enfr
Sur Bulles de Culture, chaque jour, la culture sort de sa bulle.
Beforeigners saison 1 affiche série télé
© HBO

Critique / « Beforeigners » saison 1 d’Anne Bjørnstad et Eilif Skodvin

Beforeigners est la première série norvégienne produite pour HBO Europe. Créée par Anne Bjørnstad et Eilif Skodvin, les scénaristes de Lilyhammer, elle mélange thriller policier et science-fiction dans une Norvège qui voit des visiteurs du passé surgir soudainement. La critique et l’avis série de Bulles de Culture sur Beforeigners saison 1 diffusé sur Paris Première à partir du dimanche 4 octobre 2020.

Synopsis :

Des failles temporelles s’ouvrent sur tout le globe et des personnes issues du passé débarquent à notre époque : les Beforeigners. Personne ne sait ni comment ni pourquoi. Alfhildr (Krista Kosonen), une femme issue de l’ère viking, s’adapte à son nouvel environnement et devient la nouvelle partenaire de Laars Haaland (Nicolai Cleve Broch), un inspecteur du programme d’adaptation des Beforeigners. Leur première affaire concerne une femme, couverte de tatouages de l’Âge de pierre, retrouvée morte…

Beforeigners : un univers original et efficace

Beforeigners saison 1 image série télé
© HBO

Beforeigners part d’un concept fort : dans une Norvège moderne, à Oslo (où le tournage a eu lieu), des gens du passé surgissent subitement de l’eau par des brèches temporelles accompagnées d’un éclair. Après ce point de départ surprenant, la série nous emmène quelques dizaines d’années plus tard alors que les « passétrangers », les migrants temporels, se sont progressivement installés dans la société aux côtés des contemporains.

Ces migrants viennent de trois époques, ce qui donne lieu à de nombreux quiproquos et anachronismes amusants : l’Age de pierre, l’ère viking et le XIXe siècle. C’est ainsi qu’au détour des rues, il est maintenant habituel de croiser des hommes de la Préhistoire en train de faire du feu, des gens en calèche avec des écouteurs, ou des guerriers vikings dotés de téléphones portables parlant en vieux norrois…

Cette idée est brillante pour une série et attire tout de suite l’attention du spectateur. Elle est propice aux situations amusantes et est particulièrement bien creusée au cours des six épisodes que compte Beforeigners saison 1 : l’arrivée des migrants entraîne un profond changement dans la société, comme du racisme « temporel » envers les nouveaux venus, qui n’est pas sans faire écho à l’immigration de nos sociétés actuelles. Lorsque l’on rencontre Alfhildr, nouvelle recrue viking au sein de la police, elle explique par exemple à son collègue policier qu’elle vit dans une caravane… car elle n’a pas fini de rembourser son prêt étudiant !

A son arrivée dans la police, ce personnage d’Alfhildr va devoir naviguer dans un univers dont elle ne connaît pas bien les règles et le vocabulaire (elle parle de « l’inter web » et peine avec les processus administratifs de la police), tout en essayant de prouver sa légitimité. Alors que le corps d’une passétrangère est retrouvé, morte, Alfhildr est chargée de l’enquête en compagnie de Lars Haaland, un autre policier au départ dubitatif sur son recrutement. Elle va trouver dans Lars un allié de taille et au fur et à mesure de l’avancée de l’enquête, les deux collègues vont apprendre à se connaître et à devenir complémentaires. 

La série, au-delà de cette bonne idée initiale, est parsemée de bonnes trouvailles telle que l’existence d’une communauté transtemporelle parmi laquelle vivent des contemporains nostalgiques du passé et exacerbée par l’arrivée des passétrangers et la confrontation entre des vikings portés sur le mysticisme et la rationalité moderne — Alfhildr explore une première piste dans laquelle elle pense qu’un monstre aurait tué la femme passétrangère. Rappelant la série The Leftovers, Beforeigners explore jusqu’au bout cette réalité alternative en nous emmenant souvent dans des tavernes façon viking, avec une bande son originale qui nous fait découvrir la musique norvégienne folk traditionnelle (å gjev du batt meg des Valkyrien Allstars, Skaldespille de Kalandra).

Enfin, le générique de chaque épisode, au rythme de la chanson Ain’t no Love in The Heart of the City de Bobby « Blue » Bland, nous fait parcourir Oslo et ses nouveaux SDF temporels de façon étonnante.

Une enquête peu surprenante

Beforeigners saison 1 image série télé
© HBO

A la différence de The Leftovers qui avait su dépasser son concept initial pour explorer en profondeur les conséquences de la disparition soudaine d’une partie de la population, Beforeigners saison 1 n’utilise la migration temporelle que comme une toile de fond et devient finalement une série plutôt classique d’enquête policière. Si bien entendu, l’enquête et l’arrivée des migrants temporels sont liées, puisque c’est une passétrangère qui a été tuée, les épisodes finissent par suivre une histoire sans véritables rebondissements. 

Il est dommage que l’enquête n’ait pas été plus poussée : cette dernière est plutôt attendue, et lorsque les deux policiers font des découvertes, nous avons souvent une longueur d’avance sur eux. Certaines situations manquent parfois de crédibilité et on se dit qu’ils parviennent à avancer plutôt facilement, presque par hasard. Dans l’ensemble, l’enquête sur le meurtre peine à nous intéresser, ce qui est doublé d’une faiblesse de la caractérisation du personnage principal, le policier Lars, éternelle figure du flic torturé qui cache un secret à sa famille et ses collègues. 

Beforeigners souffre de vouloir être à la fois une série de science-fiction, dont l’univers n’est qu’un prétexte, et un thriller policier. Certains indices parsemés au cours des épisodes ne sont d’ailleurs pas totalement résolus, et quelques personnages font semble-t-il des apparitions soudaines pour permettre de résoudre l’énigme de l’épisode en question, tout en disparaissant totalement dans les épisodes suivants. 

On restera cependant pour la très bonne idée de départ, et certains mystères que la série laisse planer et ne résout pas, en particulier l’arrivée finale de nouveaux personnages du passé qui vont probablement changer la donne et laissent présager un Beforeigners saison 2

En savoir plus :

  • Beforeigners est diffusé sur Paris Première les dimanches 4 et 11 octobre 2020 à 20h55. La série est également diffusée en streaming et disponible en replay sur 6play pour les abonné.e.s de la chaîne
Cécile G.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page