrivera sans problème à s’attacher.  

Côté réalisation, ce long métrage emprunte la folie de son protagoniste. La narration, accompagnée par la voix off de Margot Robbie, est déconstruite et bouleverse la chronologie de l’histoire avec de nombreux flashback. Entre courses-poursuites et affrontements expansifs, les scènes d’action sont très festives et énergiques au risque de dérouter les cinéphiles n’ayant pas une âme de geek. Pour autant, ce style osé réaffirme le volet indépendant revendiqué par DC Comics autour de son univers mainstream de super-héros. Dans la continuité d’un Deadpool, la firme, rattachée à la Warner Bros., s’éloigne des produits calibrés de Marvel et donne une nouvelle énergie à sa franchise autour de Suicide Squad.

Il est sûr en tout cas que le public n’en a pas fini avec les frasques d’Harley Quinn. Prochain rendez-vous avec l’icône girly dans Suicide Squad 2 qui sera, comme le premier, réalisé par James Gunn. Quand à une suite pour Birds of Prey et la fantastique histoire de Harley Quinn, la réalisatrice Cathy Yan a lâché dans une interview au magazine The Wrap qu’un possible sequel pourrait effectivement voir le jour avec le retour de la terrible Poison Ivy.  

En savoir plus :

  • Date de sortie France : 05/02/2020
  • Distribution France : Warner Bros. France
  • Birds of Prey et la fantastique histoire de Harley Quinn est disponible en VOD depuis le 8 avril 2020 sur les différentes plateformes VOD (YouTube, Apple, Canal VOD, Raku, MYTF1…)
Antoine Corte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page